Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En lieu sûr - Wallace Stegner

Pas de frontière à l'amour et l'amitié : direction les US

 

wisconsin_dairy_farm_medium.jpg

    Plus précisément  le Wisconsin

 

Comment sait on dès les premières lignes que l’on vient d’ouvrir un très bon roman

L’histoire avance lentement mais vous ne remarquez pas cette lenteur, vous êtes suspendu aux mots, ils vous tiennent en haleine. En quelques paragraphes les héros semblent faire partie de votre univers depuis toujours. 

Un roman sans armes à feu, sans passions exacerbées, sans divorce, sans drogue, rien de spectaculaire ici.

Des vies pleines, riches, parfois difficiles, une amitié qui repose sur de fortes différences et qui pourtant ne vacille pas même dans la tempête. 

 

Il est temps de faire connaissance avec les deux couples d’universitaires car vous allez passer la moitié d'un siècle avec eux.

Dans les années trente, Larry Morgan, le narrateur, vient d’épouser Sally qui attend un bébé. 

Il a obtenu un poste à Madison, Wisconsin, ils sont désespérément fauchés et Larry s’acharne à l’écriture de nouvelles qu’il espère vendre à des magazines.

La rencontre avec Sid et Charity Lang va changer le cours de leur vie. Le couple Lang représente la notoriété, la richesse, les relations mondaines. C’est une véritable adoption plénière qui va avoir lieu, ils vont tout partager : Les soirées à parler littérature, les espoirs des uns et des autres, les pique-niques qui deviennent un rituel mémorable, les naissances, les vacances dans le Vermont, la guerre, les échecs. 

vermont.jpg

 Les vacances  dans le Vermont

 

Des liens fort se créent qui gomment les différences et font accepter les contraintes de la vie quotidienne. 

Tout n’est pas parfait, Sid rêve d’écrire de la poésie mais pragmatique et ambitieuse Charity le pousse à écrire des articles et livres pour servir sa carrière, elle organise tout, est indispensable à tous, mène d’une poigne de fer toute sa tribu et les Morgan très vite en font partie. Larry regimbe parfois devant tant d’autorité mais toujours les quatre amis sont soudés face aux réussites joyeuses comme aux accidents de l’existence. L’amitié encaisse tout les chocs car dit Larry :

« Mon sentiment pour eux est une part de moi-même avec laquelle je ne me suis jamais querellé, même si mes rapports avec eux ont pu être plus d’une fois quelque peu raboteux. »

 

4-wallace-stegner-550.jpg

En plusieurs retours vers le passé Wallace Stegner décrit à merveille la vie qui s’écoule, le partage permanent, la mémoire des instants heureux.  Voilà ce qu’il dit de ses intentions à la parution de ce qui fut son dernier roman :

« Je voulais faire toucher du doigt une vérité moins fardée encore que d’habitude, une vérité vraiment nue. Faire entendre une musique qui ne remuerait que de tout petits bruits, mais dont les échos iraient un peu plus loin. » , il tient parole je vous l'assure.

 

Un roman pour lequel un critique américain parle de « rasade de sagesse » j’aime bien l’expression. Un livre qui est  une belle méditation sur l’amitié, la création littéraire, la compassion et l’amour entre les êtres, servi par une écriture sans effet, dépouillée 

mais jamais mièvre.

Vous pouvez le trouver sur les sites de livres d’occasion, je viens de le relire avec un plaisir intact, je vous propose de lui faire une place dans votre bibliothèque.

 

D’autres romans de Wallace Stegner sur la toile : La Bonne grosse montagne en sucre ou Angle d’équilibre tous chez Phébus

 

9782859409111FS.gif

Le livre : En lieu sûr - Wallace Stegner - Traduit de l’américain par Eric Chédaille - Editions Phébus - 2003

 

L'auteur :Il est né en 1904 dans l'Iowa. Il grandit à Great Falls dans le Montana ainsi qu'à Salt Lake City dans l'Utah. De 1946 à 1971 il dirige l'atelier d'écriture à l'Université de Stanford, il enseigne également à l'université de Harvard. Stegner compte parmi ses étudiants Thomas McGuane, Raymond Carver, Larry McMurtry, Edward Abbey.

Wallace Stegner a écrit une soixantaine d'ouvrages, pour la majeure partie des biographies et des livres d'histoire.

 

Commentaires

  • Avec un prof comme ça on ne s'étonne pas de la réussite littéraire de ses élèves.J'ai lu Vue cavalière mais ai bien l'intention d'en lire d'autres.

  • @ Eeguab : ce roman là est mon préféré mais j'ai beaucoup aimé aussi "la vie obstinée" j'aime moins les deux romans que je cite ici mais c'est vraiment un question de goût personnel ce sont de bons romans

  • Ce roman est sur ma dream-list! je viens de lire La montagne en sucre, possède Angle d'équilibre,_ et En lieu sur, je le veux. Mais pas tout tout de suite, histoire d'en profiter à fond.
    je suis 100% d'accord avec ton début de billet (le reste, pas trop lu à cause de possibles révélations, je veux le lire sans rien savoir!) Stegner est très fort pour cela, il prend dans ses filets, naturellement!

  • @ Keisha : un romancier comme je les aime, j'ai essayé d'en parler sans révéler l'essentiel ce qui n'est pas simple, par contre pour ma part j'aime moins Angle d'équilibre et la grosse montagne mais ....moins cela ne veut pas dire pas du tout
    Dans une production d'un bon auteur on fait des classements qui n'en sont pas vraiment

  • l'admiration ne s'essouffle pas devant la justesse de vos illustrations, jamais en redondance mais en plus et en autrement...

