Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A sauts et à gambades - Page 3

  • Marguerite Yourcenar Portrait intime - Achmy Halley

    Elle aimait faire la cuisine, elle était végétarienne ce qui n’était pas du tout à la mode, elle était une passionnée de voyage, intrépide et indépendante, elle était gardienne de la nature et anticonformiste. 

    marguerite-yourcenar-education-enfants-yeux-ouverts-une.png

    Elle ? C’est Marguerite Yourcenar ou plutôt  Marguerite Cleenewerck de Crayencour, petite fille éduquée dans de riches demeures, ne mettant pas un pied à l’école mais se révélant une intellectuelle cultivée et libre.

    Vous pouvez bien entendu trouver une biographie très complète, vous pouvez lire son livre d’entretien avec Matthieu Galey mais vous pouvez aussi choisir de découvrir cette femme  à travers un livre splendide qui pourrait s’intituler « l’art de vivre de Marguerite Yourcenar »

    J’avoue que je ne suis pas totalement objective parlant de ce livre car j’aime l’oeuvre et je suis fascinée par le destin de cette femme. 
    Qui était Marguerite Yourcenar ? Nous la découvrons à travers des photos inédites, grâce à des documents d’archives américains, ses manuscrits, sa correspondance, tout cela étant conservé à l’université de Harvard. 

    académie.jpg

    Il y a bien sûr son entrée à l’Académie Française le 22 Janvier 1981, cérémonie retransmise à la télévision !! j’ai l’impression que c’était hier, comme son entretien avec Bernard Pivot que l’on sent si fier et si intimidé par la prestance et le talent de cette femme. 

    villa-yourcenar.jpg

    Villa au Mont Noir

    Achmy Halley, spécialiste de l’écrivaine, a dirigé pendant dix ans la Villa au Mont-Noir dans les Flandres et a séjourné sur l’île des Monts Déserts et a pu ainsi feuilleter les carnets, la bibliothèque et s’entretenir avec des voisins, des proches et nous faire ainsi entrer dans l’intimité de cette femme et nous dévoiler des facettes nettement moins connues.
    L’iconographie est superbe et très riche.

    Marguerite-Yourcenar_1.jpg

    Petite plaisance 

    Marguerite Yourcenar aimait les plaisirs de la vie : faire la cuisine qu’elle voyait comme une alchimie, elle aimait faire son pain et enseignait l'art du pain à la française aux enfants du voisinage.

    DSC_0095.JPG

    « il y a peu de différences entre le pain et les livres. On les pétrit pour leur donner forme et on les laisse grandir ».

    Elle aimait aussi le jardin qu’elle a créé avec Grâce Frick, elle vivait au jardin, s'activant au potager et se passionnant pour la botanique, elle se nommait volontiers « servante des oiseaux ».

    loverofspringflowers.jpg

    « Chaque herbe du jardin c’est un morceau de moi »

    Le livre embrasse la vie de l’écrivaine, portrait intime plein d’anecdotes qui le rendent savoureux, et si vous est fan de recettes vous pourrez réaliser quelques une des préférées de la dame qui était passionnée des cuisines du monde autant que de voyages.

    DSC_0104.JPG

    Un grand merci à Bonheur du jour qui m'a lancé sur la piste de ce livre.
    Laissez vous tenter par cette balade à Mont Désert, un beau livre qui chez moi a trouvé place à côté des Mémoires d’Hadrien et de l’Oeuvre au noir.

