Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Miscellanées

  • Au bonheur des fautes - Muriel Gilbert

    « Clément Marot a ramené deux choses d’Italie : la vérole et l’accord du participe passé...Je pense que c’est le deuxième qui a fait le plus de ravages ! »

    mots.jpg 

    Vous aimez l’aquagym ? non, aïe ... Alors vous aimez l’orthographe ? NON, alors là je ne peux plus rien pour vous étant donné que voilà un livre qui rassemble aquagym et orthographe.

    J’avais déjà profité ainsi  de la Poésie du gérondif qui m’avait beaucoup amusé et bien j’ai récidivé avec le livre de Muriel Gilbert, correctrice au journal Le Monde qui confesse ses penchants de dompteuse de mots.

     

    avoir.jpg

    Le vocabulaire je n’ai pas trop de problème mais la grammaire, là, je bute parfois et je m’évertue à réciter tout haut devant mon écran la règle en question surtout que mes doigts sur le clavier sont plus rapides que mon cerveau parfois.

    Muriel Gilbert fait la chasse non seulement aux fautes d’orthographe mais aussi aux tournures fautives, aux pléonasmes, à l’utilisation de prolixe à la place de prolifique, aux fautes de ponctuation, à l’orthographe des noms propres etc. (vous remarquerez que je n’ai pas mis trois petits points après etc, merci Muriel Gilbert grâce à vous je me ridiculiserai un peu moins) 

     

    Un livre drôle dans lequel elle nous retrace son parcours professionnel avec un millier d’anecdotes, tenez par exemple : comment écrivez-vous b....... aux corneilles ? là je dois le dire je me suis plantée. lamentablement.

    réforme.jpg

    enfin je n'en suis pas là ...quand même !


    Vous irez sans doute vérifier la liaison fautive d’Eddy Mitchell dans une de ses chansons que bien entendu vous n’aviez jamais remarquée. Remarqué ou remarquée ? vous saurez tout tout tout sur l’accord du participe passé. Ses règles occupent à peu près 25 pages donc tout le monde est pardonné par avance en cas d’erreur et Muriel Gilbert nous avoue que parfois il arrive aux correcteurs de modifier une phrase lorsque l’équipe du cassetin (quésaco ?) n’arrive pas à se mettre d’accord.
    Je vous laisse découvrir une sombre histoire d’orignal qui m’a fait beaucoup rire. 
     

    cassetin.jpg

    Dur mais passionnant métier. Mais attention, car emporté par l’intérêt d’un article, le correcteur ne doit pas être lecteur. Dans ce cas là son attention se porte sur le fond et hop il peut laisser passer LA faute qui lui vaudra les foudres du public. Ceci dit vous verrez que les hommes politiques et autres énarques ne sont pas à l’abri de se ridiculiser dans un texte de l’Elysée donné à la presse ! 

    Vous trouverez en fin de livre une bibliographie complète, il existe même un Petit livre des liaisons qui n'a hélas rien de coquin.

     

    Amis des mots, des bonnes histoires et de l’aquagym, ajoutez ce livre à votre bibliothèque.

     

    9782311101546FS.gif

    Le livre : Au bonheur des fautes - Muriel Gilbert - Editions La librairie Vuibert

     

  • Green washing

    menage ecolo.jpg

    Après avoir diminué les emballages, réduit nos déchets, éliminé les déo à l’aluminium, acheté local, pourquoi ne pas franchir une étape de plus et préparer vous-même vos produits d’entretien.

    Mais attention uniquement avec des produits faciles à trouver dans le commerce, pas chers du tout et surtout sans nocivité pour la santé.

    Disons le tout de suite je ne suis pas fan fan du ménage alors pas question que celui ci devienne dix fois plus difficile ou plus long 
    Ce livre à répondu à toutes mes attentes

    produits-ecologiques.jpg

    A partir d’une liste assez réduite de produits il vous invite à revoir toutes les pièces de la maison et vous livre ses trucs et astuces pour nettoyer, dégraisser, détacher, détartrer sans vous coller une tendinite et sans vous asphyxier avec des vapeurs toxiques.

