Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solitudes australes - David Lefèvre

Dans une cabane au bout du monde

 

9782361570392FS.gif

 

J’exerce une veille auprès des éditeurs que j’aime pour ne pas manquer une parution, en particulier quand il s’agit de livres qui ne font l’objet parfois que d’un minuscule article de magazine ou n’apparaissent que peu dans les blogs

 

C’est ainsi que j’ai lu David Lefèvre et que j’ai partagé avec lui sa cabane sur l’île de Chiloé

Une cabane pour assouvir son rêve

« Un cadre de retraite ou d’errance, que l’on avait secrètement attendu, et qui se révèle conforme à l’estampe mentale que l’esprit avait tissé en secret »

C’est une terre rude que ce coin de la planète surtout dans une vieille cabane délabrée mais après avoir vécu dans les bois de Walden une cabane en terre australe était une expérience tentante.

 

chili-ile-de-chiloe-chili-amerique-du-sud_96136.jpg

L'ïle de Chiloé

Daniel Lefèvre voyage léger : un minimum d’objets, aucun superflu « un lit en fer repoussé » un seul vrai meuble « une vieille armoire sans portes » et quelques ustensiles indispensables « une poêle à frire et une marmite mâchurée » des outils pour travailler, des semences pour le potager et une malle de livres.

Il a fait le choix de la solitude et partage son temps entre les travaux de rénovation de la cabane, la préparation du potager et bien sûr la lecture.

Tout est découverte « J’abordai un monde neuf » il explore son territoire, il écoute les bruits de la nature, observe sa cabane tenir bon devant les orages, il entend « les gouttes affolées (qui) sonnent et cavalent sur le toit ». 

 

Il aime les plaisirs simples « De retour dans la cabane avec une brassée de fagot, je retrouve le plaisir d’allumer un feu ».

Les repas sont du genre gastronomie frugale « Au menu du dîner : darne de saumon, pain frotté d’ail, bettes du potager.  D’abord porter les braises à point, tisonner. Retourner le poisson sur le gril et regarder la chair rosir, repas frugal porté à la perfection. »

 

pacifique.jpg

Le pacifique

 

C’est chaque matin un monde neuf qui est offert et c’est enivrant « Je traversais un monde vierge ; je remontais le cours du temps. Ce bout de terre qui m’attendais semblait venir de loin. J’avais franchi la ligne de partage des mondes » 

 Il regarde, il écoute les bruits de la nature, observe sa cabane tenir bon devant les orages, il entend « les gouttes affolées (qui) sonnent et cavalent sur le toit ». 

 

Notro or Ciruelillo (Firebush).jpg

              Ciruelillo la fleur de Patagonie

 

Toute la nature est à lire, plantes,insectes, oiseaux et même un matou venu trouver abri chez lui et qu’il baptise Léon.

Il n’est pas loin de l’océan et ses escapades le porte parfois au bord du Pacifique et le soir venu

« A la bougie, j’aligne ensuite des remarques fraîches dans les pages de mon journal de bord » car la lecture ne lui suffit pas « J’écris pour ancrer les choses et ne pas oublier ce que j’ai vécu » 

 

Il n’y a que du beau monde dans sa bibliothèque, Thoreau bien entendu, Bouvier, Thomsen, Rick Bass, et dès que le besoin s’en fait sentir «  je pars marcher. Je longe le lac et essaie de remonter tous les sentiers animaliers ou humains qui se présentent à flanc de montagne. Mes pensées respirent et errent dans toutes les directions. Je suis devenu tour à tour le piéton de ma piste, l’enfant du lac, le contemplateur des forêts. »

 

lefevre1.jpg

 

Ce nomade sur les traces de Nicolas Bouvier qui est son mentor est bien agréable à suivre au long des huit mois de son récit. Un cahier de photos est là pour nous donner l’envie de prendre la route et de le rejoindre sur son île des confins.

 

L'avis de Lire et Merveilles  et aussi celui de Chinouk

 

Le livre : Solitudes australes - David Lefèvre - Editions Transboréal 

Commentaires

  • Mon comm est passé?