    DSC_0094.JPG

    Le livre : Marguerite Yourcenar Portait intime - Achmy Halley - Editions Flammarion

  • bribes de vie d'un livre

    Mort et résurrection d’un livre

    « Chez nous, en Hollande, nous appelons ce dictionnaire le “Gros Van Dale”, il conserve le trésor de notre langue. Mon exemplaire était doté d’une reliure entoilée verte, l’air humide l’a attaqué, le sel apporté par le vent de mer a fait son œuvre destructrice, le livre a commencé à se déliter, la couverture à lâcher prise, chaque fois que je soulevais le livre il réagissait avec aigreur, il laissait tomber des feuillets que je devais glisser à la fin sans pouvoir les recoller »

    nooteboom

    « Alors a commencé la lente révolte, une sorte de guerre de vingt ans que j’ai menée pour ma part armé de ruban adhésif et de colle, de glu, d’aiguille et de fil, jusqu’au moment où le Van Dale a baissé les bras et menacé de se suicider. »

    nooteboom

    suicide de dictionnaire

    « C’est à ce moment précis que quelqu’un m’a parlé d’une relieuse qui, selon lui, habitait l’île. Je lui ai apporté en petits morceaux le Van Dale moribond. Elle m’a demandé deux mois, en m’assurant que je le retrouverais vivant. En prenant congé, j’avais l’impression qu’on portait en terre le cercueil de ma langue. »

    nooteboom

    Redonner vie à un livre

    « Mon Van Dale est de retour, il est posé ici à côté de moi. La relieuse lui a confectionné une jolie boîte, de couleur verte comme la toile usée de sa couverture. »

     

    Le livre : 533 Le livre des jours - Cees Nooteboom - Traduit par Philippe Noble - Editions Actes Sud

  • Quand on n'arrive pas à lire ...on écoute des livres

    La traversée du désert question lecture n’a pas encore pris fin totalement même si je me suis remise un peu à lire. 

    J’ai écouté beaucoup de livres audio ces derniers mois je voulais vous faire part de mes acquisitions. 

    J’ai pioché un peu chez tous les éditeurs mais principalement chez Audiolib, Thélème, Sixtrid et audible même si chez eux l’impossibilité de faire circuler le livre est un inconvénient majeur 

    austen, giono, conroy, Mitchell

    Je précise que ce sont tous des livres que j’ai déjà lu papier et pour certains chroniqués sur ce blog. Parfois il s’agit de compléter un auteur déjà écouté précédemment comme Giono ou Austen.
    Deux romans sont encore « à écouter » mais j’aime faire durer le plaisir de l’attente.

    austen, giono, conroy, Mitchell

    austen, giono, conroy, Mitchell

     

    Pour Jane Austen j’ai poursuivi avec les éditions Thélème qui m’avaient donné satisfaction pour Persuasion et Orgueil et préjugés.

    J’ai poursuivi avec l’Abbaye de Northanger  celle où Catherine Morland est invitée et fait ses premiers pas dans la société et parodie de la littérature gothique en vogue à l’époque de Jane Austen.

    Enfin : Raison et sentiments et les tribulations de la famille Dashwood et la satire tellement réussie de cette société anglaise. 

    Les deux livres sont lus par Marie Stephane Cattaneo que j’ai écouté avec plaisir. Il reste encore Mansfield Park et Emma à venir chic chic 

     

    austen, giono, conroy, Mitchell

    austen, giono, conroy, Mitchell

    austen, giono, conroy, Mitchell

    J’ai déjà 2 livres audio de Jean Giono mais si vous me suivez vous savez que c’est un de mes auteurs favoris 

    J’avais écouté Un de Beaumugne et Colline.

     Grâce à Thélème je peux maintenant ajouter le magnifique Regain avec la mort et la résurrection d’Aubignane, la silhouette de Panturle et de la femme que lui a envoyé la Mamèche.

    Mais aussi Jean le Bleu et la jeunesse provençale de Giono, et enfin Que ma joie demeure avec cette nuit où  « les étoiles ont éclaté comme de l'herbe »
    Voilà déjà une jolie petite sélection.

     

    Qu’est-ce qui m’attend sur mon Ipod pour l’été à venir ? 

    austen,giono,conroy,mitchell

    Un petit voyage en Sicile, bon je sais le soleil va taper dur mais j’ai envie de retrouver le Prince de Salina, Tancrède et Angelica. Allez un petit tour chez le Guépard qu’en dites vous ?

