Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Petits noirs - Page 5

  • Marée d'équinoxe - Cilla et Rolf Börjlind

     

    100_1477.jpg

     

                       © Mille pas plus loin 

     

    J’avais un peu délaissé les polars nordiques pour cause de saturation mais c’est bon de les retrouver quand nous arrive de nouveaux héros et de nouveaux auteurs.

    Car avec ce polar ont fait deux fois coup double.

     

    Olivia Rönning est élève à l’Académie de police et comme devoir de fin d’année elle doit choisir un « cas » non élucidé et tenter de voir ce que les nouvelles techniques d’investigation pourraient aujourd’hui changer à l’enquête faite autrefois.

    Elle fait un choix particulier puisqu’il s’agit d’une enquête à laquelle son père a participé. Un meurtre particulièrement macabre, une jeune femme enceinte enterrée dans le sable avec juste la tête qui dépasse et la marée qui monte, monte inexorablement. 

    Quand elle cherche quelques éléments sur ce meurtre elle fait chou blanc et doit donc se tourner vers le flic qui a enquêté à l’époque aux côtés de son père : Tom Stilton. Oui mais voilà le Stilton en question a carrément disparu des écrans radar, son ex femme, ses collègues, ses amis, personne ne sait où il se trouve, il a démissionné de la police et depuis des années silence radio.

     

    Screen-Shot-2013-12-16-at-12.03.52-AM.png

    Voilà je m’arrête là pour ne pas vous mettre sur la piste, ne lisez pas trop de compte rendu de ce livre qui ne fera que vous apporter des détails dont il vaut mieux que vous les découvriez vous même sinon quel intérêt de lire un polar ?

    Que puis je vous dire de plus ? et bien que j’ai passé un très très bon moment, c’est un polar enlevé, passionnant de bout en bout, plein de surprises et de personnages très attachants dont je suppose que l’on va réentendre parlé car les auteurs n’en sont pas à leur coup d’essai en Suède.

    pauvreté.jpg

     

    J’ai aimé l’ambiance de l’enquête, les lieux parfois sauvages, j’ai aimé la personnalité des enquêteurs divers et variés, et le portrait d’une Suède que déjà Mankell pointait du doigt et qui apparait ici comme particulièrement violente. Magna des affaires, jeunes ados en perdition, SDF traqués par la police.....

    Les auteurs sont scénaristes pour le cinéma et la télé et cela se sent dans le bon sens du terme

     

    9782021093919FS.gif

     

    Le Livre : Marée d’équinoxe - Cilla et Rolf Börjlind - Traduit par Carine Bruy - Editions du Seuil

  • La plage des noyés - Domingo Villar

     Dans le genre polar régionaliste

     

    Galice.jpg


    ah quel chouette voyage en Espagne et dans un coin que je connais très mal : la Galice.
    Un pays de pêcheurs au climat atlantique.
    L’entrée en matière est un peu tristounette, la visite à l’oncle qui va mourir, le ton est donné car la plongée dans un monde de taiseux est assez dure, enfin je dis taiseux ...pas tant que ça en fait parce Leo Caldas l’inspecteur de police qui va mener la danse dans pas longtemps, anime une émission de radio pour soutenir et expliquer le travail de la police.
    Quand la mer rend un cadavre qui s’avère être le corps d’un marin pêcheur, Justo Castello,  originaire de PanxÓn un petit village galicien.
    Leo et son adjoint Rafaël Etevez vont tenter de tirer ça au clair.

    Tout ce que j’aime dans les polars est ici, un héros bien typé, un village avec juste ce qu’il faut de secrets enfouis, de rumeurs, de vieilles rancunes, de malédictions.

    espagne-la-galice-pêcheur-de-calamar.jpg

                            On pêche aussi le calamar


    Le petit monde de la pêche n’aura bientôt plus de secrets pour vous et vous vous régalerez aux interrogatoires de Leo Caldas car il a l’art et la manière notre inspecteur.
    Brume, pluie, brouillard ...Domingo Villar ne donne pas forcément envie d’aller passer des vacances à PanxÓn mais par contre il donne une furieuse envie de lire son prochain polar.
    C’est bien écrit, le rythme de l’enquête est parfait pour vous laissez le temps de manger une ou deux langoustes et quelques Saint Jacques.

