Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fantasy et science fiction

  • Le dit du vivant - Dennis Drummond

    Il y a parfois des hasards heureux. Les problèmes de climat m’avaient rappelé un roman lu en 1982 et qui prédisait ….le retour de la terre à l’âge de glace ! 

    age.jpg

    C’était un bon roman, qui montrait parfaitement les disputes scientifiques, l'incrédulité des politiques, les conflits entre états chacun tirant la couverture à soi et des aventures individuelles mâtinées de romance.

    hiver.jpg

    Ce n’est pas un grand roman mais on passe à sa lecture un bon moment depuis les US jusqu’à l’Alaska et aux confins de la Sibérie.
    On est loin du réchauffement climatique mais qu’importe parce que quelque part la problématique reste un peu la même : Que fait-on ?

     

    Quand je suis tombé sur le livre de Dennis Drummond forte de mon expérience glaciaire j’ai immédiatement deviné qu’il était pour moi.
    Un saut dans le temps et rendez-vous au Japon. Un séisme  est suivi d’une coulée de boue qui détruit un village en son entier. 

    seisme-tokyo.jpg

    Séisme au Japon

    Mais les mouvements de terrain ont aussi mis au jour une sorte de sépulture très ancienne. 

    Les scientifiques sont alertés et Sandra Blake, paléogénéticienne australienne se rend au Japon accompagnée par son petit garçon Tom, enfant autiste qui vient de faire une série de crises difficiles dans le centre où il était soigné.

    sepulture.jpg

    Premier travail pour l’équipe scientifique : dater le site. Et là c’est un second séisme qui secoue le monde scientifique car la datation fait apparaitre des hominidés vieux de 13 millions d’années dont le savoir est un peu trop en avance par rapport à l’arbre de l’évolution.

    ed8ebc0f025682db2a66db2f7f6353d2.jpg

    Stupeur totale car cette datation remet en cause tout le connu jusqu’au théories darwiniennesLes certitudes volent en éclat.

     

    La presse, les scientifiques s’en emparent et donnent naissance à l’Homme d’Atsuna, nom du village où la découverte a été faite. Bientôt Sandra est sous les feux des projecteurs sans l’avoir demandé. Les critiques pleuvent, les religieux vitupèrent et annoncent l’Apocalypse.
    Les chercheurs sont très vite rattrapés par les enjeux politiques, culturels, religieux. 

    Heureusement la vie sur place est faite de rencontres, en particulier celle d’un maître de l’estampe japonaise qui va lui apporter chaleur et sérénité et d’une actrice du théâtre nô

    estampe.jpg

    Les personnages sont crédibles et possèdent de l’épaisseur, on est immédiatement en sympathie avec le maître de l’ estampe japonaise, Tom l’enfant autiste est attachant et son parcours intéressant même si son évolution peut avoir un peu trop une allure de miracle.

    Denis Drummond a choisi une construction singulière qui s’inspire du séquençage du génome et il nous embarque dans une belle Odyssée, un histoire des origines.

    Le livre est décomposé en 6 parties qui suivent un ordre chronologique mais s’appuient sur des genres différents : journaux intimes, articles de journaux, correspondances, articles scientifiques. 

    Chaque chapitre donne un point de vue différent. Un petit effort est nécessaire pour assembler une à une les pièces du puzzle mais cela vaut la peine

    drummond.jpg

    L'auteur

    L'écriture est souvent prenante et poétique, parfois même assez lyrique. 
    Ce n’est pas un roman de science-fiction, c’est un genre inclassable ce qui en fait l’originalité et l’intérêt.

    Un roman sur le monde d’aujourd’hui avec ses faiblesses, celui d’hier avec ses erreurs, mais peut être plus encore sur le monde que nous construisons pour demain.

    Au delà du récit, le roman pose de véritables questions : la place de la recherche aujourd’hui, le regard que l’on pose sur l’autre, que voulons-nous privilégier dans l’avenir ?

    IMG-0137.jpg

    Les Livres : 

    Le dit du vivant - Denis Drummond - Editions Le Cherche Midi
    Le Sixième hiver - Douglas Orgille et John Gribbin - Point seuil à chercher d’occasion

  • Ellana - Pierre Bottero

    616537446.jpg

    Ellana est une jeune fille qui a perdu ses parents à l'âge de 5 ans dans une attaque de leur caravane.