    Foin des mauvaises habitudes :  la javel n’a jamais rien nettoyée, la mousse n’est pas nécessaire pour dégraisser .....c’est juste un additif pour plaire à la ménagère qui veut bien faire.

    C’est hyper simple prenez la vaisselle par exemple, la petite, celle qu’on fait à la main : un peu de bicarbonate de soude, un rien de vinaigre blanc, du bon vieux savon noir et hop c’est parti, si vous êtes un rien maniaque question odeur ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix. Le tout dans un flacon doseur et le tour est joué.

    green 1.jpeg

    Bon pas question de trahir l’auteur et de vous livrez toutes ses recettes, mais faites moi confiance il y en a pour toutes les situations depuis le nettoyage du lave-vaisselle (la dose en grande surface est à prix d’or) , la vitre de la douche, les traces de moisissures autour de la baignoire.

    L’auteur nous livre aussi des trucs : des plantes qui régulent l’humidité d’une pièce, l’entretien des accessoires de sport, les jouets des enfants, sans oublier four ou plaques de cuisson.

    J’avoue que je n’ai pas tout essayé, mais ce que j’ai testé marche bien en particulier dans la cuisine, la salle de bain ou les toilettes.

    Je n’ai pas franchi le pas de la lessive mais pourquoi pas un jour à venir.

    1540-1.jpg

    Le livre : Green washing - Cécile Berg - Editions La Plage

  • Zéro + Zéro =

    blog-teteàtoto.png

     

    Deux livres qui mettent le zéro en vedette c’est tout à fait d’actualité en cette rentrée scolaire où l’on parle de la suppression des notes 

     

    C’est la mode de vouloir nous convertir à des comportements meilleurs, plus écolos,  à petite dose je suis assez partante même si je me connais et que je sais bien que mes bonnes résolutions s’effritent vite mais bon il en reste tout de même quelque chose.

     

    gateaux-regime-sans-sucre-150x150.jpg

     

    Commençons par la bouffe et le zéro sucre, nous mangeons trop de sucre, les sucres des pâtisseries, des pâtes, du pain et ceux cachés dans les plats préparés. 

    Nous courrons à notre perte, diabète, maladies cardio-vasculaires et autres joyeusetés alors alors ...

     

    je vous avertis les préconisations sont dures dures, plus de sucre, pas même d’édulcorants, oubliez le croissant, la glace dans l’après-midi (que je savourais en lisant le livre histoire de ne pas me laisser manipuler) exit le ketchup, les sodas ça vous aviez compris ...Vous aurez droit aux fruits mais pas au jus de fruit par exemple.

    A ce prix là vous allez vous sentir mieux, les quinze premiers jours sont les plus durs après  il parait que l’on retrouve la forme, c’est l’auteur qui le dit !

    Le livre est agrémenté de recettes pour remplacer le sucre dans bien des cas et pour ne pas perdre tout à fait le moral. 

    Danièle Gerkens a tenu un an et elle nous raconte son expérience, les excès de ce régime et les moments où elle a craqué (et oui quand même..) rêvant de confiture de petites choses sucrées à grignoter. 

    Combien de temps tiendrai-je ? on verra même si mon passé professionnel me pousse à croire que l’auteur à raison.

     

    4421683_3_ff54_decharge-pres-de-san-francisco-le-taux-de_15cfd16b4114a958806c433737a4cbf4.jpg

     

    Voilà vous avez déjà allégé votre panier de courses alors je vous propose maintenant d’alléger vos poubelles.

    Je me sens nettement plus en phase avec ce livre là, d’abord pas de régime restrictif et puis je dois dire que je suis effarée par les déchets qui s’accumulent lorsque la voirie n’est pas au rendez-vous ! impressionnant ! 