    On peut parier que l’éditeur nous laissera pas sans nouvelle ou alors c’est à désespérer

    Lisez l’avis d’Ys qui ma refilé le virus

    v11c4f3.jpg 9782253164951FS.gif

                                   L'auteur et son oeuvre

    Le livre : La plage des noyés - Domingo Villar -Traduti par Dominique Lepreux -  Le livre de poche

  • L'appel du coucou - Robert Galbraith

    Le détective m'a séduit 

    privé.jpg

     

    Bon ne riez pas, je de vais être la seule mais j’ignorais totalement qui était l’auteur de ce polar.

    C’est plutôt une bonne chose parce que je n’ai pas du tout aimé ses autres livres même si tout le monde a crié au chef d’oeuvre, je n’ai jamais accroché alors si j'avais su j'aurais passé mon chemin.

    Et bien avec l’appel du coucou j’ai marché à fond et avec plaisir.

     

     

    mannequins-Victoria-secret.jpg

                    Un monde à part ......

     

    Un bref aperçu de l’histoire : une histoire de privé, de détective privé veux-je dire, celui là a pas mal bourlingué et l’Afghanistan l’a privé d’une de ses jambes, donc vous voyez le genre, un peu dépressif mais très très résistant à la douleur, il a aussi la carrure de l’emploi. Voilà le portrait de Cormoran Strike.

    Comme tout bon privé il a une secrétaire, non non n’allez rien imaginer c’est une intérimaire qui rêve de trouver un vrai job mais qui va tout doucettement prendre goût à jouer la détective. Là c’est Robin, mignonne et délurée.

     

     

    34159085_p.jpg

                                 Robin la secrétaire parfaite

     

    Ah oui j’oubliais bien entendu il y a un cadavre, enfin pas vraiment car la mort d’une jeune mannequin remonte déjà à pas mal de temps mais son frère John Bristow est persuadé que Lula Landry ne s’est pas suicidée comme la police l’affirme. 

    Et nous voilà embarqué dans le monde impitoyable de la presse, des médias et de l’argent pas toujours très propre. 

     

     

     

    Du classique pur sucre mais avec juste ce qu’il faut de quiproquos, de mensonges, de pièges pour vous faire avancer au triple galop. 

    C’est bien mené, on éprouve un brin de compassion pour Cormoran et sa fichue prothèse, on a envie de dire à Robin qu’elle ne doit pas chercher un autre job ou alors que vous êtes prêtes à prendre sa place !

    Mme JK Rowling vous avez mis dans le mille avec ce premier polar !

     

    9782246809043FS.gif

     

    Le livre : L’appel du coucou - Robert Galbraith - Traduction François Rosso - Editions Grasset Version numérique

  • La Théorie du chaos

    Polar tonicardiaque

     

    Interpol_logo.png 

     

    Ah là ce polar vous donne la pêche par son intelligence, son sens du rythme et ses rebondissements.

    D’abord une trouvaille, le flic de service s’appelle Henri Poincaré comme le mathématicien génial, l’arrière petit fils lui est flic à Interpol depuis pas loin de trente ans. C’est dire s’il est aguerri et revenu de tout ! ll a acheté une propriété dans le Sud Ouest où il passe son temps libre avec sa femme. 

    C’est un coriace Poincaré, il a traversé l’Europe pour mettre la main sur un criminel de guerre du temps de la guerre dans les Balkans et aujourd’hui il assure la sécurité pour un sommet de l’Organisation Mondiale du Commerce. 

    Et vlan un attentat va ficher en l’air la belle organisation prévue par Poincaré, un attentat à la bombe en plein Amsterdam dont un mathématicien génial James Fenster est la victime. 

    Autour de Fenster gravitait pas mal de monde, fiancée, collègue, ennemi et la traque va conduire Poincaré d’Amsterdam à Barcelone, de Paris à Milan tout le monde essayant de mettre la main sur l’ordinateur de la victime qui contiendrait des secrets ultra dangereux.

     

    Attractions.jpg                               La théorie du chaos

     

    J’ai marché tout le long, d’abord un flic français ça nous change, ensuite l’intrigue est mené tambour battant, on saute d’un suspect à un autre, on hésite, bref l’auteur Leonard Rosen s’amuse bien avec nous et conduit son énigme mathématique avec brio.

     

    En prime une préface de Cédric Villani le prodige des maths et un clin d’oeil à Keisha qui m’a donné envie de le lire

     

     

    9782749125985FS.gif

     

     

    Le livre : La théorie du chaos - Leonard Rosen - Traduit par Hubert Tézenas - Editions Cherche Midi

     

     

  • Tea time au Québec

    Tea Time au Québec

    imgnoel1-775366.jpg

    Cinq livres qui ont des vertus apaisantes qu’on lise papier ou numérique.

