Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A voix haute - Page 4

  • La Princesse de Montpensier - Madame de Lafayette

     Session de rattrapage : un classique jamais lu

     

    551898_la-princesse-de-montpensier.jpg

       Pour moi elle a désormais ce visage

     

    Elle l’aime, on la marie à un autre qu’elle n’aime pas, elle le revoit, elle tombe dans ses bras, son mari l’apprend. 

    Dit comme ça c’est une intrigue bien banale oui mais........

    Je vous la refait en y mettant un peu plus de forme : Mlle de Mezières est amoureuse du duc de Guise mais sa famille la marie contre son gré au jeune prince de Montpensier.

    Les guerres de religion battent leur plein et son époux est reparti, elle n’a plus que le comte de Chabanne pour toute compagnie. Il parfait son éducation, elle devient son amie, il tombe amoureux et devient son confident. 

     

    Elle va revoir le duc de Guise, faire la conquête du duc d’Anjou le futur roi et s’initier aux plaisirs de la cour.

    Tout y est : la jalousie féroce, les affres de la passion, la trahison,  l’inconstance de l’amour, avec en filigrane le sang et la fureur des combats.

    Une histoire courte car Mme de Lafayette a le verbe retenu, l’art de l’ellipse et est capable de faire tenir une passion en quelques mots.  C’est un récit très très agréable à écouter et la voix de Noëlle Rech est parfaite.

    J'ai beaucoup aimé le film de Tavernier mais je n'avais jamais lu cette longue nouvelle et donc une session de rattrapage s'imposait.

    J'avais le choix, lire ce récit  dans la version livre de poche ou choisir la version audio.  

     

    3760160780156FS.gif

     

    Le livre audio : La Princesse de Montpensier - Madame de Lafayette - Editions Brumes de Mars

  • La Consolation - Jacques Attali / Stéphanie Bonvicini

    Les sentiments, les émotions...........

     

    Consoler l'autre  

     

    resilience1.jpg

     

    Dans la série sur les sentiments et les émotions la consolation a trouvé une petite place même s’il ne s’agit à proprement parlé ni d’une émotion, ni d’un sentiment.

    C’est le titre du livre qui m’a accroché et la qualité des réalisateurs et invités. 

    Un livre accompagné d’un CD audio rassemblent les dix huit  entretiens qui ont eu lieu sur France Culture. Ces entretiens ont été menés par Jacques Attali et Stéphanie Bonvicini.

    Chaque personne est invité à témoigné de ce qu’est la consolation, pour lui, pour sa famille de pensée, pour sa religion, quels sont les rituels de la consolation, les gestes, les paroles, les silences qui consolent ?

     

    Livre et CD ont subi quelques modifications par rapport aux émissions de radio : Les entretiens audio ont été découpés pour ne garder que les passages essentiels et éclairants.

    Le livre lui ne répète pas les entretiens mais vient développer idées et questionnements qui n’ont pas été abordés dans le CD

    Les entretiens s’articulent autour de cinq thèmes

     

    • La consolation par la religion
    • La consolation collective 
    • Les actes et les gestes consolateurs
    • Les consolations hors normes 
    • Hommes et femmes qui « sont » consolation.
     

    consolation.jpg

     

    Les invités balayent les religions de l’Islam au Bouddhisme, certains sont très connus comme Matthieur Ricard ou Boris Cyrulnik, d’autres sont des hommes et femmes respectés dans leur domaine de compétence comme Marie de Hennezel ou Philippe Grimbert. Enfin certains sont des hommes de foi porteur de valeurs universelles comme le Grand Rabbin Bernheim, Samuel Pisar Président d’honneur de Yad Vashem. 

     

    Livre et entretiens sont passionnants, ils reflètent la profondeur de pensée, la spiritualité, la compassion, la tolérance de tous les participants. 

    Ce n’est pas un thème fréquemment abordé dans les livres, profitez-en, ce sont deux documents riches et profonds

     

    9782350212418FS.gif

     

    Le livre et le CD : La consolation - Jacques Attali et Stéphanie Bonvicini - Editions Naïve

  • Et si vous lisiez l'Ethique ?

    Poursuivre avec Spinoza 

     

    3298490120149FS.gif

     

    Si vous êtes des auditeurs de France Culture et des Chemins de la Connaissance vous avez déjà écouté des émissions sur Spinoza, et peut-être avez-vous lu l’ Ethique. 

     

    Sinon c’est un beau programme pour un été qui approche, une lecture à petits pas, tranquille, pas forcément dans le bon ordre d’ailleurs, c’est un livre qui se dévoile mieux si l’on commence ....par la fin. 

