Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A sauts et à gambades - Page 4

  • Là où vivent les loups - Laurent Guillaume

    un polar classique et sympathique.
    Priam Monet rien que pour son nom ce flic  vaut le détour. Que voulez vous il ne peut être tenu pour responsable des goûts de sa maman. Ajoutons qu'il est franchement gros et d'une humeur de dog.

    Quand il débarque à Thyanne dans les Alpes pour un soit disant audit de l'IGPN il est accueilli fraîchement et il peste de devoir tirer sa carcasse sur des chemins de montagne.

    image.jpg

    Un cadavre de migrant et on pense tout de suite : clandestins, accident... Pas si simple évidemment car la petite ville est totalement entre les mains d'un industriel qui fait la pluie et le beau temps.    

    Les flics avec qui il travaille sont bien campés, la loi du silence bien mise en scène.Classique je vous dis mais un polar sympa, un rythme soutenu, plein d'humour et qui se lit d'un trait

    image.jpg

     

  • Le jardin des brumes du soir - Tan Twan Eng

    Je crois que c'est la première fois que je lis un roman malais.

    Un pays célèbre pour son thé et l'épouvantable occupation japonaise. Le juge Theo Yun Lin est une juge estimée qui a mené des procès envers d'anciens tortionnaires et envers les communistes malais qui tentent de prendre le pouvoir. Elle termine sa carrière atteinte par des troubles neurologiques et va se retourner sur son passé. 

    image.jpg

    Son histoire est riche et douloureuse, prisonnière des japonais dans un camp en pleine jungle, elle a vu mourir sa soeur et lui a promis de lui créer le jardin japonais dont le rêve l'aide à survivre.

    image.jpg

    Camp et prisonnières malaises

    Yun Lin va tenter d'obtenir l'aide d'un spécialiste japonais, magré sa haine pour ce peuple. Aritomo refuse de créer le jardin mais accepte de l'initier à l'art du jardinage.

    C'est un beau roman qui donne envie de connaitre la Malaisie, de contempler des jardins zen. Mais sous jacent il y a des sentiments violents : la haine, le désir de vengeance, la volonté d'émancipation d'un peuple longtemps sous domination anglaise.

    image.jpg

    On avance dans ce récit comme dans les pas d'un jardin japonais. Les personnages sont énigmatiques, les retours en arrière faits avec habileté et malgré quelques longueurs c'est un roman à découvrir.

    le livre : le jardin des brumes du soir - Tan Twan Eng - traduit de l'anglais par Philippe Giraudon - Éditions Flammarion 

     

  • Proust à la plage - Johan Faerber

    Et pourquoi ne pas emmener Proust à la plage ? Sûr qu'il y a un brin de snobisme à se balader avec La Recherche côtoyant l'huile à bronzer.

    image.jpeg

    Ce livre là est une bio, simple, très agréable à lire, s'adressant au plus grand nombre y compris à ceux qui se disent ce n'est pas fait pour moi.

    L'auteur ne se prend pas au sérieux et sait jongler entre érudition de bon ton et humour un peu décalé. Le livre s'enrichit d'illustrations tout à fait savoureuses. 

    image.jpeg

    Une excellente façon de faire connaissance avec Marcel et son œuvre sans prise de tête et peut être après cette lecture frimerez vous en laissant traîner La Recherche sur votre serviette de plage.

    image.jpg

    Le livre Proust à la plage - Johan Faerber -Éditions Dunod

     

     

  • Meurtre sur la Madison

    Une fois n'est pas coutume voici la 4eme de couverture de ce roman

    La Madison River a beau être le Graal des rivières à truites du Montana, lorsqu’on y pêche un cadavre, c’est à l’intrépide shérif Martha Ettinger que la prise revient. L’homicide semble évident, et la Royal Wulff plantée dans la lèvre boursouflée de la victime a tout d’une macabre signature. Alors qu’elle mène son enquête, Martha croise la route de Sean Stranahan, lui-même pêcheur, peintre et ex-enquêteur privé venu s’installer dans les Rocheuses à la suite d’une douloureuse séparation. Lui aussi est impliqué dans une affaire : la jeune et mystérieuse sirène du Sud, Velvet Lafayette, est venue troubler le paysage et l’a persuadé de partir à la recherche de son jeune frère disparu dans le coin. Ensemble, Martha et Sean vont remonter une piste glissante qui débouchera sur les zones d’ombre du “big business” du Montana : la pêche à la mouche.

    image.jpg


    Et nous voilà prêt à prendre un grand bol d'air, à chausser les bottes adéquates, à choisir la bonne mouche et hop un bon coup de poignet et nous voilà transformer en pêcheur émérite.

    Bon je vous l'accorde le scénario est un rien emberlificoté mais je n'ai pas boudé mon plaisir une fois hameçonnée et puis ce roman à le parfum d'un de mes films préférés.

    image.jpg

    On devrait retrouver les personnages prochainement, je serai au rendez-vous.

    le livre : Meurtre sur la Madison -Keith McCafferty- traduit par Janique Jouin de Laurens - Éditions Gallmeister

  • Ma vie dans les monts - Antoine Marcel

    Deux raisons à la lecture de ce livre, la première c'est ma lecture d'un précédent livre d'Antoine Marcel : Traité de la cabane solitaire, un vieil ami qui est dans ma bibliothèque depuis 10ans.

    Et la 2eme raison c'est que je devinais un texte apaisant de ceux qui aide à s'extirper de ses problèmes. 

    image.jpg

    Le fil conducteur est l'acquisition par l'auteur d'un moulin en Xaintrie, je vous laisse trouver où se trouve ce drôle de pays.

    beaucoup de temps passé à examiner les lieux, à élaguer, à couper, tronçonner, remettre en état.                                                                   Le temps se partage entre travail des mains, méditation,lecture.

    Un livre placer sous la protection de Jacques Brosse.                                  Un livre à empoter avec soi dans une promenade champêtre, lors d'un besoin de poésie.

    Juste le Livre qu'il me fallait.

  • Flop flop

     

    Difficile de lire mais plus encore difficile de communiquer sur les lectures quand le wifi fait des siennes

    alors un peu en vrac 

    Un roman de John Gresham Le testament, ça dégouline de bons sentiments bien cachés derrière les magouilles de financiers véreux et avocats retords. Je n'ai pas marché une seule seconde, j'ai juste eu peur des serpents du Pantanal brésilien  

    image.jpeg

    Du Brésil à l'Ecosse il n'y a qu'un pas et je suis allée voir du côté de Peter May. Je te protègerai, c'est le titre. Si j'ai aimé retrouver les paysages j'ai trouvé l'histoire faiblarde, elle démarre bien mais s'enlise un peu dans les tourbières 

    image.jpeg

    à fuir : le roman signé par James Patterson et Bill Clinton pas crédible pour un sous, mal écrit ou très mal traduit je ne suis pas allée au bout

    J'espère avoir fait meilleure pioche avec les romans qui me restent sous le coude