Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lecture - Page 4

  • Retour à Yvetot - Annie Ernaux

     

    IMG_0132.jpeg

     

    J’ai découvert Annie Ernaux lors de la parution de La femme gelée,  le roman se déroule à Annecy ville où je vivais alors, enthousiaste j’ai ensuite suivi le tracé naturel de ses parutions. 

    J’ai pratiquement lu tous ses livres et je les ai tous aimés. J’aime son écriture, son questionnement sur l’enfance, sur l'amour, sa passion des livres, sa langue verte parfois, j’ai compris sa rupture avec son milieu d’origine et la honte et les scrupules qui s’en suivirent. 

    Son roman le plus abouti  Les Années est un livre superbe que j’ai lu et relu. 

     

    Tout naturellement le billet de Margotte m’a immédiatement fait de l’oeil et j’ai commandé aussitôt  Retour à Yvetot qui sans être un récit, nous en apprend beaucoup sur l’auteur.

    Est-ce que j’ai aimé ? oui j’ai aimé le ton simple et la pudeur qui s’en dégagent. J’ai aimé ce retour publique toujours repoussé jusque là sur les lieux de l’enfance. 

    Il ne s’agit donc pas d’un roman mais du texte de la conférence qu’Annie Ernaux donna à Yvetot, sa ville natale son «  lieu de (ma ) mémoire la plus essentielle, celle de mes années d’enfance et de formation » avoue-t-elle.

     

    Ce retour aux sources est à la fois intéressant et émouvant. La petite fille revient sur La place  de son enfance et nous faisons connaissance avec son passé à travers une série de photos.

    Toujours un peu hantée par la honte de sa condition de fille de cabaretier, toujours souffrant des humiliations ressenties on retrouve ici l’auteur sans fard aucun, et j’ai aimé la simplicité de ce retour. Si vous n’avez jamais lu ses romans ce livre perdra peut être un peu de son intérêt mais il pourrait aussi vous inviter à ouvrir les romans d’Annie Ernaux.

     

     

    9791090566088FS.gif

    Je lis peu la littérature française mais Annie Ernaux à une place à part dans ma bibliothèque et ce petit livre va se faufiler sur l’étagère.

     

    Le livre : retour à Yvetot - Annie Ernaux - Editions Mauconduit

  • Pourquoi faut-il lire les Lettres du Nord - Régis Boyer

    feu et glace.jpg

    En guise de préface aux billets islandais à venir je vous propose de lire un essai DU spécialiste et traducteur de la littérature nordique : Régis Boyer.

     

    C’est le traducteur de tout ce qui compte en matière de littérature du nord depuis les Sagas islandaises jusqu’à Andersen en Pléiade.

    Ce docte universitaire a encore la fougue de la jeunesse et dans un premier chapitre on en prend pour notre grade, nous les lecteurs qui mélangeons un peu tout, le nord et la Scandinavie, qui parlons sans savoir de Vikkings et de drakkar, qui confondons les langues, qui sommes surpris par l’inspiration des textes et qui tentons de juger cette littérature à l'aune de la notre.

     

    450120429-photo.jpgVous pourrez faire la liste de tous ces classiques nordiques que vous n’avez jamais lu mais dont Régis Boyer parle avec un enthousiasme tel que l’on ne résiste pas longtemps.

    Un livre fait pour emprunter des chemins inconnus et c’est diablement excitant.

     

     

     

    Le livre : Pourquoi faut-il lire les Lettres du Nord - Régis Boyer - Editions les Belles Lettres 

  • Des livres à écouter

    De 7 à 77 ans 

    rk8_boy3.gif

     

    Dans les chapitres précédents on a vu un livre qui fait aimer les livres et bien en voilà d’autres, des livres à écouter qui plaisent beaucoup aux chérubins

    Voici un petit choix de livres audio pour les 6/7ans et 8/9 ans environ de l’école des loisirs. 

    Des petits cadeaux qui sont très appréciés en général.

     

    Les textes sont très sympa, suffisamment courts pour que l’attention se maintienne, suffisamment longs pour que l’histoire s’installe, souvent drôles, parfois émouvants. 

    Avant d’acheter vous pouvez en écouter un extraits. Dans l’ensemble les comédiens/lecteurs sont parfaits.

     

     Le Site pour vous procurer les CD Je précise qu’aucune pub n’est attachée à mon billet !

     

     

    Une petite sélection 

     

    J’ai joué la sécurité avec Le Hollandais sans peine de Aude Murail qui est un auteur que j’avais apprécié dans des écrits pour adultes

    9782211093934FS.gif

    Pour devenir très fort en hollandais, c’est simple, il suffit de répéter « Niclausse gaboum chrouillasse » ! Mais cela veut dire quoi au juste ? 

