Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lecture - Page 2

  • Relire - Laure Murat

    Cela pourrait être le titre d’une série de billets sur ce blog car relire pour moi est totalement naturel et indispensable.

    relire-or-not-relire-droit-des-lecteurs.png

    Relire est-ce faire une nouvelle lecture ou simplement répéter la lecture précédente s’interroge l’auteur.

    « j’ai décidé de relire la Recherche » (ça c’est Tania) ou encore « j’ai relu les Rougon-Macquart » (c’est moi) ou encore Claudialucia qui plonge dans Shakespeare

    Laure Murat note avec humour que l’on ne parle que de relecture de GRANDS livres et plus rarement de pécadilles (comme moi) 

    Son enquête, car enquête il y a porte donc sur la pratique de la relecture. Elle a adressé à 200 intellectuels français un questionnaire, elle a reçu 100 textes en réponse.

    J’aurai bien aimé être interviewé, pourquoi toujours les intellos célèbres ? et jamais nous pauvres lecteurs ? Car pour moi comme pour beaucoup des lecteurs interviewés relire est « une passion littéraire ».

    Pourquoi relire demande Laure Murat ? Les réponses vont de l’addiction pure et simple de celle qui relit chaque année les 8 volumes de la Petite maison dans la prairie, à ceux qui relisent pour des raisons professionnelles, ou pour répondre à la demande d’un professeur, c’est ce que martèle Laure Murat à ses étudiants « la relecture (d'un poème, d'un roman, d'un essai, d'une pièce) est essentielle pour se saisir soi-même du sens d'un texte. » 

    Mais viennent ceux et celles pour qui la relecture est un refuge ou une façon de lire une oeuvre commencée et jamais terminée.( pour moi c’est Ulysse de Joyce...)

     

    livres qui résistent.jpg

    Ces livres qui résistent  © SETHTHOMAS / ROOM RF

    Certains redoutent la relecture c’est J Echenoz qui dit qu’il veut « garder intact l'éblouissement de la première lecture.» 

    Un auteur domine les autres par le nombre de ses relecteurs. Vous ne serez pas étonnés car il était déjà celui qu’on emportait prioritairement sur une île déserte : Il s'agit de Marcel Proust

    J’ai été heureuse de constater que je n’étais pas la seule à aimer relire dans une édition particulière, j’ai beaucoup de mal à relire le Journal d’Anne Franck autrement que dans mon livre de poche portant le n°287 ou Vipère au poing n° 58 ou les Années d’illusion n° 198 ou enfin Le Grand Meaulnes n°1000. Ils sont plus qu’écornés car ils sont  passés de mains en mains et de mère en filles.

    IMG_0402.JPG

    Dans les livres un peu anciens les plus relus par les lecteurs de Laure Murat sont Montaigne, à moi toute seule j’aurai fait pencher la balance, mais aussi Mme de Lafayette ou les Liaisons dangereuses. Virginia Woolf est en bonne position mais cité essentiellement par des femmes !

    « Je relis maintenant Don Quichotte [...]. J'en suis ébloui, j'en ai la maladie de l'Espagne. Quel livre! Quel livre! » c’est Flaubert qui le dit dans son journal, du coup le relecteur se sent en bonne compagnie.

    9782081373389FS.gif

    Dieu que ces bandeaux sont agaçants

     

     On n'avait rien organisé avec Keisha et pourtant....

    Le livre : Relire. Enquête sur une passion littéraire - Laure Murat - Editions Flammarion

  • Bibliothèque idéale du naufragé

    Difficile de reprendre le cours d'un blog après des événements aussi terribles. Ayant participé samedi à un club de lecture j'ai ressenti que partager autour des livres a été salutaire pour tout le groupe alors je vous propose de continuer ici.

     

    Un grand classique « quels sont les trois livres que vous emporteriez sur une île déserte ? »

    deserte.jpg

     

    Voilà à force de pagayer avec Françoise Xenakis c’est le naufrage et vous voilà seul au monde. 
    Prévoyant vous avez emporté quelques provisions et je ne parle pas là de nourriture terrestre ! 
    Mais peut être n’avez-vous pas encore mis les pieds sur le bateau et le choix est alors grand : qu’allez-vous emporter ?

     

    François Armanet au fil des années a posé la question à 200 écrivains de tous horizons, il en profite évidement pour nous dresser une liste idéale ou presque.

    Certains choix sont parfaitement attendus, d’autres sont ....bizarres bizarres, et puis il y a l’inévitable Houellebecq qui se refuse à l’exercice sans doute trop simpliste pour ce grand penseur .......

    Vous allez croiser sur votre île des noms attendus « dans l’archipel des recommandations, les maîtres se font la courte échelle : de Shakespeare à Stendhal, de Cervantès à Flaubert, de stendhal à Nietzsche »

     

    Il y ceux qui m’ont donné des idées :  Ludmila Oulitskaïa emporte trois livres dans trois langues qu’elle ne connait pas, bien sûr elle ajoute les dicos ! Ce serait parfait pour moi qui rêve d’apprendre ...euh le russe, le latin, et l’hébreu

    Il y a ceux qui se focalisent sur un auteur : Henry James pour Colm Toibin, remarquez il sait de quoi il parle il a écrit une bio de James 

    Il y a ceux qui choisissent une langue : le chinois et hop emportent Zuang Zi , Lao Tseu et autres taoïstes

    Il y a ceux qui sont d’une belle fidélité : Robert Littell emporterait ...le livre de son fiston 

    Il y a ceux qui vont relire et ceux qui veulent en profiter pour découvrir

    Il y a les fous de pêche qui se tourne vers Moby Dick, les amoureux de Londres qui lorgnent vers Dickens.