    Je vous recommande un passeur attentif et patient qui vous introduise dans cette lecture, histoire que vous ne jetiez pas le livre aux orties après la lecture des 10 premières pages. Autrement vous ne lirez jamais les 5 parties, 75 définitions, 17 axiomes et ...259 propositions et autres scolies, appendices et préfaces !!! Robert Misrahi est cet homme là.

     

    robert-misrahi-1_fps.jpg

     

    Les trois CD ici sont parfaits pour entreprendre cette randonnée là. Ils vous garantiront contre le découragement, et vous introduiront en douceur dans une lecture qui « froisse le coeur » dit Raphaël Enthoven « fait vaciller les émotions ».

    Vous entrerez dans un monde où il n’y a ni bien ni mal, ou l’homme ne choisit rien, un livre qui prétend « nous rendre libres, vertueux, savants et joyeux. »

    Un livre qui remplace plus qu’avantageusement tous les traités de développement personnel à la noix, un livre qui « suscite la joie »

    et « dilate la sensibilité » et peut-être vous procurera-t-il la paix.

    Une fois lu c’est un livre auquel on revient inévitablement.

     

    Ecoutez ces entretiens et les nombreux extraits lus par Anne Brissier et  Georges Claisse avec à vos côtés le livre de Spinoza.

     

    Si vous voulez aller plus loin 4 vidéos de Robert Misrahi et un article de Roger-Pol Droit dans le Monde sur le philosophe

     

    Le livre : Ethique - Baruch Spinoza - Traduit par Robert Misrahi - Editions PUF

     

    Les CD audio et livret :  Raphaël Enthoven et Robert Misrahi - Editions Naïve 

     

    9782130456841FS.gif

     

     

    Le livre : Ethique - Baruch Spinoza - Traduction Robert Misrahi - Editions PUF

     

    Le Livre audio :  Spinoza selon le coeur : entretiens de Robert Misrahi avec Raphaël Enthoven - Editions Naïve 

  • Les Rêveries du promeneur solitaire - Rousseau

     Rousseau le rêveur 

    201_100530_max.jpg

    "L'habitude de rentrer en moi-même me fit perdre le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j'appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous, et qu'il ne dépend pas des hommes de rendre vraiment misérable celui qui sait vouoir être heureux."

    Après vous être baladé en suivant les traces de Jean-Jacques de Lyon à Chambéry je vous invite à le suivre dans ses  Rêveries  solitaires.
    Ecrites dans les dernières années de sa vie, en parcourant les allées d’Ermenonville, ces textes sont l’occasion de mêler littérature et philosophie, d’herboriser, de rêver. 

    Boizot-1813.jpg

    Antoine-Honoré-Louis Boizot (1774-1817),
    Vue du parc d'Ermenonville  © RMN Franck Raux


    Les écouter est un grand plaisir, vous n’êtes plus le lecteur qui fait un effort mais l’ auditeur qui se laisse porter par le texte. 
    Vous entrez en communion avec la nature aux côtés de Rousseau, vous éprouvez ce sentiment de plénitude que les Rêveries distillent.
    Texte qui est à la fois une méditation sur la nature et sur le temps.

     

    Jean-Jacques_Rousseau.jpg

    Jean-Jacques Rousseau - Musée Carnavalet 

    "Avant une heure, même les jours les plus ardents, je partais par le grand soleil, pressant le pas, dans la crainte que quelqu'un de vint s'emparer de moi avant que j'eusse pu m'esquiver ; mais quand une fois j'avais pu doubler un certain coin ; je commençais à respirer en me sentant sauvé, en me disant : Me voilà maître de moi pour le reste du jour." (Lettre à Malesherbes)

    Rousseau y fait appel à ses souvenirs, ses bonheurs, sa solitude, les détails de sa vie qui approchent l’autobiographie, des réflexions philosophiques, autant de promenades paisibles qui nous aident à mieux connaître l’écrivain et sa pensée, une invitation au voyage. 

     

    Le livre audio : Les Rêveries du promeneur solitaire - Jean-Jacques Rousseau - Editions Thélème 

     

  • Michel Strogoff - Jules Verne

    A travers la steppe

    1283184795.jpg

    Oui d’accord il n’a fait que 5000 km, mais ...à pieds, pas de Transsibérien pour lui !
    C’est le film qui m’a d’abord fait rêver, je devais avoir 10 ans et Kurt Jurgens me paraissait magnifique, je n’étais pas en capacité de voir qu’il n’avait pas franchement l’âge du rôle, mais qu’importe, le voir courir la steppe, risquer sa vie pour faire son devoir et déjouer les plans d’Ivan Ogareff, le traître Ogareff qui rêve d’assassiner le grand-duc, voyager incognito déguisé en marchand sibérien, accompagné de la belle Nadia, quel homme !!