  • @ JEA : merci à vous, cela fait partie de mon plaisir , écrire et illustré m'amuse énormément et puis le web est si riche !

  • A la première image, j'y étais déjà. Cela fait rêver quand on ouvre son GR après le bus et le tram. Je note pour le lire bientôt (il est à la bibliothèque comme cela je testerais).

  • @ CecileSblog : si tu veux tester l'auteur commence par Vue cavalière, le plus ancien et que j'aime aussi beaucoup, celui là est son dernier et meilleur roman

  • je le note en réserve. On ne sait jamais!

  • @ miriam : un peu loin de l'Inde mais ...

  • Ses étudiants, je les connais, mais lui pas...

  • @ Ys : cela vaut la peine de faire sa connaissance

  • Il y a quatre titres à la biliothèque dont celui-ci, yes !! Avec ton billet et le commentaire de Keisha en plus, il n'y a pas à hésiter.

  • @ Aifelle : fais toi plaisir, tous ses romans sont bons

  • Un auteur américain que je n'ai jamais lu, ton avis très engageant, je note !

  • @ Kathel : je ne peux que te conseiller de tenter l'aventure

  • en ce moment je peine à finir un livre triste et j'accumule les idées de lecture. j'ai visité le Wisconsin et je connais le milieu universitaire américain, j'ai vraiment envie de lire ce roman ? Tu donnes bien envie
    merci
    Luocine

  • @ Luocine : malgré le décalage du temps, le roman démarre dans les années 30, tu devrais te trouver en pays connu

  • Là, tu sais vraiment allécher l'amatrice de littérature américaine que je suis :-)

  • @ Manu : je sais me travestir en serpent tentateur qu'on se le dise :-)

  • Le jour où j'ai eu entre les mains un livre de Wallace Stegner ce fut un coup de foudre.
    Je crois que je les ai tous lus et je les ai gardés!!!!!
    Donc tu imagines
    Vue cavalière ...
    Tu me prends par les sentiments c'est pour te rattraper de tes pages noires!!!
    Bonne soirée

  • @ autour du puits : un superbe roman où l'émotion est intense, la sincérité des sentiments, la force de l'amour et de l'amitié, une grande réussite et sans hésitation mon préféré de l'auteur

  • Le meilleur roman que j'ai lu sur l'amitié qui dure au delà de tout... tu me donnes envie de le relire !

  • @ AF : le genre de roman qui reste toujours en mémoire, je viens de le relire pour ce billet et je l'ai fait avec un plaisir renouvelé, retrouvé tout un tas de détails oubliés , bref ce qui fait d'un roman un classique

  • J'avais aimé La Bonne vieille montagne de sucre et tu me donnes envie de lire celui-ci aussi! La tonalité, le sujet me plaisent beaucoup.

  • @ Claudialucia : j'ai mis un lien vers ton billet, l'oeuvre de Stegner est vraiment excellente et tous ses romans valent la peine

  • Et bien voilà encore un auteur que je ne connais pas et que je note, ton billet est assez éloquent pour me donner envie...

  • @ Enitram : tu auras tout le plaisir de la découverte

  • Ton billet est magnifique! Et j'aime ces mots "rasades de sagesse". Tu m'as tout de suite donné envie de le lire. Je prend note. Stegner est un auteur que je ne connais pas.

  • @ Allie : Va à la découverte de son oeuvre c'est un bonheur

  • Un titre rassurant, s'il n'est par antiphrase. Rien de Stegner dans ma bibliothèque, donc ce sera une découverte pour moi, merci.

  • @ Tania : le titre donne la tonalité du roman, l'amitié est un lieu sûr
    A découvrir je te le confirme

  • Cette "rasade de sagesse" me parait être une musique vivifiante... Quel bonheur ce doit être de partager à ce point ! Je ne connais pas cet auteur (une fois de plus !) mais je suis emballée, merci Dominique, belle belle journée. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : connaissant bien maintenant l'esprit de ton blog je pense que ce livre devrait te plaire

  • Disons qu'il n'y a pas de "mauvais" Stegner, mais comme je n'ai lu (à part des nouvelles) que La vie obstinée et Vue cavalière, je dirais que le vieux grognon d'universitaire et sa femme m'ont plus emballée que le couple de la montagne en sucre. Mais je deviens difficile, forcément, et finalement j'ai raison d'y aller crescendo.

  • @ Keisha : je partage ton avis si je devais classer les romans, la Grosse montagne et Angle d'équilibre sont bons sans plus pour moi

    Après vient Vue cavalière (ma première lecture de l'auteur) la vie obstinée (j'aime beaucoup) et enfin le meilleur En lieu sûr

    mais comme tu le dis on devient difficile parce que tous ses romans sont bons

  • Je vais immédiatement trouver un lieu sûr pour 1) le commander 2) le garder 3)le lire tranquillement!
    Merci aussi pour les belles illustrations!

  • @ Colo : j'ai vu qu'on peut le trouver d'occasion ici ou là

  • Un nouvel auteur à découvrir et je suis preneuse en plus de cette "rasade de sagesse", qui me serait des pus utile en ce moment ! Merci !

  • @ Annie : C'est franchement un superbe roman

Les commentaires sont fermés.