    Une petite histoire courte, rigolote pour s’amuser avec les mots.

     

     

    Vos enfants ou petits enfants partent en classe verte ? alors voilà un CD fait pour eux

    Une classe verte kézaco ? un moment loin des parents, au milieu des vaches et où le soir on peut bavarder avec les copines ! 

    9782211094054FS.gif

     

     

    Et enfin parce tous mes petits diables ont déjà une flopée de cousins et que la famille va encore s’agrandir j’ai choisi celui là car chez Tata Denise il y a sept cousins et que ça fait du bruit tout ça sauf que l’oncle jo  lui est un peu bizarre ………

    9782211093910FS.gif

     

    Prévoir un petit délai car la livraison n'est pas rapide rapide c'est le seul inconvénient.

     

     
  • Le livre qui t'explique enfin tout sur les parents

    De 7 à 77 ans 

     

    gordon2.gif

                       Parfois ça ne se passe pas comme ça

     

    Range ta chambre !  Va te laver les dents !  il faut manger des légumes !!!

    Ah je sens que ça rappelle quelque chose à certains….

    Mais pourquoi sont-ils comme ça ces sacrés parents ?

     

    Sur même principe que le livre précédent, des couleurs fluo, des dessins marrants et des bulles franchement hilarantes, impertinentes et gouailleuses, ce livre là dit tout tout ce que votre enfant rêve de savoir à propos de ses parents.

     

     

    photo-1.JPG

                    Parents en proie à la violence ©ivredelivres

     

    Je suis pas sûre de m’être fait bien voir des parents mais j’ai mis dans le mille avec J….9 ans, et ça c’est irremplaçable.

    Heureusement que l’auteur a glissé un petit mot pour dire à quel point les parents sont exceptionnels. Ouf du coup j’ai une chance d’être pardonnée

     

    Ce type de livre peut être lu par n’importe quel enfant même débutant, la graphie est de bonne taille, et quel bonheur de le lire en commun, pour rire avec eux, pour les entendre rire de nous et en redemander.

     

    9782092535653FS.gif

     

    Le Livre : Le livre qui t’explique tout sur les parents - Françoize Boucher - Editions Nathan

     

  • Le livre qui fait aimer les livres

    De 7 à 77 ans 

    Enfant-021.jpg

    Vous vous désolez que vos enfants (ça c’est vous)  vos petits-enfants (ça c’est moi) ne lisent pas ou pas suffisamment. 

    Voilà un livre qu’ils vont adorer et je parie que vous aussi.

    Pas de vain bla bla bla, des dessins amusants, des mots bien gros, des couleurs explosives, des conseils hilarants. C’est loufoque et enlevé, drôle et moqueur. Ce que j’ai le plus aimé ? les dessins, les conseils qui sont les bons mais toujours présentés de façon à plaire à nos chères têtes blondes. 

     

    photo-2.JPG

    Le progrès en marche quoi !! ©ivredelivres

     

    C’est J….. qui l’a lu en premier et vu le succès manifeste je vais aussi l’offrir à M..…pour son anniversaire, les bonnes choses faut pas hésiter à les distribuer largement.

     

    Côté parents et grands-parents j’ai été rassuré car j’ai appris que lire ne faisait pas grossir………..ouf ouf me voilà soulagée.

    L’équivalent pour enfant des fameux conseils de Daniel Pennac !! on lit quand on veut, ce qu’on veut …non mais !!!

    9782092532836FS.gif

     

    Le Livre : Le livre qui fait aimer les livres - Françoize Boucher - Edition 

  • Librairies, corps et âmes

    Liber, libraire, librairie….

    Collectif-Librairies-Corps-Et-Ames-Livre-7211430_ML.jpg




    Le dernier livre de cette série pour qui aime les librairies et les écrivains.
    Plus de 100 écrivains, de tous genres, de tous âges qui « rêvent, réfléchissent, et se souviennent ensemble »
    Des noms archi connus, d’autres oubliés,De Jorge Amado à Françoise Xénakis.
    Et tous nous parlent de libraires et de librairies, celles de leur quartier, celle de leur enfance  « rutilantes, pimpantes et pleines de livres »

    Ce livre à la gloire du « moins rentable des tous les petits commerces » va vous enchanter car de quelques lignes à quelques pages, tous ces écrivains se livrent, se perdent dans les rayons de leur librairie favorite, ils sont là pour  guider le lecteur car « L’école apprend à entrer dans une bibliothèque, elle n’apprend pas à entrer dans une librairie »

