Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bribes et brindilles

  • Neuf étrangers et un français mort

    anniversaire

    Un titre de billet un rien provocateur mais qui reflète assez bien mes lectures.

    Je lis peu, très peu, trop peu diront certains, la littérature française d’aujourd’hui et mes goûts et mes coups de coeur vont plutôt vers la littérature étrangère. 

    En sélectionner dix m’a pris un certain temps vous l’imaginez bien et je dévoilerai la liste demain  histoire de vous donner envie de vous reporter au billet complet, de découvrir un auteur non pas inconnu (ce sont tous des auteurs très très connus ) mais jamais lu. 

    anniversaire

    Si vous voulez jouer aux devinettes je dirais qu’il y a trois allemands, un français mort, une anglaise, un auteur à la nationalité double, un prix Nobel féminin (facile y en a pas tant que ça) un écrivain du bout du monde genre notre voisin du dessous, un américain, un auteur qui écrit dans une langue qui a eu du mal à s’imposer.

    anniversaire

    Vous allez me dire ça ne fait pas le compte : si parce qu'il y a des pièges 

    O
    n peut être deux choses à la fois, 
    un des livres n’est pas à proprement parlé un roman, et le dixième vous ne pouvez pas le trouver il ne paraitra que dans quelques jours sur le blog mais le livre est bien dans mon top ten.

    anniversaire

  • Dix essais

    top.jpg


    En route pour dix essais marquants de ces dix dernières années. Je vois d’ici la moue de certains qui n’aiment pas les essais. 
    Moi j’aime, normal vous me direz pour une blogueuse placée sous la houlette du créateur du genre.

    astérix.jpg

    Ce fut carrément la foire d’empoigne pour décider
    J’ai fait des listes, barré, ajouté, barré à nouveau, rajouté encore 
    J’ai même triché un rien en ajoutant ici des livres que je n’avais pas mis dans la case histoire (ben oui) 

    Attention cette liste n’est pas un classement, ça je suis incapable de le faire, ce sont simplement mes dix lectures les plus fortes de ces dix dernières années.

    Trois livres tournent autour d’un même sujet. Normal, depuis plusieurs mois maintenant j’ai entrepris l’étude de l’ hébreu biblique car je suis depuis toujours fascinée par la Bible, du coup j’ai beaucoup lu autour de ce thème évidement 

    genese-hebreu-90793_2.jpg

    ça calme tout de suite n'est ce pas ?

     

    J’ai été passionnée par le livre de Pierre Assouline Vies de Job, et depuis même si je n’ai pas fait de billets là dessus j’ai lu plusieurs livres sur le sujet, mais le sien reste vraiment celui qui m’a le plus enthousiasmé 

    J’ai élu aussi au titre des meilleurs essais la somme que représente La Bible dans les littératures du monde mon intérêt pour la Bible étant largement plus littéraire que religieux, cette somme m’a vraiment laissé stupéfaite, j’ai retrouvé là des écrivains que j’aime : Faulkner, Giono, Proust bien sûr qui tous peu ou prou ont été imprégnés, inspirés, marqués par la Bible 
    Et puis pour ne pas en rester à l’Ancien Testament, il y a bien sûr Le Royaume que j’ai lu et écouté (lu par l’auteur, Emmanuel Carrère est parfait dans le rôle ) à plusieurs reprises malgré tout ses petits défauts

    200px-Erasme_par_Holbein.jpg

    Pour moi qui ai besoin de sagesse

    Autre compilation mais celle là d’un autre siècle, Erasme et ses adages, oui je sais c’est pas vraiment glamour mais c’est un peu comme un dico ou une encyclopédie si vous avez le malheur de l’ouvrir vous êtes ameçonné et vous passez un temps fou à rebondir d’un adage à l’autre Là aussi je suis admirative du travail de traduction de toute une équipe.

    goulag.jpg

    J’ai dit que j’ai flirté avec l’histoire, deux essais m’ont passionné dans des genres bien différents 
    L’un centré sur un pays, l’autre carrément sur le monde

    Goulag d’ Anne Appelbaum fut  un choc malgré des lectures déjà faites sur le sujet, un livre à lire pour tout amateur d’histoire de la Russie
    Dans un genre nettement plus ludique mais pour autant excellent c’est Sapiens, le livre de Yuval Noah Harari dont le succès fut immense et que je mets sans hésitation sur ma liste.

    homme11.jpg

    Que serait cette liste sans l’auteur dont je mets sans hésitations deux des livres dans ce choix de la décennie passée : Monsieur Mendelsohn, là aussi je triche un rien car Les Disparus apparait dans ma liste de livres lus avant l’ouverture du blog mais dans un billet sur mes lectures les plus importantes il apparaissait déjà : Pour la quête du passé qui dévide l’écheveau de l’histoire, pour la restitution par l’auteur à travers les personnages de sa famille de la mémoire de personnes empêchées de témoigner, parce qu’il fouille les souvenirs des témoins avec compassion et dignité...Un très très grand livre
    Par contre son dernier essai un rien homérique, lui est bien sur ce blog et fut certainement une des meilleures lectures des mois écoulés. 

    odyssee-pere-fils-epopee-daniel-mendelsohn-L-HqjA2o.jpg

     

    Vous êtes au bout ......... 

