Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Robert Lalonde : un compagnon en littérature

« Là, je donne la parole à tous ces auteurs qui m'obsèdent depuis des années. Je fais ça quand j'en ai marre de la fiction. C'est une bouffée d'air »

bouffée.jpg 

Jolie façon de démarrer un billet non ?

Parmi les livres que l’on lit, que l’on accumule, certains s’imposent par leurs qualités. N’y a t-il pas, parmi les écrivains que vous avez lu, des hommes ou des femmes dont vous voudriez être l’ami ? Robert Lalonde fait partie de ces gens là. 

Je l’ai lu pour la première fois en 1997, j’avais par hasard trouvé son livre sur le stand du Québec au Salon du livre.

Je n’ai eu que du bonheur à le lire et cela s’est répété trois fois. Alors je vous fait aujourd’hui un joli cadeau en vous livrant ses trois livres.

 

Robert Lalonde est un grand lecteur, il livre dans ces trois livres ses amours pour des auteurs, pour la littérature mais pas seulement...

Il est aussi un observateur assidu de son entourage, des paysages, des animaux, voici ce qu’il dit

 

voir.jpg

« Voir, regarder, déceler est une obsession d'écriture, comme celle de faire des liens entre des choses qui ne se touchent pas.» 

 

Liens, correspondances au sens où l’entend Baudelaire, dialogues avec ses écrivains préférés dont il nous livre des citations à profusion nous gratifiant de ses propres traductions.Une véritable orgie de citations.

 

Ses livres sont des journaux de bord d’un écrivain sensible qui parfois se retire « en ermite » et qui se veut comme le dit Giono « un professeur d’espérance »

Il aime méditer, observer, fidèle en ça à Flaubert qui disait « Pour qu’une chose soit intéressante il faut la regarder longtemps » 

Il prend des chemins de traverse, il exerce son oeil, sa patience, sa

modestie.

lalonde.jpg

Ces trois livres se répondent, se complètent, on les déguste à petites lampées, on y revient année après année.

C’est bon de se plonger dans cet hymne païen à la littérature, d’être un peu submergé par l’avalanche de citations qui sont là pour nous nourrir, pour nous éblouir. 

Lui a fait de Proust, de Montaigne, d’Annie Dillard, de Jean Giono, de Rick Bass, d’Emily Dickinson, de Rimbaud, de Rousseau, de Schopenhauer, de Flannery O’Connor et de Gabrielle Roy, ses amis.

Je vous propose de faire de Robert Lalonde votre ami en littérature.

 

9782879292199FS.gif

9782764609743FS.gif

9782764630853FS.gif

 

 

Les livres de Robert Lalonde

Le monde sur le flanc de la truite - Editions Boréal ou Editions de l’Olivier 

Le vacarmeur - Editions Boréal 1999 et version numérique

Le seul instant - Boréal 2011 et version numérique

Commentaires

  • Je vais me laisser tenter par "le vacarmeur". Ce titre me plait et ses amis auteurs me plaisent aussi. Merci de nous le faire découvrir.

  • @ nadejda : un parcours vraiment intéressant, mon préféré est "le monde sur le flanc de la truite" mais peut être est ce parce que je l'ai lu en premier
    un compagnon de lecture tout à fait amical et riche

  • Celui avec la truite est à la bibli! (avec d'autres titres) Noté.

  • @ keisha : pour moi le meilleur des trois mais aussi celui que j'ai lu en premier

  • Ma bibliothèque en a un "qu'est-ce que je vais devenir jusqu'à ce que je meure ?". Je note ceux que tu présentes aujourd'hui, c'est une excellente idée pour le mois québécois de Karine, en septembre.

  • @ Aifelle : je ne suis pas très adepte de ses romans qui m'ont un peu déçus

  • Je vais essayer de le trouver ici, comme vous c'est le genre d'ouvrages qui me conviendrait beaucoup mieux, ces temps-ci,; que des fictions dont je peine à trouver celles qui me siéent. (Si si, j'ai vérifié, seoir s'écrit comme cela à l'indicatif présent de la 3è personne du pluriel).

  • @ Christw : tout à fait le genre de livre que je lis et relis lorsque les dernières parutions me déçoivent

  • "Le bonheur est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière."
    Robert Lalonde

  • @ Aloïs : Lalonde est féru de jolies citations, les siennes et celles des autres

  • Je note cet auteur avec envie, car ses livres semblent très intéressant et aussi parce que je me suis inscrite à "Québec en septembre" et que je ne connais pas beaucoup d'auteurs québecois (il pourrait donc bien faire l'affaire ;-)

  • @ lewerentz : ces challenges ont parfois du bon quand ils permettent de faire des découvertes

  • Je ne connais pas Lalonde, j'aime le beau sous-titre qu'il donne à ses commentaires littéraires : "Notes sur l'art de voir, de lire et d'écrire".

  • @ Tania : je pense que ces essais ont tout pour te plaire

  • J'aime ta remarque sur le fait que pour certains auteurs on aimerait les avoir pour ami... J'adorerais pouvoir parler avec Françoise Lefèvre par exemple... Je retiens l'auteur, tu en parles si bien qu'on a forcément envie de le découvrir, et un auteur qui aime Rick Bass que j'adore et Annie Dillard que j'ai envie de découvrir depuis si longtemps, on a bien sûr envie de l'aimer aussi ;0)

  • @ L'or des chambres : une belle idée en effet qui rejoint celle de Sylvain Tesson qui dit entendre murmurer les auteurs de sa bibliothèque

  • Je vais certainement me laisser tenter.... J'aime faire de nouvelles rencontres.

  • @ Bonheur du jour : je genre de livre qui fait que l'on en ressort avec une liste impressionnante de lectures potentielles

  • Belle façon de commencer, certes; de nous inciter à le découvrir, également!
    Jamais entendu parler de lui, cela ne va pas tarder, merci!

  • @ Colo : je ne sais pas en Espagne mais en France malgré la langue il n'est pas archi connu

  • Te voilà revenue depuis peu, et tu me tentes, tu me tentes dans tes choix d'amis en littérature !!! Merci !!!

  • @ Enitram : j'adore mettre mon habit de diable tentateur

  • Je note les trois ! J'aime beaucoup ces ouvrages de "non-fiction", ils sont rares... et précieux !

  • @ Margotte : précieux c'est le mot juste, ces livres sont usés par mes lectures successives

  • J'aime ce genre de livre où l'évasion et le voyage sont intérieurs. Je prends note.

  • @ Armelle : une série tout à fait sympa

Les commentaires sont fermés.