  • (je te déteste) ^_^
    Je déteste aussi Chinouk (http://www.lespassionsdechinouk.com/transboreal/solitudes-australes-de-david-lefevre) et maryline. Qui d'autre?
    Bon, OK, il me le faut, ainsi que l'autre qu'il a écrit, c'est carrément mon créneau, ça! Noël approche... ^_^

  • @ Keisha : un livre bon à lire quand on entend parler uniquement de cadeaux, de foie gras et autres réjouissances

  • Transboréal publie des joyaux!
    Mais où se trouve au juste cette île australe?

  • @ miriam : ah ah je vous laisse le plaisir de la découverte, Transboréal fait partie des éditeurs que je veille car ils ont toujours dans leurs cartons des petites merveilles

  • Je retrouve une fois encore votre goût de l'aventure et des grands espaces.

    Une autre façon de voyager là-bas est celle de cette famille sur
    http://en-vie-dailleurs.over-blog.fr/article-les-lacs-chiliens-chiloe-valdivia-112542691.html

    Un beau voyage qui me fait rêver d'espaces et de vacances déjà, je me suis bien amusé à découvrir cette île (où Google Maps n'a pas encore été).

  • @ Christw : merci un joli lien que je vais lire attentivement, une belle aventure

    Je suis amoureuses des grands espaces mais voyageuse en chambre essentiellement, qu'importe la magie du livre permet de rêver malgré tout

  • Oui, voyager en chambre, et pour beaucoup d'entre nous c'est le cas. Quand j'évoque des vacances en voyage, je n'espère pas aller si loin !

    Parfois aussi, les voyages en livres nous apportent plus que des séjours à l'étranger semés d'imprévus déplaisants.

  • @ Christw : un des meilleurs livres sur la Chine est un petit bouquin délcieux "lettre à une jeune fille qui voulait aller en chine" de Jacques Pimpaneau, vous pouvez trouver un billet chez Tania
    Dans ce livre Pimpaneau fait remarquer que le plus grand spécialiste anglais de la Chine dont le nom m'échappe là tout de suite, n'avait jamais mis les pieds en chine :-) sacrés anglais !

  • Je l'ai déjà noté chez Marylin, maintenant il faut que je le trouve. Curieusement, je ne vois jamais cette maison d'édition mise en avant dans aucune des librairies que je fréquente.

  • @ Aifelle :c'est parce que ton ou tes libraires ne sont peut être pas assez grands pour avoir un rayon " livres de voyages"
    j'ai la chance d'avoir deux librairies qui n'ont pas toujours les mêmes titres mais qui sont bien achalandées et Transboréal est toujours en bonne place

  • Un plaisir de te lire, et merci pour les belles photographies. La première citation que tu écris m'avait frappée aussi, cette image " d'estampe mentale ", quelle beauté et j'aime beaucoup la tienne, de formule, " toute la nature est à lire ", c'est exactement ça. J'ai très peu lu les grands noms de sa bibliothèque, cet homme frugale me donne des fringales ;-)
    Encore une fois bien d'accord avec toi, il est des éditeurs que l'on voit peu, peut-être aussi parce que leurs parutions sont " spécialisées ", c'est le roman qui est à l'étalage. J'ai découvert il y a peu la collection " petite philosophie du voyage " aux éditions Transboréal, selon affinités, des titres délicieux ( Keisha en a présenté beaucoup )
    ( sinon, parlant Patagonie, avais-tu lu le " dernières nouvelles du Sud " de Sepulveda, à chaque chronique des photographies de Daniel Mordzinski, splendides. )

  • @ Marilyne : j'ai lu les auteurs aimés de notre robinson (effet de l'âge sans doute !)
    j'ai lu les billets de Keisha sur cette petite collection et j'en ai un ou deux sur mes étagères
    je n'ai pas lu ce livre là et je vais le chercher car dans les mois qui viennent j'ai envie de faire un thème sur la Patagonie

  • Oh la la comment fais-tu pour me tenter ainsi à chaque article que tu écris...
    et comme toutes ces citations me parlent !
    J'ai mis ce matin quelques photos de l'intérieur de la maison des bois. C'est un peu moins spartiate que chez ce monsieur mais j'y vis encore avec une toute petite fille. Donc le chaleur est essentielle. Nous avons souvent entre moins 20° et moins 25° l'hiver. Le rapport avec le feu est essentiel.I l apporte autre chose que la chaleur. Une présence qui rassure.
    Je vais continuer à raconter ... remonter le fil de l'histoire et notre quotidien dans la forêt !
    Bonne journée Dominique