    Deux chouchous indétrônables  Proust et Montaigne.

    Proust_and_Montaigne_bold.jpg

                                             Mon marque page préféré 

    Impossible de ne pas donner une place à Pietro Citati et à sa Colombe poignardée pour moi un des meilleurs essais sur Proust et le joyeux Comment vivre de Sarah Bakewell qui permet à Montaigne d’être présent sur cette liste de bienheureuse façon

  • Bribes d'Italie

    Le 11 décembre 1803 

    « J'ai jeté un dernier regard sur les montagnes du nord que les brouillards du soir couvraient d'un rideau blanc, sur la vallée du midi, sur l'ensemble du paysage, et je suis retourné à ma chambre solitaire.

    A une heure du matin, le vent soufflant avec violence, je me suis levé, et j'ai passé le reste de la nuit sur la terrasse. Le ciel était chargé de nuages, la tempête mêlait ses gémissements, dans les colonnes du temple, au bruit de la cascade : on eût cru entendre des voix tristes sortir des soupiraux de l'antre de la Sibylle.

    Canopus_richting_serapium.jpg

    Villa Adriana 

    La vapeur de la chute de l'eau remontait vers moi du fond du gouffre comme une ombre blanche : c'était une véritable apparition.

    Je me croyais transporté au bord des grèves ou dans les bruyères de mon Armorique, au milieu d'une nuit d'automne. »

    tivoli-villa-adriana-teatro-marittimo-6196-f-f-q.jpg

    « Dans quelques heures je vais aller visiter la Villa Adriana »

     

    Le livre : Voyage en Italie - François René de Chateaubriand - La bibliothèque des arts

  • Bribes du Dorset

    Balade au Blanc Nez un promontoire du Dorset

    Weymouth-Harbour.jpg

    « Cette pointe de terre que l’on voit fièrement s’avancée vers la mer depuis l’esplanade de Weymouth est un promontoire qui recèle de nombreux mystères. »

    coast dorset.jpg

    « Un garçon pourrait passer plus d’un été à explorer toutes les retraites secrètes dignes de Robin des Bois nichées dans les glissements de la falaise, les corniches vertigineuses et les châteaux de rocs que l’on découvre dans cette bande de terre accidentée qui s’étend jusqu’aux pentes de schistes bleu. »

    Le livre : Que les noix brunissent - Llewelyn Powys - Editions Klincksieck

  • brins d'herbe

    « L’herbe est porteuse d’origine, elle semble garder la saveur des premiers temps du monde 

    hautes herbes.jpg

    Hubert Voignier a écrit un très beau livre consacré au trouble, voire au saisissement, « à l’ivresse de la profondeur » que procurent ces « brassées de voix confondues », ces surfaces toujours onduleuses, ce « grand pays luxuriant », cet « essor fulgurant de verdure » Hubert Voignier  Les Hautes herbes 

    bouton d'or.jpg

    « Et le premier cadeau fut le genre des herbes et leur verte splendeur, dont la terre entoura les collines : voilà que par toutes les plaines les prés couverts de fleurs lancèrent leurs éclairs verdoyants. »  Lucrèce De la nature des choses

    DPN_0114.jpg

    ©DDD             

    « Le peuple des prés m’enchante, sa beauté frêle et dépourvue de venin, je ne me lasse pas de la réciter. Le campagnol, la taupe, sombres enfants perdus dans la chimère de l’herbe, l’orvet, fils du verre, le grillon, moutonnier comme pas un, la sauterelle qui claque et compte son linge, le papillon qui simule l’ivresse et agace les fleurs de ses hoquets silencieux, les fourmis assagies par la grande étendue verte, et immédiatement au-dessus les météores hirondelles… » René Char Feuillets d’hypnos

     

    Le livre : La Fraîcheur de l’herbe - Alain Corbin - Editions Fayard

  • Bribes de sable

    editer_un_livre_auto_edition_livre_0e9.jpg

    Publier n’est jamais une nécessité. De même que le monde continue à exister quand je ne le regarde pas, l’objet existe même s’il n’est pas diffusé, ou s’il est seulement offert dans l’entourage, comme une lettre à des amis.

    safe_image-1.png

    J’aime qu’un texte fasse ce qu’il dit, ou dise ce qu’il fait, applique ce qu’il suggère, donne l’exemple ou la représentation de ce qu’il annonce, mais, comme disait Chalamov, écrire n’est pas un acte, ni une vie, et le fait d’écrire ne dispense aucune vie de la réussite d’aucun acte.

     

    Le livre : Chemins de sable - Jean-Pierre Issenhuth - Editions Fides