Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Petits noirs - Page 2

  • Un fond de vérité - Zygmunt Miloszewski

    Après un petit tour poétique il est temps de revenir aux polars.

    Si vous avez un intérêt certain pour la Pologne, si En mémoire de la forêt vous a plu, alors ce polar là est fait pour vous. 

     

    Sandomierz_tourism.jpg

     

    Deuxième roman de Zygmunt Miloszewski traduit chez Mirobole, le premier était bon, celui là est excellent. 

    Il fait totalement écho aux livres de Jan Gross et nous montre une Pologne en pleine mutation qui s’éloigne d’un passé douloureux et encombrant parfois.

     

    Teodore Szacki, procureur de son état, a fait le choix de se faire muter dans la petite ville médiévale de Sandomierz loin de Varsovie, une petite et charmante ville au bord de la Vistule.

    Il s’ennuie un rien jusqu’à ce meurtre terrible, une femme bien connue dans la ville, Ela Budnik, presque une sainte, est égorgée et tous les indices font penser à un rituel juif, du moins ces rituels dont les juifs étaient accusés et qui déclenchaient autrefois des pogroms.

    Sandomierz_katedra_-_mord_rytualny.jpg

    Une image montrant des assassinats rituels présumés
    Cathédrale de Sandomierz (XVIIIe)

    Ici comme ailleurs en Pologne la communauté juive a disparu, mais un vieux fond de superstition et de haine est vite remué par le meurtre. Les investigations s’orientent vers le conjoint naturellement mais aussi vers une bande de nationalistes genre FN qui affiche une façade de bon ton mais façade qui se lézarde assez vite.

    Et la presse s’en donne à coeur joie.

    Notre procureur est un ambitieux malmené par le sort, divorce, amours ratées, célibat forcé, en plus il n’est pas vraiment sympathique mais on se prend au jeu et on finit par l’appuyer dans sa recherche, on voudrait pouvoir lui souffler la solution.

     

    Le procureur est aidé par Barbara Sobieraj qui a été écartée de la direction de l’enquête en raison de ses liens privilégiés avec la victime. Il peut aussi s’appuyer sur Leon Wilczur mais avec qui les relations sont difficiles.

    Lorsque les meurtres s’accumulent et font de plus en plus penser à des actes commis par un juif, l’enquête tourne à l’obsession pour Theodore Szacki.

     

    Un polar très habile qui met en perspective à la fois le passé polonais, son antisémitisme mais aussi les efforts d’une communauté pour tourner la page. 

    C’est sans compter avec le côté très très noir de l’âme humaine, avec un vieux fond de superstition et avec la culpabilité qui hante les consciences. 

     

    9791092145335FS.gif

     

    Le livre : Un fond de vérité - Zygmunt Miloszewski - Traduit par Kamil Barbarski - Editions Mirobole

     

  • Et ils oublieront la colère - Elsa Marpeau

    C'est parti pour un séjour à la campagne.

    Garance Calderon est capitaine de gendarmerie, elle est chargée d’enquêter sur un meurtre au hameau de l'Hermitage. 

    Rapidement tout ramène à une famille du cru : les Marceau. Mehdi Azem la victime que l’on a retrouvé tué avec un fusil de chasse,  venait d’acheter un maison aux Marceau.

    Cet homme passionné d’histoire locale préparait un livre sur les femmes tondues à la libération et cherchait des témoignages.

    Chez les Marceau il y aurait bien une aïeule: Marianne qui aurait filé le parfait amour avec un boche ! 

    L’auteur revient sur des faits dont on a pas à être fier : femmes tondues et parfois torturées. Garance va réveiller le passé. 

    J’aime le sujet mais j’ai trouvé l’intrigue un poil trop embrouillée et parfois manquant de crédibilité. Ceci dit je l’ai lu facilement et avec plaisir.

    9782070148134FS.gif

     

    Le livre : Elsa Marpeau - Et ils oublieront la colère - Editions Gallimard Série Noire

  • Insoupçonnable - Lynda La Plante

     Lynda La Plante il y avait une éternité que je ne l’avais pas lu, j’avais beaucoup aimé son héroïne Lorraine Page qui se battait pour sortir du marasme. 

    Ici c’est une jeunette qui fait ses premières armes : Anna Travis, elle vient d’intégrer la brigade criminelle en mal d’effectifs.  Compétente, ambitieuse, elle s’habille comme l’as de pique et  est sous le charme de son chef l’inspecteur Langton.

     Un obsédé s’en prend à des prostituées et aime les ligoter avec leur soutien-gorge et les étrangler avec leurs collants !  

