Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eva dort - Francesca Melandri

70880_b.jpg

                       Le Tyrol du sud

 

Ce roman est une belle façon de mettre l’accent sur un pan de l’histoire de l’Italie et sur une région magnifique.

Si vous avez lu Mario Rigoni Stern vous connaissez déjà un peu ce coin d’Italie qui appartint à l’Empire Austro-Hongrois et qui fut donné à l’Italie en 1918.

Lorsque l’on lit ça dans un livre d’histoire on a peine à imaginer les conséquences pour les hommes et femmes qui vivent là.

 

Francesca Melandri c’est attachée à nous faire comprendre les chose à travers l’histoire de deux femmes, Gerda et Eva.

Dans les montagnes du Haut-Adige (pour les italiens) ou du Sud Tyrol (pour les autrichiens) c’est le choc total, des autrichiens se retrouvent du jour au lendemain italiens, changement de langue, bouleversement de l’identité culturelle, ils deviennent les parias d’une communauté. 

La famille Huber va faire les frais du changement apportant séparations, fracture familiale, conflit de génération. 

 

Le roman est un lent retour en arrière, Eva va traverser toute l’Italie pour être au chevet de Vito, son presque père qui va mourir, il fut l’amour de sa mère, un père de substitution dont elle n’a jamais accepté le départ.

Eva se souvient de l’homme qui l’appelait « sisiduzza » ce qui signifie « toute petite étincelle »

haut adige.jpg

                          Haut Adige

 

Le paysage se dessine d’une région supportant les changements historiques mais aussi les changements de société. 

Dans les années 60 une jeune femme enceinte est une honte pour sa famille, elle devient une Matratze, une femme marquée au fer rouge

« C’était une Matratze parce que son père, Hermann, l’avait laissée partir » partir pour gagner sa vie.

Puis enceinte elle a été chassée par Herman, lui qui avait choisi le mauvais camp, celui des nazis.

Gerda a fait face avec courage pour élever seule sa fille Eva, elle a travaillé sans relâche au Grand Hôtel de Frau Mayer à Merano, elle a tenté d’oublier Peter l’apprenti terroriste, Segi le frère plein de haine, Ulli le presque frère qui lui opte pour la transgression, elle est devenue une cuisinière de talent.

Gerda est belle et rayonne d’amour pour sa fille. Lorsque Vito apparait il va être à la fois son amour et sa croix. 

 

BrennerFrA-IVW.jpg1..jpg

« Un matin du printemps de 1998, à la suite des accords de Schengen, en présence des autorités italiennes et autrichiennes, on enleva la barrière séparant les deux pays au col du Brenner. Plus aucune frontière physique ne séparait le Tyrol du Sud de l’Autriche, sa terre mère perdue. »

C’est un très beau roman qu’a écrit Francesca Melandri, mêlant l’histoire tourmentée de la région qui ne peut oublier son passé, et les personnages qu’elle nous livre toute en finesse et émotion. Si aujourd’hui la région voit affluer les touristes c’est après une période douloureuse. On croise des personnages bien réels de l’histoire italienne comme Aldo Moro, mais surtout on est pris d’affection pour Vito et Gerda qui portent le récit, et je vous défie de ne pas verser votre larme.

 

Pour comprendre l'histoire de cette région c'est ici et là 

 

l'avis de Mango 

 

Le livre : Eva dort - Francesca Melandri - traduit par Danièle Valin- Editions Gallimard numérique 

 

Commentaires

  • Cette région et son histoire m'intéressent beaucoup. J'ai lu sept ou huit fois Mario Rigoni Stern qui est dans ma galerie d'écrivains de référence. A bientôt, heureux de ton retour après cette escale au Sud.

  • @ Eeguab : nous partageons le même intérêt pour M R Stern et j'ai aimé retrouvé dans ce roman cette région et les soubresauts de l'histoire

  • la folie des hommes et des frontières ,je n'avais jamais pensé à cette région
    je note bien volontiers ce roman
    Luocine

  • @ luocine : un vrai bon roman au delà de l'aspect historique

  • Bonjour Je ne connaissais pas cet auteur pas plus que je ne connais cette région d'Italie ; j'ai très envie de le lire Merci

  • @ Leprince : une belle alliance entre roman et histoire mais l'aspect romanesque l'emporte, je ne peux que vous conseiller sur la région et ses particularités la lecture de Mario Rigoni Stern que vous pouvez retrouvé sur ce blog

  • Rigoni Stern m'a fait aimer cette région et ce roman que tu nous proposes me parait très beau. Son titre aussi me plait. Je le note