     

    Bea Johnson l’auteur a décidé de respecter l’environnement et de suivre la devise « refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter »

    Ses préconisations sont rudes là aussi mais certaines sont faciles à suivre, exit les sacs en tous genres et vive les paniers pour le marché, ras le bol des pubs encombrant les boites aux lettres, marre des emballages pour tenir 4 yaourts ensemble. Vive les cosmétiques et produits d’entretien maison.

    Je ne suivrai sûrement pas toutes ses recommandations mais je vais commencer doucement en me commandant un composteur de petite taille.

    Je note qu’en France la vente au détail sans emballage n’est pas vraiment développée mais cela vient : Carrefour y vient c’est tout dire.

    Le livre est bourré d’astuces et certaines sont très facilement applicables.

     

    Bocaux-Béa-Johnson.jpg

    Bon il me reste à fabriquer un tas de sacs en tissu pour tout emballer, les bocaux en verre qu’elle préconise sont déjà en service chez moi et ma réserve de vinaigre blanc et de bicarbonate est faite.

     

    Deux résolutions de rentrée, qu’en dites-vous ?

     

     Les livres

    Zéro sucre - Danièle Gerkens - Editions Les Arènes

    Zéro déchet - Bea Johnson - Editions J’ai lu

  • Classer et ranger

    labimg_870_ranger-son-sac-à-main-3.jpg

     

    Régulièrement je fais du rangement dans ma bibliothèque, élimination, ajouts, classement qui évolue au fil du temps. 

    Avec le blog c’est pareil, j’ajoute et je retranche, je change et réorganise et le changement d'année est propice pour cela.

     

    classer livres.jpgVous avez pu le voir j’ai modifié la disposition du blog pour laisser plus de place au texte des billets et les rendre plus lisibles

    Du coup j’ai remis à jour la classement par catégories que hautetfort malgré toutes mes demandes ne parvenait pas à classer alphabétiquement !! un comble en informatique quand même.

    Donc un grand coup de balai et des catégories remises dans le bon ordre j’en ai profité pour enlever quelques toiles d’araignées.

     

    Il a fallu trier les quelques 800 billets et cela m’a pris un peu de temps mais ouf c’est fait.

     

     

    Et ainsi j’ai fait le point sur ces fichus billets et j’ai eu quelques surprises, si l’on m’avait posé la question, quelle est la catégorie la plus représentée sur ton blog ? J’avais l’impression de peu lire de littérature française, faux archi-faux ! 

     

    Alors, roulement de tambour et voici le résultat:

     

    QUIZ_Festival-de-Cannes--10-palmes-dor-confidentielle_3494.gif

    Palme d'or : la littérature étrangère tous pays confondus avec 223 billets

     

     

     

     

    1052887113_poulet-et-cordier-sont-les-nouveaux-rois-42091.jpgA la seconde place : France et pays francophones (Suisse, Belgique)  avec 108 billets.

    Finalement je lis beaucoup plus français que ce que je croyais

     

     

     gagnants-sur-le-podium-de-sports-d-isolement-sur-le-blanc-34502173.jpgSurprise pour la 3ème place : les Journaux, biographies et correspondance, vous me direz c’est normal car il y a cumul, oui mais quand même 76 billets..

     

     

     

    Le polar vient en quatre avec plus de 70 chroniques

     

    Puis vient le voyage, l’histoire et la poésie dans un mouchoir de poche  48,45 et 39 

     

    Remarquez les bestioles et la nature se portent bien avec 30 bafouilles.

     

    Je fais travailler mes neurones avec 39 billets que j’ai nommés Penser, il fallait bien que je case Montaigne quelque part 

     

    Après les catégories s’amenuisent sauf bien sûr les Bribes et brindilles  87 mais là c’est un peu facile car les textes sont très courts et le plus souvent pas du tout de moi 

     

    Bon n’essayer pas de faire des additions pour me dire que ça ne tombe pas juste, je le sais mais certains livres ont tendance à appartenir à plusieurs catégories alors...