    On a bien un suspect mais le croiriez vous Travis tombe sous son charme ....

    J ’ai retrouvé le « ton » La Plante et j’ai bien aimé.

     

    9782702431627FS.gif

     

    Le Livre : Lynda La Plante - Insoupçonnable - Traduit par Nathalie Mège - Editions du Masque et Le livre de poche

  • Grossir le ciel - Franck Bouysse

    Un bon petit roman noir grâce auquel d’un seul coup je me suis sentie transportée au pays de l’Epervier de Maheux, au fin fond des Cévennes.

    lescevennes.jpg

     

    C’est un lieu dit : les Doges. Deux hommes vivent chacun dans deux fermes très proches, il a Gus qui a passé sa vie dans cette ferme isolée en compagnie de son chien Mars et il y a Abel, plus vieux que Gus et son presque ami, ils se prêtent un peu de matériel, ils boivent la goutte ensemble mais ça s’arrête là parce que leurs familles ont toujours été en bisbille et que cela ne s'efface pas si facilement.

    Les relations entre les deux hommes se mettent subitement à changer, Gus se sent un peu menacé sans savoir pourquoi, le lecteur aussi perçoit le changement et d’un seul coup la nature elle même devient angoissante.

     

    filename-dscf2247-jpg.jpg

     

    Il y a une grande habileté dans le récit, la vie fruste de ces deux hommes est parfaitement mise en scène, l’auteur distille juste ce qu’il faut pour que le contour des personnages change peu à peu, qu’y a t-il sous la carapace de ces deux là ? 

    L’hiver est parfait dans cette contrée : froid, gel, neige, solitude, juste ce qu’il faut pour ajouter encore à l’angoisse à côtoyer ces deux taiseux.

     

    Je vous laisse jouir de ce roman que j’ai trouvé excellent, il est de la famille du Vampire de Ropraz de Chessex ou de Colline de Giono.

     

    9782358870788FS.gif

     

    Le livre - Grossir le ciel - Franck Bouysse - Editions La Manufacture des livres

  • Force Majeure - C.J Box

    Un jour au Wyoming

    9782702153437FS.gif

     

    Un roman qui fait suite à un grand nombre de titres mettant en scène à la fois Joe Pickett le héros récurrent de C.J Box et Nate Romanowsi son ami.

    Nate pêche tranquillement à la mouche dans une des magnifiques rivières du Wyoming lorsque trois hommes dans une barque s’en prennent à lui. Il les abat tous les trois et pour lui les ennuis commencent. Le Shérif Kyle McLanahan ennemi juré de Pickett et Romanowsi voit là l’occasion toute trouver de se faire réélire dans un fauteuil.

     

    Pas de surprise mais une  efficacité à l'américaine.

    Suspens et sensations fortes sont au rendez-vous. Comme d’habitude on fait des incursions dans les réserves indiennes, on voit vivre et chasser le faucon pèlerin en duo avec son maître fauconnier. Amitié, loyauté et violence sont au rendez-vous ainsi que les paysages majestueux du Wyoming. 

     

    -hotte-pere-noel-tp_1030665101532567871f.jpg

     

    Dans la hotte pour les amateurs de grands espaces

     

     

     

  • Les neufs cercles - R.J Ellory

    Un jour dans le Mississipi

    9782355842696FS.gif

    Voilà une lecture que j’ai fait sans trop y croire car les derniers livres d'Ellory m'avaient déçu et banco je me suis régalée.

    Quittons le froid et la grisaille pour le Mississipi et une chaleur folle. 1974 le shérif du coin, tout juste de retour du Vietnam, découvre intact le corps d’une adolescente morte depuis 20 ans. Pas simple dans ces conditions de trouver traces et témoins. C’est un combat qu’il engage pour déterrer les secrets enfouis.

    John Gaines, dont la mère est en train de mourir, est hanté par la violence et la mort qu’il a côtoyé à la guerre mais le mal peut aussi se nicher près de chez soi dans une petite ville américaine.

    Ellory use de la métaphore de Dante et notre shérif va effectivement traverser les cercles de l’enfer au fur et à mesure qu’il se rapproche de la vérité et que les cadavres s’accumulent.

     

    La touffeur qui règne sur la ville, le racisme ambiant des années 70, le traumatisme du Vietnam font de ce roman un polar tout à fait réussi, l’enquête se suit sans peine. 

    A lire sans modération avec à côté de soi une boisson fraîche pour résister à la moiteur ambiante.

     

    -hotte-pere-noel-tp_1030665101532567871f.jpg

     

    Pour amateur de polar américain bien ficelé