    Elle vit dans le même monde qu’Ewilan, un monde magique et fantastique.

    On va suivre son enfance mouvementée jusqu'à ce qu'elle rencontre celui qui va lui montrer la voie, Jilano Alhuïn le plus grand des Marchombres.

    Elle va suivre un apprentissage de 3 ans en compagnie de son maître, elle est initiée à des secrets et va devoir faire face à certaines épreuves.

     

    ellana_couv_lgf123.jpg

    Mon avis

    Il faut avoir lu Ewilan avant d'attaquer Ellana, 

    C’est ma trilogie préférée, je ne pourrais pas vous parler du plaisir que j'ai eu à lire ces livre que j'ai dévorer en seulement 3 jours.

    Ces livres sont remplis de poésie d'émotion, je n'ai jamais été aussi triste de finir un livre et je ne suis jamais aussi contente de les recommencer.

    J’ai l'impression que la vie à pris un sens le jour où j'ai lu ces livres je les recommande évidemment 

     

    Une poésie marchombre :

    Nuages qui se délitent

    Dans un ciel balayé par le vent 

    Solitude 

    abandoned_castle_by_syntetyc-d6iyxi1.jpg

     

    Les paroles du maître d’Ellana dont la sagesse est exemplaire :

    « La mort est inévitable Ellana mais elle n'est jamais juste »

    bottero.jpg

    Les livres : Le pacte des Marchombres Ellana - L'envol - La prophétie -

    Pierre Bottero - Editions le livre de poche

  • Le Trône de fer - George R R Martin

    Un jour en Fantasy 

     

    product_9782070143696_195x320.jpg

    fiche_3723_2014111712340190.png

     

    J’avais essayé de le lire mais j’ai calé en route alors pourquoi ne pas se rattraper avec le livre en audio. 

    Cette saga bourrée de personnages va vous occuper les oreilles en vous transportant en un moyen âge de Fantasy pour voir s’entredéchirer les familles de Westeros.

    Gallimard a bien fait les choses en choisissant un comédien habitué à doubler des voix américaines, vous reconnaitrez la voix de ..Bruce Willis et Kevin Spacey en la personne de Bernard Métraux. 

    C’est un vrai parcours du combattant pour le comédien et pour l’auditeur, heureusement le comédien sait jouer de sa voix pour prêter vie aux personnages et aider l’auditeur à les reconnaitre car il faut dire que l’on peut vite se perdre. 

    Avec le tome 1 et 2 voilà avec une trentaine d’heures d’écoute ...J’avoue je n’ai pas encore terminé l’audition mais je persiste.

     

    -hotte-pere-noel-tp_1030665101532567871f.jpg

     

    Pour votre neveu fanatique du genre.

  • Dominium mundi - François Barenger

    Il est rare que je lise de la science fiction mais j’ai eu parfois la main heureuse et je viens de récidiver.

    Amateur de vaisseaux spatiaux, de planète fantastique ce roman est fait pour vous.

     

    Imaginez imaginez

    2202 la Terre a survécu à une conflagration qui l’a totalement ravagée. Les populations restantes sont tombées sous la coupe d’un gouvernement religieux : L’Empire Chrétien Moderne.  Si les progrès scientifiques sont bien là, les mentalités et le mode de vie relèvent du moyen-âge. 

    La terre est devenue trop petite et il est nécessaire d’explorer de nouveaux espaces. Au cours d’une exploration une planète a été découverte peuplée par les Atamides, jolie découverte mais ce n’est pas tout ! Les hommes découvrent aussi LE tombeau du Christ rien que ça. 

    Malheureusement tous les hommes qui ont mis le pied sur Akya du Centaure, la nouvelle Jérusalem, sont massacrés. 

    Dans sa sagesse absolue le Pape de l’Empire Chrétien décide d’une croisade pour reconquérir le tombeau. 

     

    saint michel.jpg

                                   Le Saint Michel © François Baranger

     

    Le temps de réunir un équipage pour le vaisseau « Le Saint Michel » et d’embarquer à Clermont ( lieu de départ d’une croisade historique) un petit million de combattants et les héros de l’aventure sont à pied d’oeuvre. Tenez vous ça va tanguer.

