Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A sauts et à gambades

  • Les Peintres par le détail

    Il y a mille et une façons d’apprécier et d’observer un tableau 
    La vue large, la vue de proximité qui embrasse l’ensemble 
    Mais il y a celle que je préfère je crois : Par le détail

    C’est le nom d’une collection de livres de peinture que j’ai découverte grâce aux cadeaux que j’ai reçu ces derniers mois. 

    Chaque fois ce fut un bonheur et je vous livre un secret, même si ces livres ne sont pas au prix d’un poche, ils sont accessibles pour une fois pour le commun des mortels (39,95 €)

    DSC_0039.JPG

    Mes trois livres n’ont peut être pas trait à vos peintres préférés mais ils me permettent de vous mettre en appétit, pour vous ou pour vos cadeaux, car croyez moi pour les amoureux de peinture c’est un cadeau magnifique.

    van eyck.jpg

    Allez hop, sortez vos loupes et vos jumelles et en avant

    DSC_0041.JPG

    Pour chaque livre l’éditeur s’est attaché à faire une belle introduction composée en général d’une biographie du peintre, d’une présentation de l’ensemble de son oeuvre.

    Ensuite et c’est là le principal, les livres sont divisés en thèmes, ces thèmes qui parcourent l’oeuvre du peintre, qui sont sa marque de fabrique.

    DSC_0045.JPG

    Van Eyck 

     « la richesse des étoffes, des bijoux »  

    Par exemple pour mon dernier livre reçu Van Eyck par le détail, les thèmes sont sans surprise : le divin, l’humanité, la nature, la vie quotidienne . Mais plus surprenant : la tactilité.

    DSC_0046.JPG

    Van Eyck les anges musiciens

    « De manières variables avec le temps, le détail est l'objet de culte, de savoir, de pouvoir »

    Ainsi on balaye une multitudes de détails qui échappent nécessairement à la vision dans un musée ou à celle du tableau dans son ensemble. Chaque vignette est assortie d’un commentaire explicatif.

    Aujourd’hui les éditeurs et libraires sont à la peine alors je vous propose d’anticiper sur vos achats de noël et cette collection pourrait être sur votre liste de cadeaux 

    DSC_0047.JPG

    Vermeer

    « Pour instaurer le pathétique de l'image, on se met à cultiver le détail : plaies, larmes, marques physiques de souffrance qu'on vénère constituent les points d'appui de cette fonction émotive de l'image »

    Si vous voulez en savoir un peu plus je vous invite à lire Daniel Arasse et son livre sur le sujet d’où sont extraites les citations qui accompagnent les images de cet article.

    DSC_0049.JPG

    Bruegel 

    « En scrutant la surface, on met ainsi à jour des sens cachés, on établit une relation inédite avec la toile, on restitue aussi la genèse intime de l'œuvre, fabriquée de très près, touche après touche. »

    Vous pouvez trouver : Léonard de Vinci mais aussi Bosch ou Raphaël et merci à l'éditeur s'il veut bien rééditer Le Caravage !

    Les livres : 

    Bruegel par le détail - Manfred Sellink - Editions Hazan
    Vermeer par le détail - Gary Schwartz - Editions Hazan 
    Van Eyck par le détail - Maximilliann Maartens - Editions Hazan
    Le Détail une histoire rapprochée de la peinture - Daniel Arasse - Editions Flammarion

  • Bribes de Florence

    Après Venise, une petite balade à Florence ?

     

    «  D’où vient donc Florence ? - De l’Arno »

    florence

    « L’Arno prend sa source au mont Falterona. C’est un torrent. L’hiver il charrie des troncs d’arbre. Au printemps, des canoteurs. Après quelques mois de sécheresse, l’eau du fleuve pourrit. On la voit mousser sous les ponts, et, le dimanche, les pêcheurs sont néanmoins si serrés sur les berges qu’on dirai l’arrivée d’une course cycliste. »

    florence

    Le Livre : Florentiana - Thierry Laget - Editions Gallimard L’un et l’autre

  • Une Journée d'automne - Wallace Stegner

    Margaret et Alec ont une belle ferme dans l’Iowa, quand la jeune soeur de Margaret se retrouve seule au monde il leur semble normal de l’accueillir.

    stegner


    Il y a un temps béni, Elspeth arrivée tout droit de son Ecosse natale est fascinée par la vie américaine, la ferme, les animaux, et Alec toujours facétieux la fait rire. 