     

    Et pour clore tout cela le classement par pays, n’étant pas chauvine je ne parle ici que des étrangers 

     

    y_a_t_il_trop_d_etrangers_dans_le_monde_2011-10-21.jpg

     

    En tête du palmarès les Etats-Unis 44 puis la Russie 33 tout de suite derrière, les anglais 27 , italiens 15 et allemands 19 se défendent bien.

     

    J’ai créé une catégorie Classiques car finalement il y en a 38 alors ça valait la peine 

    livre-audio2.png

    Un groupe dont on parle encore trop peu sur les blogs :  les livres audio avec 39 billets.  

     

    travaux colo.jpg 

                         © Dilou 

     

     

    Et chez vous ça donne quoi ?

  • Ecouter lire

    1311689708.jpg

    Il y a quelques mois j'ai lu et chroniqué ici le livre d'Alain Cugno, livre qui m'a donné beaucoup de plaisir et en novembre Frédéric Lenoir et Nelly Anvar l'ont invité aux Racines du ciel 

    Ecoutez Alain Cugno et je crois que vous aurez envie de lire le livre ou de l'offrir à votre oncle qui adore les bestioles

  • Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle

    Voir par delà les murs 

     

    couv-big.jpg

     

    Ce n’est pas souvent que la BD est à l’honneur sur ce blog, mais le thème rendait Chroniques de Jérusalem tout à fait incontournables.

    Guy Delisle endosse le costume de Candide que Régis Debray portait dans mon premier billet.

    C’est une BD qui vaut beaucoup beaucoup de livres très sérieux sur le sujet.

     

    Une famille s’installe à Jérusalem, ce sont des expatriés du boulot, elle travaillant pour une ONG.

    La femme au travail, les enfants à l’école, le père va lui explorer et apprivoiser peu à peu la ville, dépassant les surprises et les aléas. Il va nous la livrer en nous disant : voilà ce que j’ai vu et vécu, à vous de juger…

     

     

    jerusalem.jpg

     

    Vivre à Jérusalem est un expérience pas tout à fait comme les autres. Guy Delisle passe  au crible la vie quotidienne, les logements difficiles à trouver , la voirie fluctuante selon que l’on habite un quartier 100% Casher ou 100% Halal , les transports qui s’arrêtent à la limite du quartier israélien, les chekpoints permanents, multipliés, ouverts ou fermés à l’envi, les jets de pierre avec des relents d’Intifada, les espaces de jeux des enfants où se mélangent les mères et leur progéniture.

    On est tout de suite plongé dans la vie des quartiers qui palpite ou s’éteint au gré du shabbat ou du Ramadan, au gré de frontières qui ne sont pas que virtuelles. 

     

    murs.jpg

     Les dessins et les bulles valent tous les reportages télé, la haine et la hargne des colons sont illustrées par quelques dessins qui en disent long mais on a aussi  la peur des israéliens, les dangers d’attentats.

    L’absurdité de certaines situations, le ridicule de bien d’autres.

     

    Lorsque l’auteur se transforme en touriste lambda il y a des pages drôles, ridicules, ahurissantes d’une justesse magnifique qui recoupent totalement le regard du Candide en Terre Sainte.

     

    Témoignage forcément « arbitraire » dit l’auteur,  une expérience personnelle qui s’habille de dérision, d’humour noir. Un regard aigu, persévérant, un regard empreint d’empathie mais qui sait mettre à nu les failles, les injustices, les défaillances, le côté kafkaïen du problème.

    J’ai tout aimé dans cette BD et au fil des pages j’ai totalement oublié l’effet dessins/bulles qui parfois me gêne dans la lecture des BD, ici c’est tellement juste que l’on est emporté.

    Ces Chroniques font parfaitement ressortir la complexité d’un possible vivre ensemble dans ce pays 

     

    delisle.jpg

    ©afp.com/Pierre Duffour

    Les avis sont unanimes de Kathel à Keisha tout le monde a aimé et je ne peux que vous recommander de faire une place à ce livre dans votre bibliothèque

     

     

    La BD : Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle - Editions Delcourt