    Tancrède de Tarente, le valeureux guerrier hyper entrainé, maniant des armes ahurissantes comme vous les allumettes, Liétaud  et Engilbert de Tournai deux frères courageux. Mais système féodal oblige il y a aussi des serfs d’un genre nouveau comme Albéric Villejust embarqué contre son gré et qui va être le grain de sable dans la machine.

     

     

    tancrede.jpg

    Tancrède de Tarente © François Baranger

     

    Bref vous l’aurez deviné la croisade ne va pas être de tout repos et la reconquête du tombeau ne sera pas une sinécure.

    J’ai lu les deux tomes à quelques mois d’intervalle et je dois avouer avoir surveiller la parution du tome 2. 

    C’est totalement divertissant, efficace et réjouissant. Dire que tout est parfait non car il y a ici ou là quelques longueurs mais foin des critiques l’impression qui domine c’et le plaisir d’une lecture enlevée.

    Il y a tout pour nous embarquer : rebondissements et retournements de situations qui m’ont tenus en haleine, les personnages sont attachants, les péripéties nombreuses et inattendues. Il y des traitres bien sûr, des pièges, des batailles, des religieux fanatiques, une très très jolie femme, et des extra-terrestres inquiétants. 

     

    François Baranger tient la distance et j’ai lu les deux pavés pffft d’une traite. Il semble s’être inspiré d’un classique : La Jérusalem délivrée de l’italien Le Tasse, mais il l’a sérieusement mis à la sauce moderne en faisant un savoureux mélanges de traits historiques et d’inventions très très riches.

    Il semble que l'on appelle ce type de livre un space opéra 

     

    Toutes les illustrations de ce billet sont de François Baranger 

     

     

    9791090648128FS.gif

    9791090648180FS.gif

     

    Les livres : Dominium Mundi  Tome 1 et 2 - François Baranger - Editions Critic

  • Qu'a-t-elle vu, la femme de Loth ? Ioànna Bourazopoùlou

    photo(3).JPG

    © merci Marie pour cette photo

    Librairie Rive gauche à Lyon

    Rencontrer l’auteur et le traducteur d’un roman avant sa lecture attise l’envie de lire et procure un petit supplément d'âme.

    Il y a quelques semaines j’ai passé ainsi une excellente soirée, excellente parce qu’entre amies, excellente parce que l’auteur Ioànna Bourazopoùlou a su nous faire découvrir son livre et enfin parce que cela m’a permis de faire connaissance avec Michel Volkovitch dont je connaissais déjà le nom, traducteur incontournable de la littérature grecque, et que cette rencontre fut sous le signe de l’intelligence, de l’humour et du bonheur de lire.

     

    Et me voilà embarquée dans un livre curieux, dérangeant mais surtout passionnant.

    Bon il va vous falloir accepter certaines petites choses extravagantes : une bonne partie de l’Europe est sous l’eau, une faille s’est creusée dans la Mer Morte, les relations entres les pays et les hommes sont pour le moins devenues terrifiantes. La « Compagnie des soixante-quinze » détient tous les pouvoirs, elle s’est enrichie grâce à un mystérieux sel violet qui sourd de la Mer Morte. Elle applique la loi du profit maximum et de la liberté minimum, elle manipule les hommes et s’enrichit à leurs dépends.

     

    mer-morte-terredisrael.jpg

    Une colonie s’est crée loin de toute terre pour exploiter le sel, une colonie digne de celle de Kafka avec des personnages violents, « rapaces » adeptes du mensonge mais habités par la peur et la culpabilité. Ils vivent coupés de tout, hors du temps. Ils ont créé ainsi une nouvelle société avec ses représentants, le prêtre, le médecin, le juge, le commandant, la femme du gouverneur et le gouverneur lui même, un monde où l’on se déchire à belles dents. Ils sont les bouffons de la farce. Lorsque le gouverneur disparait tout vacille. 

