Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bribes et brindilles - Page 5

  • Bribes d'Etienne Klein

     

    Anagrammes renversantes 

     

    albert_einstein_portrait.jpg

     

    Albert Einstein ou rien n’est établi

     

    danger6.jpg

     

    Les Liaisons dangereuses ou les ailes sanguines d'Éros 

     

     

    Isaac Newton apple.jpg

    La gravitation universelle est une loi vitale régnant sur la vie 

     

     

    Le Livres : Anagrammes renversantes - Etienne Klein et Jacques Perry-Salkow - Editions Flammarion

  • Bribes de poésie alsacienne

    Bribes de poésie alsacienne

     

    Le sous-bois est recouvert d’herbes et d’anémones

    et les bouleaux portent tous une couronne

    vert pâle faite de jeunes feuilles scintillantes.

    Réveillés par les cloches, les merisiers

    ont revêtu des aubes de communiantes

    pour éparpiller leur floraison 

    48782863.jpg

     

     

    Ah ! comme alors tout est simple dans ta vie :

    ici un chemin en lisière des bois, là un prunellier

    avec ses petites baies bleues, un pierre pas loin, 

    des papillons qui survolent les trèfles

    et sur l’eau des fossés de petites feuilles qui dérivent 

    comme s’en vont tes soucis et tes maux terrestres.

     

     

    Il neige

    Penché par-dessus les montagnes et les vergers

    le soir avec ses troupeaux de nuages

    se prosterne

    et c’est comme s’il dispensait la paix

    sur la terre.

     

     

    L’auteur : Alsacien qui fit le choix d’écrire dans son dialecte, imperméable à la comédie sociale et qui n’avait d’autre joie que de courir les forêts et les prés. Son frère maire de Guebwiller fut décalré « juste parmi les nations ». Il appartint à une génération qui vit deux guerres mondiales et il changea de nationalité. 

     

     

    Le livre : Par les fossés et par les haies - Emile Storck - Editions Arfuyen

  • Bribe de Julien Gracq

    Foret des vaseix sentier chamberet 1.jpg

    " Pourquoi le sentiment s’est-il ancré en moi de bonne heure que, si le voyage seul - le voyage sans idée de retour - ouvre pour nous les portes et peut changer vraiment notre vie, un sortilège plus caché, qui s’apparente au maniement de la baguette de sourcier, se lie à la promenade entre toutes préférée, à l’excursion sans aventure et sans imprévu qui nous ramène en quelques heures à notre point d’attache."

     

    La_Brenne_(P_Duriez-CRT_Centre-Val_de_Loire).jpg

    " Ainsi on rebrousse chemin, après avoir amarré la barque dans une trouée des roseaux, et s’être étendu un moment sur l’herbe de la berge. Le soleil réchauffe encore le vallon de toute sa vigueur ; il n’y a pas un souffle d’air, mais une barre de fraîcheur s’allonge déjà au pied de chaque arbre en travers de la rivière, aussi distincte qu’une ombre portée."

     

    Le livre : Les Eaux étroites - Julien Gracq - Editions José Corti

  • Bribes d'Hermann Hesse

    manarola-small-town-riomaggiore-province-of-la-spezia-liguria-northern-italy-868978183.jpg

     

     Près de la Spezia

     

    La mer en mesures égales

    Chante. Le vent d’ouest hurle et rit,

    Les nuées passent en rafales

    Sans qu’on les voie il fait trop nuit.

     

    Et je songe qu’ainsi ma vie

    Ténébreuse, sans réconfort

    Sauvage ouragan s’est enfuie

    Dans l’âpre nuit, sans astres d’or.

     

    Mais est-il nuit assez obscure 

    Ou voyage assez incertain

    Pour n’être pas promesse sûre

    D’un proche et lumineux matin ?

     

    Le livre : Poèmes choisis - Hermann Hesse - Edtions José Corti

  • Bribes d'Anne Périer

     

    grenadier.jpg

     

    Le Grenadier

     

    Lorsque dans la pénombre du feuillage

    Il allume ses fleurs écarlates

    Le temps retient son souffle

     

     

    le-tamaris-endormi-pour-lhiver-af004aa8-35f0-4014-bf6f-9a8e4570dffc.jpg

                                  © Chrystale17

     

     

    Le Tamaris

     

    Léger léger

    Sur le front de la mer

    Comme pour en chasser 

    D’un doigt tendre les rides

     

     

    Cleaned-Illustration_Taxus_baccata.jpg

     

    L’if

     

    Gardien d’éternité

    Il rend grâce aux martinets

    Qui chaque soir dans l’air tremblant

    Cousent le ciel à la terre

     

    94029957.jpg

    Le livre : La voie nomade - Anne Perrier - Editions l’Escampette

  • Bribes de William S Merwin

     le toit .jpg

     

    Un matin d’automne

     

    Ici tard en septembre

    je puis rester avec les fenêtres

    de la salle de pierres grandes ouvertes

    sur les branches de prunier encore vertes

    au dessus des deux champs dénudés à présent

    fraîchement labourés sous les noyers

    et observer l’écran des frênes

    et sous eux la rivière

     

    village.jpg

      

    et écouter le cri de la buse

    sur la vallée embrumée

    par dessus la bosse des bois

    et les agneaux au pâturage

    sur la pente et un pinson

    quelque part au bas de la haie de prunelliers

    et le silence du village

    derrière moi et des années

     

    94029957.jpg

     

    Un très grand merci à Aloïs qui m'a permis d'emprunter ses photos

     

    Le livre : L’appel du Causse - William S Merwin et Michael Taylor - Editions Fanlac