  • @ nadejda : il devrait te plaire, j'y ai pris beaucoup de plaisir

  • Merci beaucoup pour ce retour avec livres Dominique...Francesca Melandri a été invitée au printemps du livre de Grenoble cette année, je l'ai donc entendue aprés avoir lu ce livre qui m'a beaucoup intéressée par plusieurs aspects : j'ai découvert effectivement un pan d'Histoire que je ne connaissais pas et qui m'a vivement surprise et intéressée, j'ai beaucoup aimé aussi les 2 femmes trés présentes, très vivantes, proches...mais globalement je trouve que sur la durée le fil d’intérêt est parfois trop relâché, autrement dit j'ai trouvé des longueurs....je l'ai lu jusqu'au bout mais en trainant un peu car les sauts dans le temps, en particulier dans le voyage vers le sud sont un peu lourds....
    merci de mettre le projecteur sur ce livre

  • @ Mineck : merci de ce commentaire argumenté, je n'ai pas éprouvé d'ennui, seule peut ête le passage sur l'enlèvement d'Aldo Moro m'a semblé un peu trop développé mais comme je me passionnais pour l'histoire de ces deux femmes, pffft j'ai avalé le tout

  • L'histoire des gens qui, par décision politique, passent d'être d'une nationalité (langue et tout le reste) à l'autre m'a toujours semblé terrifiante(pour eux) et si intéressante (pour nous). Les belles histoires de femmes aussi bien sûr!
    Merci pour ces superbes photos...oh, aller y faire un tour!

  • @ Colo : je suis toujours stupéfiée par la capacité des hommes à supporter de tels changements et à s'en remettre !

  • J'ai beaucoup aimé ce roman et particulièrement apprécié la fin et les deux femmes aux souvenirs si tristes, silencieuses et vibrantes à la fois.
    Pour avoir mon avis complet, je te laisse mon lien: http://liratouva2.blogspot.fr/2013/02/eva-dort-francesca-melandri.html

  • @ Mango ; j'ai écrit ce billet vite et je n'ai pas cherché les liens, je vais l'ajouter en fin de billet merci

  • Toujours pas lu M R Stern mais je note celui-ci aussi, le theme et l'endroit ne peuvent que m'intéresser.

  • @ Passage à l'Est : ce thème est une constante dans la littérature de l'Est de l'Europe je pense à Von Rezzori par exemple et "Neige d'antan"

  • Je l'avais repéré et maintenant il me reste à le lire après ton billet !!!
    Depuis j'ai lu cinq livres de Stern et je pense qu'on doit mieux se mettre au diapason de la vie bouleversée de cette région en abordant cet opus...
    Bonne soirée

  • @ Enitram : je vois que tu es devenue adepte de MR Stern ! Celui ci va te plaire je pense

  • Pauvres populations tellement malmenées par la politique .. J'aime tellement lire R.M. Stern, je ne peux que m'intéresser à celui-ci.

  • @ Aifelle : le style est certes très différent mais le thème est très proche: la guerre, les changements subis, le retentissement sur les destinées

  • Je le note! Nous partons en Sardaigne, pour l'instant je m'intéresse plutôt à cette région de l'Italie. J'aurai vite fait d'élargir le champ à notre retour.

  • @ miriam : une belle destination !! Très bonnes vacances

  • Voilà encore un titre à noter, pour faire connaissance avec cette romancière italienne.

  • @ Tania : ce fut une jolie découverte

  • Tu nous reviens en forme!
    Rigoni Stern est déjà bien noté dans ma petite liste!

  • @ keisha : M R Stern est un écrivain qu'on ne quitte pas après avoir fait sa connaissance

  • Outre ce beau roman, je vous suis gré d'avoir placé les deux liens vers le cas du Haut-Adige.
    J'espère que les habitants n'y perdent pas leur ladin...

  • @ Christw : une histoire tout à fait passionnante que celle de cette région et que je commence à comprendre mieux au travers de plusieurs lectures

  • Je me souviens avoir noté celui-ci, sans doute chez Mango... toutefois, je commencerai plutôt par lire Rigoni Stern.

  • @ kathel : c'est un roman sympathique qui vient faire écho à l'écriture de Stern mais tu as raison de commencer par lui

  • Un roman que j'avais beaucoup beaucoup aimé de ceux que l'on a envie de relire

  • @ Aloïs : un bon roman lisible facilement et intéressant

  • ben voilà ! Retour gagnant pour moi ! je note ce titre et aussi le nom de Rigoni Stern, dont je n'avais jamais entendu parler ... Et qui semble beaucoup apprécié !

  • @ Athalie : il est trop peu connu en France en comparaison de sa place en littérature

  • Heureuse de ton retour, Dominique et merci pour ce livre.

  • @ Pascale : une lecture distrayante et sympathique

  • belle découverte merci
    Luocine

  • Merci pour cette superbe découverte. Très belle romance sur fonds de montagnes et d'Histoire.

  • je suis heureuse si ce roman vous a plu, je viens de chroniquer son second roman qui est plus maitrisé et celui là vraiment magnifique, si le premier m'avait plu il était peut être un peu bavard mais le second est parfait

Les commentaires sont fermés.