     

    20365342-vieille-serrure-rouillee-de-colonie-penitentiaire.jpg

    © Pierre-Yves Babelon

    La Compagnie va devoir étudier le problème de la colonie et pour cela faire appel à Philéas Book qui vit à Paris, seul survivant de sa famille après le grand Débordement et qui gagne sa vie en réalisant des « lettres croisées » pour le Times. Je vous laisse découvrir ce que sont ces lettres. 

     

    Ne croyez pas à un livre simple, les personnages sont nombreux, roman épistolaire pour une part, le récit est exigeant et l’écriture de Ioànna Bourazopoùlou est riche. Elle entretient volontairement le mystère et l’ambiguité autour de ses personnages. L’auteur vous manipule un peu aussi et lorsque l’angle de vue change vous découvrez que ce que vous aviez compris est ...faux. Attention car vous êtes comme la femme de Loth en grand danger .......

    Fable, parabole, roman d’après l’apocalypse, livre de mise en garde, ce livre est tout cela à la fois. Une belle entrée en littérature !

     

    Un grand merci à Michèle qui m'a ouvert les portes de ce livre

     

    51VIkddRp2L._SL160_.jpg

     

    Le livre : Qu’a-t-elle vu la femme de Loth ? - Ioànna Bourazopoùlou - Traduction de Michel Volkovitch - Editions Ginkgo

  • Exoplanète - Martial Caroff

    9782843623929FS.gifExoplanète - Martial Caroff - Editions Terre de Brume (2009)
    C’est à cause d’une erreur que j’ai lu ce livre mais je ne le regrette pas une seconde.
    Sur un présentoir j’aperçois « Antarctique » croyant à de la littérature de voyage j’ai feuilleté ce livre de science fiction qui m’a attiré et je me suis mis en chasse du tome 1 Exoplanète (seul défaut du livre : le titre, mais que font les éditeurs?)
    La préface du DG de l’Association d’Astronomie en impose et on se dit que c’est du sérieux.

    2030, une nouvelle étoile est apparue dans la constellation d’Orion (Bételgeuse, Rigel ...) les astronomes l’ont appelé Alpha 2 Orionis et elle est visible à l’oeil nu.

    orion.jpg

    Constellation d'Orion

    Voyez comme le hasard fait bien les choses, Marc Chouviac un libraire spécialiste du XVI ème siècle  est le petit ami d’Astrée Lahille astronome sexy qui fait partie de l’équipe de l’Observatoire de Meudon qui a « découvert » cette étoile.
    Petit clin d’oeil de l’auteur, le patron de l’équipe c’est Célestin Morgenstern (étoile du matin en allemand).
    Surprise de taille, l’étoile s’éteint après quelques jours, puis réapparait pour disparaître à nouveau , la communauté scientifique est en effervescence, étoile ? planète ? personne n’est plus sûr de rien.
    Les explications viendront de personnages inattendus : un ex otage des intégristes musulmans, un breton spécialiste de latin médiéval, un espagnol qui connaît tout sur l’Utopie de Thomas More, invités dans le laboratoire, ils vont participer chacun à sa façon à la résolution de l’énigme

    Ambrosius_Holbein_-_Utopia 3.jpg

    Gravure d'Hambrosius Holbein, pour une édition de Utopia de 1518

    Je n’ai pas lâché ce livre, nul besoin de connaissances en astronomie, Martial Caroff vous prend par main et vous avez immédiatement la tête dans les étoiles (oui c’est facile je vous l’accorde).
    Son roman est parfaitement rythmé, on progresse dans plusieurs directions : le ciel, les manuscrits et les recoupements que font les personnages entre les deux.
    Ses héros sont sympathiques même si certains ont mauvais caractère, en plus ils apprécient presque tous le bon vin et vous avez en prime un petit cours d’oenologie.
    C’est malin,  le scénario est très astucieux et ..crédible. Les personnages sont très vivants et leur enthousiasme pour décrypter l’énigme est communicatif. Pour un peu on n’irait s’acheter un téléscope !

    Martial Caroff qui est géologue et universitaire de son état est aussi un poète quand il parle du ciel et des étoiles. Antarctique m’attend et je sais déjà que je vais aimer s’il est aussi bon qu’Exoplanète.

    Un livre à ajouter dans votre liste de lectures de vacances