Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poésie - Page 5

  • Les roses de Samode - Serge Airoldi

    A mi-chemin de la poésie, du récit de voyage, des réminiscences de l’enfance, ce livre doucement mélancolique invite à rêver, à se replonger dans le bonheur et la gravité des souvenirs.

    roses2.jpg

    Un lien existe entre le voyage en Inde de l’auteur et son enfance, les roses, les roses qui « embaumaient l’air » dont sa grand-mère faisait des bouquets semés dans toute la maison « dans sa chambre, près du missel ».
    Les pétales de roses que sa grand-mère éparpillait et glissait dans des endroits secrets « auge des vaches, dessus de l’armoire, tas de bûches » ces pétales de roses qu’il va retrouver à Samode comme si les lieux de l’enfance et ceux du voyage pouvaient dialoguer par dessus les mers et le temps.

     

    roses.jpg

    C’est un livre nostalgique que celui-là, il tisse les brins de la mémoire ensemble, les rassemble et en fait un réseau secret où l’enfance répond au monde d’aujourd’hui, où la tendresse d’une grand-mère reste une musique indispensable devant les dureté des visions de l’Inde, où les paysages de l’enfance sont remplacés par « un minaret, des coupoles et des temples » souvenirs d’autres voyages « de Pienza à Jaïpur »
    La disparition d’un ami trouve son écho dans un bûcher funèbre indien près du Taj Mahal.

    J’ai tout aimé, la poésie, le voyage, les mots, la  « beauté altière » du récit. Un livre que l’on range dans un coin secret de sa bibliothèque pour le rouvrir un soir où le parfum des roses réveillera le souvenir.

    9782841161669FS.gif

     

    Le livre : Les roses de Samode - Serge Airoldi -Cheyne Editeur

  • Printemps des poètes Infinis paysages du Japon

    Les "Infinis paysages" du Japon

    Même si aujourd'hui les préoccupations ne vont pas à la beauté des paysages, une façon de dire que le Japon fait partie de nos pensées

    62516055_p.jpg

     

    fuji.jpg

    Je m’en suis allé
    Au rivage de Tago
    Et j’ai vu la neige
    Sur la cime du Fuji
    Toute immaculée tomber
                                 Yamabé no Akahito

     

    scan_1136192959_1.jpg

     

    Sur la haute dune
    Le cerisier de la cime
    S’est épanoui
    Ah puisse ne le voiler
    La brume de ces collines
                       Le Moyen conseiller Masafusa

     

    Les livres pour le Japon
    De cent poètes un poème - René Sieffert Sôryû Uésugi - Publications orientalistes de France
    Les Trente six vues du Mont Fuji - Hokusai - Editions du Seuil/BNF



  • Printemps des poètes Infinis paysage d'Irlande

    Les Infinis paysages d'Irlande

    62516055_p.jpg

     

     

    Que je me lève et je parte, que je parte pour Innisfree
    Que je me bâtisse là une hutte, faite d’argile et de joncs.
    J’aurai neuf rangs de haricots, j’aurai une ruche
    Et dans ma clairière je vivrai seul, devenu le bruit des abeilles.

     

    lakeisleofinisfree.jpg

     

    Et là j’aurai quelque paix car goutte à goutte la paix retombre
    Des brumes du matin sur l’herbe où le grillon chante,
    Et là minuit n’est qu’une lueur et midi est un rayon rouge
    Et d’ailes de passereaux déborde le ciel du soir.

     

    ireland-nnisfree%20II.jpg

    Que je me lève et je parte, car nuit et jour
    J’entends clapoter l’eau paisible contre la rive.
    Vais-je sur la grand route ou le pavé incolore,
    Je l’entends dans l’âme du coeur.

    les photos du lac d'Innisfree de jour  et de nuit
    Le livre : Quarante cinq poèmes - W.B Yeats - Traduction Yves Bonnefoy - Gallimard

  • Printemps des poètes Infinis paysages des flandres

    Les "Infinis paysages" des Flandres

     

    62516055_p.jpg

     

     

     

    Le canal s’en allait
    Ainsi depuis des ans.
    Où donc s’en allait-il
    Au pas lent d’un mule

    jongkind-johan-barthold-pr-s-de-delft.jpg

    Johan Barthold Jongkind

     

    Ou bien au pas tranquille
    D’un homme satisfait
    En traînant ses chalands
    Sous le ciel nonchalant ?

     

    168_prodvisuel.jpg

    Canaux des Flandres

     

    Il ne le savait pas
    Il allait pour aller
    Il s’arrêtait parfois,
    Surpris, au bord d’un pré


    Le livre
    Du ciel dans l’eau - Maurice Carême - Editions l’Age d’homme

  • Le Printemps des poètes au nord

    Les Infinis paysages du nord

     

    Vignette-rectangle-petit.jpg

     


    Première neige

    L’air est froid et immobile.
    Là-haut, planant, le faucon en chasse.
    L’approche des jours d’hiver.

     

    harfangdesneigesmirabel160106pb.jpg

     

    Tranquille, chaque maison devient un point fixe,
    Tourne son mur contre le froid.
    Sauvage, le nuage de neige éclate.

     

    petite-maison-immeubles-maisons-c38bc0T650.jpg

     

    On voit bientôt les premières traces
    sur notre cour blanchie.
    L’hiver est arrivé au Nord.

     

    Le livre : Lisières du givre - Tarjei Vesaas - Editions Grègres

  • Printemps des poètes Infinis paysages de Chine

    Les "Infinis paysages " de la Chine

    62516055_p.jpg

     

    jardin.jpg

     

    Il y a dans la cour un arbre merveilleux
    La profusion des fleurs jaillit du vert feuillage
    J’attire les rameaux, je cueille leur splendeur
    Je vais en faire hommage à l’ami de mon coeur


    chaumiere.jpg

    De mon amour m’écarte un long chemin
    Je me retourne, cherche des yeux mon vieux village
    La longue route à l’infini coule et s’écoule
    Quand les coeurs sont unis mais les lieux séparés,
    Quel douloureux chagrin nous mène au bout de la vieillesse !

     

    Les livres pour la Chine
    Les Dix neuf poèmes anciens - Traduits par Jean Pierre Dieny - Editions Les Belles lettres
    La peinture des paysages de la Chine ancienne - Mingsong Geng - China Intercontinental Press