    Comment passe t-on d’une vie douce et bonne au malheur absolu ? Peut-être parce que parfois on ne veut rien voir des désirs de l’autre, Margaret est une femme raide et guindée qui est très soucieuse des convenances mais tellement responsable et attentionnée, Alec c’est le clown mais parfois les clowns dérapent ils aiment le cabaret et l’alcool, un peu trop parfois et alors l’humour ne suffit pas.

    stegner

    Le malheur va leur tomber dessus, dru et implacable un peu comme une inondation. 
    Honte et culpabilité, jalousie impossible à oublier que l’auteur nous fait sentir avec émotion et finesse, la force d’un calvinisme noir qui est comme une prison, le poids des non dits tellement insidieux et qui détruit tout. Il n’y aura pas d’apaisement, pas de consolation

    Wallace Stegner sait s’emparer d’un détail pour nous faire sentir la vie dans les champs, le calme des cours d’eau, les arbres et la forêt, le parfum d’une tarte. Il a l’art et la manière de vous prendre sous le charme de son écriture et ne plus vous laisser en sortir.
    Il a un style simple comme cette histoire, mille fois racontée, mille fois rebattue, mais on s’y accroche sentant venir le drame.

    stegner

    Dans une postface la femme de l’auteur révèle que l’histoire est inspirée par la famille de l’auteur. (Ne la lisez pas avant ce serait dommage de déflorer l’histoire) 

    J’aime beaucoup le titre d’origine « Remenber laughter » Si vous avez aimé le style âpre au couteau d’Ethan From vous allez apprécier ce roman.
    Si vous ne connaissez pas l'auteur vous pouvez le retrouver ici et là 

    stegner

    Le livre : Une journée d’automne - Wallace Stegner - Editions Gallmeister poche 

  • Bribes vénitiennes

    Les voyages sont impossibles mais il nous reste les voyageurs et les photos 

    regata-storica-regate-historique-venise-144.jpg

    « Les gondoliers rament debout en se penchant sur leur aviron. Il est étonnant qu’ils ne tombent pas à chaque instant dans l’eau, car tout le poids de leur corps porte en avant. Ce n’est que la grande habitude qui leur donne l’aplomb nécessaire pour se tenir ainsi toujours en suspens ; l’apprentissage doit coûter plus d’un plongeon. »

    gondolier.jpg

    Le livre : Italia voyage en Italie - Théophile Gautier - Editions La Boîte à documents

     

  • La Messe de l'athée - Honoré de Balzac

    balzac

    Que diriez-vous si vous surpreniez un de vos amis, qui a toujours professé des idées athées et même anticléricales, la main dans le bénitier, en train d’assister à une messe à Saint Sulpice ?

    Horace Bianchon est un jeune médecin qui découvre son mentor, le célèbre chirurgien Desplein, en pleine contradiction avec ses positions habituelles résolument athées.

    Bianchon est stupéfait mais n’ose lui en parler, il admire son maître et ne veut pas le mettre dans l’embarras ; Desplein est un homme d’une grande probité mais rigide, inflexible et ambitieux et qui ne croit qu’en la science.

    balzac

    Guillaume Dupuytren qui a servi de modèle à Desplein

    Bianchon mène son enquête et le destin lui fait croiser à nouveau Desplein à Saint Sulpice, agenouillé dans une chapelle de la vierge, le secret est dévoilé et l’on fait alors connaissance avec Bourgeat le porteur d’eau.

    balzac

    peut être apercevrez vous le Dr Desplein 

    Avouez que c’est un prétexte bien léger même pour une nouvelle et pourtant je vous assure que La messe de l’athée est un petit bijou de nouvelle.

    Il y a de l’amitié, de la reconnaissance, de la générosité et de la noblesse de coeur dans cette nouvelle. On est même franchement ému et l’on s’interroge sur les protagonistes ou sur soi : que croire ? Faut il pratiquer pour être appelé croyant ? Est-il hypocrite de pratiquer sans avoir la foi ? 

    Une fois de plus je suis tombé sous le charme d’une nouvelle balzacienne qui dévoile l’âme humaine dans toute sa complexité, sa fragilité et sa grandeur.

    balzac

    Le livre : La messe de l’athée - Honoré de Balzac - Editions Gallimard Quarto 

  • Sortie d'hibernation

    Hello à tous et toutes 

     

    Tout d’abord un grand merci pour tous vos messages très chaleureux. Je les ai parfois lu avec retard, je n’ai pas répondu le plus souvent, honte à moi mais j’ai fait une vraie cure sans internet sans télé, sans radio. 

    Un petit clin d'oeil à Marie qui a donné le coup de pouce pour me remettre au boulot 

    médecin_apte-travail_Fotolia_100124263_daizuoxin-300x200.jpg

    Le blog va donc reprendre une vie quasi normale. 

    Le rythme des publications va être lent car mon rythme de lecture n’est toujours pas là mais bon je fais le plongeon.

    billetdeblog.jpg

    Surtout pas d’impatience j’irai lire vos billets des dernières semaines mais là aussi à mon rythme  

    hibernation.jpg

    Donc arrêtons de rigoler, terminés l’hibernation et le cocooning, parce que le tricot c’est bien mais à petite dose. 

    A tout de suite