    'Michael_Strogoff'_by_Jules_Férat_01.jpg

    Michel Strogoff franchit l'Ienisseï : " Il réussit à passer, mais le courant était si fort, les tourbillons si brutaux, qu'il n'accosta à l'autre rive que onze verstes en aval, soit quelques quatorze kilomètres"  Dominique Fernandez Transsibérien

    Il faut le voir se jouer de tous les obstacles pour atteindre Irkoutsk assiégée par les tartares, franchir l’Oural, naviguer sur le Baïkal , risquer sa vie pour la gloire du Tsar et tomber aux mains du traître.....
    Les médias sont déjà présents, Alcide Jolivet et Harry Blout rivalisent de rapidité pour informer leurs journaux respectifs et c’est à qui sera le premier au bureau du télégraphe. Les femmes ne sont pas oubliées de la prude jeune fille à la vieille mère sans oublier la femme fatale.

    ms6.jpg

    Les deux reporters dans une version de la télévision : 

    Vernon Dobtcheff et Pierre Vernier


    Très au fait des goûts du public Jules Verne publia Michel Strogoff sous la forme d’un feuilleton juste à temps pour honorer la venue du Tsar à Paris, c’est ce qu’on appel un coup médiatique non ?
    Le roman est devenu légende, encore aujourd’hui le roman est très prisé par les russes. Et si vous doutez de l’exactitude des descriptions de Jules Verne, vous le pourriez car il n’a jamais mis un pied en Russie, voilà ce que dit Dominique Fernandez
    « J’ai observé par la fenêtre du train ces montagnes, en comparant ce que je voyais avec les descriptions de Jules Verne. Celui-ci n’était jamais allé en Russie. Il soumit le manuscrit de Michel Strogoff à Tourgueniev, qui ne releva, paraît-il, qu’une seule erreur » 

    Et vous voudriez passer à côté de ce chef-d’oeuvre du roman d’aventures ? Ecoutez un extrait pour finir de vous convaincre

    ou alors choisissez le DVD

    Michel_Strogoff_1961_1.jpg

                                                   la version qui a fait mon bonheur


    Et pour les possesseurs de liseuse sur ce site vous pourrez télécharger l'oeuvre de Jules Verne

    Le livre audio : lu par Antoine Blanquefort, Sandrine Briard, Eric Boucher, Victor Vestia- Editions SonoBook

  • Au coeur des ténèbres - Joseph Conrad - Audio livre Thélème

    Au coeur de l'Afrique : du roman au réquisitoire  

    Episode 1 le roman

     

    9782878625530FS.gif

    Je suppose que la majorité d’entre vous à vu le film Apocalypse Now, un film dérangeant et fort de Coppola, je me souviens de ma première vision de ce film au cinéma lors de sa sortie, j’ai eu l’impression de sortir de la salle victime d’un KO. 

    Au coeur des ténèbres est l'origine de ce film, le roman de Joseph Conrad qui s’est servi là de son expérience personnelle mais bien entendu passée au filtre du romancier.

     

    jungle.jpg

    Photograph: Paul A Souders/Corbis

    Marlow raconte à des compagnons de bord sa découverte de l’Afrique alors que  jeune officier britannique de la marine marchande il remontait le fleuve Congo et s'enfonçait dans la jungle à la recherche Kurtz un homme dont on sait peu de chose mais dont on a plus de nouvelles. Que lui est-il arrivé ? L’expédition dirigée par Marlow va tenter de le découvrir.

    Ce qui devrait être un récit d’aventures se transforme au fil de la remontée du fleuve en un récit oppressant qui mène droit en enfer.

    Marlow va être mis face aux instincts les plus sauvages de l’homme, la brutalité totale.
    il va être fasciné par Kurtz personnage qui allie en lui toutes les facettes du bien et du mal. 

    Marlow derrière lequel se cache Joseph Conrad, ne regarde pas d’égal à égal l’indigène victime des blancs, il n’a pas totalement franchit le pas. Même sa condamnation de Kurtz est mêlée d’admiration. Pourtant on perçoit la réflexion sur les dérives de la colonisation acceptées par certains pour « apporter la civilisation » et qui se soldent par la violence, le mépris, la spoliation, l’esclavage et la folie.

     

    fleuve congo.jpg

    A la fois récit autobiographique, critique de la colonisation et roman réaliste, j’ai eu un grand plaisir à « écouter » ce texte.

    La lecture de Denis Lavant accentue encore l’évocation de cette jungle inquiétante, envoûtante, mystérieuse. « Débarquer dans un marécage, marcher à travers bois, se sentir encerclé par cette sauvagerie, cette absolue sauvagerie »

     

    Le livre audio  :  Au coeur des ténèbres - Joseph Conrad - Lu par Denis Lavant - Editions Thélème