    912.jpgCommençons par quelques définitions
    « C’est la paradis que l’homme a inventé quand il s’est pris pour Dieu. (…) on n’y trouve que des amis qui ne trahissent jamais : les livres. »
    «  le domaine des enchantements et des découvertes »
    « Un lieu magique où l’on est reçu par un prince en son royaume qui met à vos pieds tous les trésors du monde
    « le commerce de la libraire est un avant-goût des jardins d’Allah »

    librairie.jpgPoussons  la porte
    « C’était une charmante vieille librairie telle que Gustave Doré aurait pu l’imaginer. Il n’y avait pas un atome de poussière sur les rayonnages qui fleurait bon la cire d’abeille »
    « Depuis l’enfance, entrer dans une libraire a toujours été une grande surprise. Une fête où se mêlent toutes sortes de troubles : l’étonnement devant tant de livres, la curiosité du regard et du toucher. L’angoisse du nombre, l’envie d’en faire autant. »
    « Il n’est pas une librairie où que j’aille, où je n’entre cherchant l’odeur et ce silence étouffé qui n’existe que là. »

    librairie-2.jpgUn peu de compassion
    « Le libraire doit quelque fois affronter l’étonnement du client qui s’attendait à trouver chez lui un ouvrage paru en 1971 sur l’influence de la nuit polaire sur le psychisme des lapons, dans une maison d’édition fondée dans la Creuse par un couple d’ethnologues qui laissèrent leur famille et leurs créanciers sans nouvelles en 1972. »

    librairie-Revel.jpgOui mais sans eux les libraires, sans elles les librairies………
    « pour moi l’absence d’une librairie véritable relève d’une forme de déshonneur devant la montée des barbares. Une défaite de la vie. »
    « Sans elles une cité ne mériterait pas son beau nom »
    « Que serait une société civilisée sans libraire ? »

    4876942.jpgUne denrée rare
    « un libraire comme ceux d’autrefois, qui connait ses clients et les reçoit en amis » 
    « Il y a, répandu sur toute la planète, une espèce de commerçants qui vendent des biens assez particuliers : ils vendent du temps, de l’espace et de la liberté. »

    vitrine01.jpgUne question d’appétit ou de soif
    « Le souvenir de cette vitrine suscite encore chez moi une sorte de frémissement. Au retour du collège nous passions devant celle du pâtissier et devant celle du libraire avec des appétits équivalents pour moi du moins. »
    « J’entre dans une libraire comme naguère on allait vers les sources qui soignent. J’ai soif de tous ces mots qui m’attendent, de cet amour, de cet espoir jaillissants, de cette pluie d’imaginaire. De ces cascades d’exigences qui me guettent au coin des pages. Du dérangement nécessaire qu’apporte les vrais livres. Je ne connais pas d’endroit au monde où se marient plus harmonieusement la paix et le désir. »

    20110825_Livre-Sterling_001.jpg

     Un libraire en colère : lisez le billet de Christw et visionnez cette vidéo

    Il est l’heure de payer ses dettes aux libraires
    « A ce libraire de province, je dois, d’une certaine façon, d’être ce que je suis.(…) Récemment l’un deux m’a dit - lisez les Enfants Tanner de Robert Walser, c’est le plus beau livre sur la servitude - J’ai pris les Enfants Tanner, je l’ai lu, j’ai aimé ce livre pour autre chose que la servitude. Et c’est bien. Je vois les libraires comme des passeurs irremplaçables entre deux mondes, celui du livre et celui du lecteur. »

    « J’ai passer davantage de temps à lire qu’à faire quoi que soit d’autre dans ma vie !  Et les libraires de ce fait, ont joué un rôle essentiel tout au long de mon existence. »

    « Chez lui, dans sa libraire, les livres étaient des monuments, des personnes, des vies incarnées, des promesses d’aventures et de bonheur, des invitations au voyage et à la rêverie. »

    « Aussi lui dois-je des voyages dans les montagnes de Sils avec Nietzsche, sur les traces du Condottière avec André Suarès, dans la campagne normande avec Flaubert, sur les collines de Meudon avec Céline, dans les régions où les eaux sont étroites avec Gracq, dans la cuisine de Françoise et de Tante Léonie. »

    « J’ai passer davantage de temps à lire qu’à faire quoi que soit d’autre dans ma vie !  Et les libraires de ce fait, ont joué un rôle essentiel tout au long de mon existence. »

    Ont participé : Annie Ernaux, Frédérique Hébrard, Irène Frain, Jacques Chessex, Claude Roy, Elie Wiesel, Michel Onfray, Philippe Meyer, Claude-Michel Cluny, Pierre Sansot

    Ce livre date de 1994 et il a été fait pour défendre la librairie qui était en danger déjà !!

    Le Livre : Librairies, corps et âmes - Textes réunis par Dominique Reynié - Editions Vinci