    Il y a les malades de théâtre et du grand Will et les fous de religion qui emportent la Bible 

    J’ai un faible pour tous ceux qui ont ajouté de la poésie mais quel dilemme pour faire un choix, ou alors il faut que j’imprime mon anthologie personnelle qui est sur mon ordi : des pages et des pages.

     

    Bref un petit livre délicieux, amusant, inspirant. 

    Pour les très très curieux j’ai fait le classement des cinq livres les plus souvent cités mais je ne livre rien ici, non n’insistez pas même sous la torture je ne parlerai pas mais si vous m’envoyez un mail là je ferai un effort.

    Mais vous pouvez poser vos propositions ici, je les attends 

    9782081367784FS.gif

    Le livre : Bibliothèque idéale du naufragé - François Armanet - Editions Flammarion

  • la bibliothèque des génies

     la lecture.jpg

    J’ai enchainé deux livres sur un sujet similaire, mais deux livres traités tout à fait différemment. 

    L’un se lit aisément, l’autre demande un intérêt certain pour le sujet.

     

    Le sujet donc : la bibliothèque des génies, et pas n’importe quel génie ! non deux de mes écrivains d’élection : Proust et Montaigne

    Bureau-de-Montaigne_1580-R.jpg

    Montaigne et les Livres 

    Cette étude cherche à cerner la pratique de lecture de Montaigne. Ce grand lecteur lit moins pour s'instruire que pour exercer son jugement. Tout livre est pour lui un nouveau monde, qu'il parcourt en explorateur curieux, à la recherche de l'autre et de lui-même.

    Est-ce un livre facile à lire ? non

    Est-ce un livre qui exige un effort de lecture ? oui mille fois oui

    Un livre pour les passionnés de Montaigne qui ont toujours envie d’en savoir un peu plus, d’entrer un peu mieux dans cet univers si foisonnant où l’auteur peut dire  qu’il lit Plutarque, Virgile, Lucrèce avec passion, que les historiens sont « sa droite balle » et nous dire quelques pages et quelques essais plus tard que les livres sont tout à fait inutiles, qu’il ne sert de rien de vouloir se rendre plus savant ! 

     

     

    Proust_timbre_Mme_de_S_vign_article_mcjarrias_Anka_Muhlstein_La_Biblioth_que_de_Marcel_Proust.jpg

    Venons en à Proust et à sa bibliothèque.

    Là je ne peux que recommander ce livre à tous les amateurs de Proust, d’une belle simplicité d’écriture rendant la lecture très agréable ce livre est pourtant d’une grande richesse.

    On a disséqué tout Proust :  les personnages de ses romans, les lieux qui l’ont inspiré. Anka Muhlstein nous propose d’éclairer l’écrivain à travers ses lectures.

    Lectures d’enfant, François le Champi bien sûr, mais aussi et surtout lectures de l’homme qui fut un lecteur boulimique. 

     

    Dès l’enfance Marcel Proust lit lit lit, digne descendant d’une grand-mère férue de Madame de Sévigné et d’une mère qui a la passion des grands écrivains.

    Très vite il devient un lecteur non seulement assidu mais critique, critique au sens le plus noble, il n’y a qu’à lire ses célèbres pastiches pour se rendre compte à quel point il a incorporé la façon d’écrire d’un Balzac par exemple.

    Il fut un passionné de littérature anglaise et russe : Tolstoï, Dostoïevski ou George Eliot. Il sait reconnaitre ses dettes en mettant dans sa Recherche bien des clins d’oeil à ses lectures, Anka Muhlstein nous aide à les repérer car si il y en a d’évidents comme le cours de littérature qu’il assène à sa Prisonnière, d’autres sont bien cachées. Anka Muhlstein a fait le compte et une bonne soixantaine d’auteurs alimentent la Recherche et ses personnages.

     

    publication14.jpg

    © Irène et la littérature

     

    Amoureux fou de littérature Marcel Proust n’était en rien fétichiste quant aux livres eux-mêmes, son appartement était un gentil foutoir, il échangeait, prêtait, perdait ses livres et ...les rachetait.

     

    Un sincère merci à Armelle qui m’a orienté vers le livre d’Anka Muhlstein

     

    9782812410932FS.gif

    9782738130389FS.gif

     

    Les Livres 

    La bibliothèque de Marcel Proust - Anka Muhlstein - Editions Odile Jacob

    Montaigne et les livres - Floyd Gray - Editions Classiques Garnier

  • Robert Lalonde : un compagnon en littérature

    « Là, je donne la parole à tous ces auteurs qui m'obsèdent depuis des années. Je fais ça quand j'en ai marre de la fiction. C'est une bouffée d'air »

    bouffée.jpg 

    Jolie façon de démarrer un billet non ?