    Si j’ajoute que c’est lu par Denis Podalydès je sais que j’emporte le morceau, c’est le lecteur parfait par excellence. 

    austen,giono,conroy,mitchell

    M’attend aussi Le Prince des marées, lu et relu depuis sa parution déjà ancienne, c’est un bonheur de le trouver en audio. J’ai hâte de retrouver Tom et Savannah Wingo et leur mère manipulatrice à souhait, leur père violent et la « plaine à marées » où ils vivent.

    Confession, émotion, rédemption sont au rendez-vous, vous allez adorer les personnages de Tom et de Susan Lowenstein, promis !! Vous avez devant vous 28 heures d’écoute, de quoi vous occuper à la plage ou à la montagne.
    Le livre est lu par Matthieu Farcy. 

    austen,giono,conroy,mitchell

    Je vais terminer non pas avec un livre déjà écouté ni même sur mes étagères, non c’est un livre audio à paraître mais celui là je l’attends fébrilement
    Si je vous dis que c’est un prix Pulitzer, que l’adaptation au cinéma est inoubliable, que c’est un best seller absolu même si il est aujourd’hui un peu montré du doigt ? 

    austen, giono, conroy, Mitchell

    C’est …Autant en emporte le vent, qui va sortir chez Sixtrid en deux tomes avec une nouvelle traduction et lu par Caroline Maillard.

    Quand ? Fin septembre 2020
    Patience patience.

    austen,giono,conroy,mitchell

    Les livres Audio

    L’Abbaye de Northanger - Jane Austen - Editions Thélème
    Raison et sentiments - Jane Austen - Editions Thélème
    Jean le bleu - Jean Giono - Editions Thélème
    Regain - Jean Giono - Editions Thélème
    Que ma joie demeure - Jean Giono - Editions Thélème
    Le Guépard - Tomaso di Lampedusa - Editions Audiolib
    Le Prince des marées - Pat Conroy - Editions Audiolib 

  • Ma Transhumance carnet de route - Antoine de Baecque

    Voulez-vous faire la Routo ?

    carte_routo_A3_web.jpg

    Lire ce livre  m’a donné des fourmis dans les chaussures peut-être vous fera-t-il le même effet. 

    Avez vous vu des fêtes de l’Estive et le retour des troupeaux mais savez-vous qu’il n’y a pratiquement plus de vraie transhumance, c’est à dire le troupeau, les bergers, les chiens et la route, non tout passe aujourd’hui par des convois de camions.

    vicdessos.jpg

    Dans les Pyrénées 

    Ressortant les vieilles cartes, aidé par les associations locales Antoine de Baecque a préparé sa petite odyssée qui porte un nom du sud : la Routo

    Grand marcheur devant l’Eternel il a repris les chemins parcourus par les troupeaux de moutons, les grandes carraires qui d’Arles au Piémont voyaient passer des milliers de bêtes dans des décors à la Giono. Il y avait la Carraire des arlésiens qui fut tracé en partie par H Fabre l’entomologiste.
    Savez-vous qu’une carraire pouvait faire jusqu’à 100 mètres de large, draille où les troupeaux semblaient voguer entre ciel et terre.

    1-1-3-draillesetcarraires.jpg

    Drailles et Carraires 

    Aujourd’hui c’est une pratique moribonde que la transhumance et sur les cartes les chemins n’apparaissent plus. 
    Le tracé comporte plus de routes nationales que de chemins, les cultures se sont étendues, il faut protéger les véhicules et les conducteurs, l’épopée des bêtes et des bergers est terminée. 
    Alors l’idée de faire à pied ce chemin m’a enchanté.

    la routo.jpg

    La Route autrefois

    Notre marcheur part d’Arles, traverse  la Crau et sa garrigue, les oliviers des Alpilles, fait un passage avec un clin d’oeil à Zola et Cézanne dans la campagne aixoise. 
    Puis c’est la traversée du plateau de Valensole, la vallée de la Bléone, celle de l’Ubaye et enfin le col de l’Arche et l’Italie. Joli périple non ?

    en haute provence.jpg

    En Haut Provence

    Ce chemin est fait aussi de rencontre avec les bergers, les propriétaires de troupeaux. 
    C’est un bel hommage et j’ai aimé le périple, les paysages et les hommes J’ai aimé ce journal de voyage où Giono est souvent nommé qui permet au lecteur de s’évader du quotidien de belle façon.