    Des polars apaisants ? alors ils sont nuls !! et bien non pas du tout, certes ce ne sont pas des thrillers bien noirs et bien sanglants, non non juste de petites balades au Québec dans un village bien sympathique où je passerais bien quelques jours de vacances.

     

    Des héros récurrents certains un peu déjantés je vous l’accorde

    Bon à tout seigneur….l’inspecteur Gamache et bien on a envie de lui serrer la main à cet homme, il est pas dépressif, il est pas alcoolo, ses enfants sont normaux, bref ça nous change des héros portés sur la bouteille. 

    Et Clara Morrow je suis sûre que vous prendriez bien le thé avec elle, une peintre de talent, ce que jalouse Peter son mari, et qui ne se prend pas pour le nombril du monde.

     

    232518142_160202668d.jpg

                               Qui dit Canada dit ....hiver

     

    Bien sûr il y a le couple gay de service Thomas qui tient l’auberge et Gabri les chambres d’hôtes mais j’avoue que leurs recettes de cuisine me tentent et aussi passer une nuit ou deux dans leur gîte en pleine tempête de neige, oui n’oubliez pas qu’on est au Canada quand même.

     

    Enfin il y a ma préféré Ruth Zardo, la poétesse qui jure comme un charretier et qui a fait de rose son animal de compagnie, pour qui elle subtilise parfois des pulls à ses voisins, quand vous saurez que Rose est une cane ……….

     

    Quebec_Photo_Album_Pic.jpg

    Des histoires à lire dans l’ordre si possible, les saisons défilent, on démarre à l’automne, Sous la glace vous transporte en plein hiver la bonne saison pour le curling, puis vient la belle saison avant le mois le plus cruel ! Vous vadrouillerez dans les bois, vous aurez droit à une maison un peu hantée, à tout de même à quelques meurtriers.

    Ne comptez pas sur moi pour vous donner des détails des différentes intrigues, vous serez obligés de me faire confiance.

     

    636186813_small.jpg

                          Et la recette 

     

    Malgré tout je vous préviens il vous faut quelques accessoires genre  théière, pancakes ou muffins ou alors carrément un pur Malt, à voir selon l’heure parce qu'on boit et mange beaucoup dans ces polars.

    Ah j’oubliais le village s’appelle Three Pines, cherchez pas sur une carte c’est quelque part par là……

     

     

    Les livres : En plein coeur / Sous la glace/ Révélation brutale / le mois le plus cruel - Défense de tuer - Louise Penny  - Actes Sud numérique ou Flammarion Québec numérique

  • Série noire mais en couleur

     

    5485911-rome-les-esprits-s-enflamment-les-prix-des-hotels-aussi.jpg

    Gilda Piersanti est une italienne auteur de polars qui écrit en français, quatre romans sous le signe de la couleur, une lectrice qui a une jolie façon de prononcer l’italien et qui vous donne l’impression d’être dans les rues de Rome… 

    Quatre romans sous le signe du dépaysement, quatre romans féministes à souhait puisque l’on a au fil des histoires une puis deux enquêtrices pour mener la danse à la recherche des coupables.

     

    piersanti.jpg

    Quelques mots des quatre intrigues :

     

    Rouge abattoir Ttrois jeunes filles assassinées entre noël et la fin de l’année, le commissaire D’Innocenzo se voit attribuer de l’aide en la personne de Mariella De Luca une jeune femme qui a des idées bien à elle et qui n’hésite pas à le faire savoir.

    Bleu Catacombes 

    En pleine canicule il peut apparaitre plaisant de se réfugier dans la catacombes pour trouver de la fraîcheur mais si en prime on vous offre une tête coupée puis plusieurs, là rien ne va plus, l’été sera chaud chaud chaud

    Jaune Caravage 

    En plein automne Rome fête la nuit blanche, il y a foule dans les rues, à l’aube on retrouve Eva une adolescente assassinée sur les bords du Tibre. Les ados cachent parfois bien des mystères et Mariella De Luca va devoir faire preuve de beaucoup de doigté pour enquêter, et autant vous le dire ce n’est pas son fort

    Vert Palatino

    Une disparition d’enfant va occuper largement Mariella et son acolyte Sylvia, sur fond de bagarre architecturale et footbalistique ! Viva Italia !!

     

    C’est ultra classique, mais assez divertissant pour me faire passer quelques nuits tout à fait passionnantes, j’ai bien aimé les personnages, la visite guidée de Rome et les coups de gueule de Mariella 

     

     

    Les livres audio : Gilda Piersanti  à télécharger chez Sixtrid