    Parmi les livres que l’on lit, que l’on accumule, certains s’imposent par leurs qualités. N’y a t-il pas, parmi les écrivains que vous avez lu, des hommes ou des femmes dont vous voudriez être l’ami ? Robert Lalonde fait partie de ces gens là. 

    Je l’ai lu pour la première fois en 1997, j’avais par hasard trouvé son livre sur le stand du Québec au Salon du livre.

    Je n’ai eu que du bonheur à le lire et cela s’est répété trois fois. Alors je vous fait aujourd’hui un joli cadeau en vous livrant ses trois livres.

     

    Robert Lalonde est un grand lecteur, il livre dans ces trois livres ses amours pour des auteurs, pour la littérature mais pas seulement...

    Il est aussi un observateur assidu de son entourage, des paysages, des animaux, voici ce qu’il dit

     

    voir.jpg

    « Voir, regarder, déceler est une obsession d'écriture, comme celle de faire des liens entre des choses qui ne se touchent pas.» 

     

    Liens, correspondances au sens où l’entend Baudelaire, dialogues avec ses écrivains préférés dont il nous livre des citations à profusion nous gratifiant de ses propres traductions.Une véritable orgie de citations.

     

    Ses livres sont des journaux de bord d’un écrivain sensible qui parfois se retire « en ermite » et qui se veut comme le dit Giono « un professeur d’espérance »

    Il aime méditer, observer, fidèle en ça à Flaubert qui disait « Pour qu’une chose soit intéressante il faut la regarder longtemps » 

    Il prend des chemins de traverse, il exerce son oeil, sa patience, sa

    modestie.

    lalonde.jpg

    Ces trois livres se répondent, se complètent, on les déguste à petites lampées, on y revient année après année.

    C’est bon de se plonger dans cet hymne païen à la littérature, d’être un peu submergé par l’avalanche de citations qui sont là pour nous nourrir, pour nous éblouir. 

    Lui a fait de Proust, de Montaigne, d’Annie Dillard, de Jean Giono, de Rick Bass, d’Emily Dickinson, de Rimbaud, de Rousseau, de Schopenhauer, de Flannery O’Connor et de Gabrielle Roy, ses amis.

    Je vous propose de faire de Robert Lalonde votre ami en littérature.

     

    9782879292199FS.gif

    9782764609743FS.gif

    9782764630853FS.gif

     

     

    Les livres de Robert Lalonde

    Le monde sur le flanc de la truite - Editions Boréal ou Editions de l’Olivier 

    Le vacarmeur - Editions Boréal 1999 et version numérique

    Le seul instant - Boréal 2011 et version numérique

  • Lire en VO pour les nuls

    487x201px-lire-en-anglais.png

    Facile à dire !

     

    Il faut d’abord que je vous avoue que l’anglais et moi c’est comme l’huile et l’eau, le mélange est impossible.

    J’ai à peu près tout essayé, les films sous titrés en anglais, les cours, les méthodes audio et celle plus récentes en ligne

     

    Bon rien n’y a fait je cale très vite. 

    Et pourtant lire en anglais me tente vraiment...et un prochain séjour prévu aux USA me donnerait presque des ailes. Pensez qu’il va falloir que ma petite fille de 10 ans fasse l’interprète ! malheur de malheur ! 

     

    francais-niveau-anglais-nul.png

    je suis sur le podium à la dernière place

     

    Bien sûr j’ai tenté la lecture avec dico en mains, mais elle me lasse très vite, les livres en VO avec texte français à côté c’est le ratage assuré après trois pages épuisée je lis en français.......

     

    Parmi mes dernières tentatives il y en a une qui m’a donné satisfaction ! Hourra !!! 

    D’abord j’ai choisi un polar, là du moins le sujet est léger.

    Ensuite j’ai trouvé une série éditée par Harrap’s qui est en anglais et seules sont traduites en marge les expressions difficiles, pas de français tentant à côté, bref ça marche, en tout cas pour moi. 

     

    La collection compte quelques titres et plusieurs sont annoncés.

    Reste à voir si je vais tenir la distance et surtout si je vais faire des progrès, je croise les doigts. 

     

    9782818702727FS.gif

     

    Les titres de la collection :  

    The Drop de Michael Connely ( celui que je suis en train de lire) 

    A mind to murder de PD James

    Misery de Stephen King

    Tell no one  d’Harlan Coben
    Oracle Night de Paul Auster 

  • Des étoiles pour remercier

    rating-stars.jpg

    Les cinq livres que j'ai découvert chez vous et qui se sont révélés des plaisirs de lecture, un clic pour trouver l'identité de celle qui m'a fait ce cadeau

     


    3887799997.gif

      

    9782262034696FS.gif

     

    1507951388.gif

    3890650078.gif

     

    rating-stars.jpg

    1971317450.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est l'occasion de dire merci,  je serai fidèle à vos recommandations à venir soyez en sûrs.

    L'année de lecture commence en Grèce et c'est ici dans très peu de temps