    Si vous êtes randonneurs vous pourrez dès 2020 suivre cet itinéraire car Antoine de Baecque avec son périple a participé à corriger, compléter, enrichir cette Routo des hommes et des bêtes.

    Tout est sur le site : La Routo

    9782081391055-475x500-1.jpg

    Le livre : Ma transhumance carnet de Route - Antoine de Baecque - Editions Arthaud

  • Olga - Bernard Schlink

    Depuis Le Liseur j’ai lu un peu Bernard  Schlink mais sans jamais être totalement emportée.
    Avec ce roman j’ai retrouvé sa patte, un personnage hors norme et un récit très prenant.
    Le traducteur de ce roman est gage de qualité avant même la lecture.

    AVT_Bernard-Lortholary_5785.jpg

    Le Traducteur Bernard Lortholary

    Olga est née en Silésie mais la mort de ses parents l’envoie vivre chez une grand-mère en Poméranie. Rude changement. L’enfant refuse de se plier aux traditions locales, refuse de voir germaniser son prénom en Helga.

    220px-German_propaganda_poster,_Upper_Silesia_Plebiscite_1.jpg

    Rattachement d'une partie de la Silésie à L'Allemagne

    Elle va faire preuve partout et toujours de cette même détermination face à ceux qui prônent des études minimum pour une fille. La lecture lui sert d’exutoire et d’échappatoire.

    Contre vents et marées elle devient institutrice. Lorsqu’elle rencontre Herbert Schröder dont elle tombe amoureuse mais qui est issu d’une famille dans laquelle il est impensable d’admettre une petite orpheline pauvre.
    Olga fait face à ce refus des conventions. 

    maxresdefault.jpg

    Ecole en Allemagne autour de 1914

    Mais l’amoureux n’est peut-être pas aussi amoureux qu’on pourrait le croire, il a envie d’aventure, de réussite, de gloire, d’héroïsme, ses rêves sont aussi ceux de l’Allemagne de l’époque.
    L' Afrique puis l’Arctique vont tour à tour servir ses rêves bien loin d’Olga qu’il retrouve pour de furtifs instants amoureux lors de ses permissions.
    Quand il disparait lors d’une expédition au Spitzberg, Olga, va tenter d’entamer une correspondance avec son amour lointain.

    Spitzberg dans les années 30.jpg

    Spitzberg dans les années 30

    Olga est une insoumise de nature et elle va connaitre seule les deux guerres, le nazisme, elle va faire face, jamais elle n’abandonne la pensée d’Herbert dont l’amour irrigue toute sa vie. 
    Elle est et reste une femme observatrice, courageuse.

    Le roman est comme Le liseur un roman qui recèle une forme de secret que je vous laisse découvrir. L’émotion bien que distanciée par moment est présente un peu comme le feu sous la glace. Un roman qui m’a fait renouer avec l’auteur 

    9782072799808-475x500-1.jpg

    Le livre : Olga - Bernard Schlink - Traduit par Bernard Lortholary - Editions Gallimard

  • Bribes de poésie chinoise

    po.jpg

     

    Ni fleur ni brume

    Fleur. Est-ce une fleur ?

    Brume. Est-ce la brume ?

    Arrivant à minuit,

    S’en allant avant l’aube.

    Elle est là : douceur d’un printemps éphémère.

    Elle est partie : nuée du matin, nulle trace.

                        Po Chü-i

                                                

    015372-pecheur-aux-cormorans.jpg

     

    Pensée nocturne

    Devant mon lit clarté lunaire

    Est-ce du givre couvrant la terre ?

    Tête levée, je vois la lune ;

    Yeux baissés songe au sol natal.

                               Li Po

     

    li po.gif

      

    Le livre : Entre Fleuve et nuages Voix de poètes dans la chine d’hier et d’aujourd’hui - François Cheng - Editions Albin Michel