  • @ Rose : l'heure est à la cabane, j'espère que le sapin est en place pour parfumer le chalet

  • Transboréal un éditeur dont on peut dire une valeur sûre
    je n'ai lu que de bonnes critiques concernant ce livre
    Alors?...
    David Lefèvre est à l'origine d'une exposition itinérante sur Nicolas Bouvier qui semble passionnate
    Bonne soirée

  • @ Alois : David Lefèvre est non seulement un admirateur de Nicolas Bouvier mais comme tu le dis il a organisé une expo sur lui.
    Son livre sur son voyage en Patagonie est aussi un très bon livre même si je l'ai moins aimé que celui là

  • Encore un grand bonheur, ce billet, surtout en cette période où mettre un pied dehors est délicat tant les routes et les villes sont bruyantes et embouteillées !!!
    "C’est chaque matin un monde neuf qui est offert et c’est enivrant « Je traversais un monde vierge ; je remontais le cours du temps. Ce bout de terre qui m’attendait semblait venir de loin. J’avais franchi la ligne de partage des mondes » " Un bonheur absolu, je suivrai bien le chemin de cet homme... Ta photo de Patagonie est juste sublime ! Des bises. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : c'est bon de pouvoir s'isoler par la lecture et de voyager avec elle. Le retour à la réalité est parfois un peu insupportable mais parfois aussi très très confortable

  • Devant un tel concert de commentaires heureux je vais mettre un petit doute.
    Il faut dire que la nature et moi ça fait deux!
    mai s(car il y a toujours des mais) j'ai adoré "une année à la campagne de Sue Hubbel, mais justement parce qu'il s'agissait plus d'humain que de nature.
    Alors je ne vais pas me précipiter!
    Sauf que .... allons bon encore une contradiction! Dominique m' a souvent fait découvrir des livres que j'apprécie!
    que ma vie est compliquée !!!
    Joyeuses fête à toi et à vous tous
    Luocine

  • @ luocine : Tu as raison de questionner parce que ce livre est assez éloigné de Sue Hubbell qui était en même temps que le récit de sa nouvelle vie, une jolie réflexion sur le temps, les amours ...
    Ici les réflexions portent plus sur l'environnement, l'hyper consommation, la beauté de la nature
    Proximité de ces deux livres mais différences importantes, l'une est plus près du sage taoïste et l'autre de Robinson Crusoé

  • Des écrivains voyageurs que j'aime rencontrer à Saint Malo tous les ans, je ne me souviens pas avoir vu et entendu David Lefèvre mais ce livre m'intéresse avant même de l'avoir lu et ton billet exprime si bien aussi tes envies de voyages...
    Bonne soirée

  • @ Enitram ; je ne sais pas si l'auteur a été un jour invité à Saint Malo, comme le disais Aloïs il est un fervent de N Bouvier et il y aurait toute sa place

  • Voilà une cabane qui m'inspire déjà beaucoup plus ;-) Il faut dire que le Pacifique laisse présager un climat plus clément ! Bon we à toi :-)

  • @ Margotte : une cabane prés de l'océan Pacifique et au bord d'un lac c'est presque ...du luxe !

  • Tu sais que je suis prête à te suivre dans cette voie-là !
    Merci pour les fleurs rouges - une couleur peu courante chez nous, à part les coquelicots.

  • @ Tania : il y a dans ce livre de quoi apprendre sur la flore et la faune, des fleurs inconnues, des animaux bizarres

  • Dominique tu m'as redonné envie d'écrire sur mes lectures. Du coup j'ai fait un article sur un très beau Nature Writing lu l'année dernière: La maison au bord de l'Oniégo, je ne sais pas si tu le connais ?
    Passe une belle soirée !

  • @ Rose : oui oui oui fait un billet sur ce livre, Mariusz Wilk est peu présent sur les blogs et c'est dommage

  • Punaise, y'a pas Internet dans la cabane, si ? Non mais parce que je veux bien consacrer... allez, une heure (wouah, une heure !) à la contemplation des fleurs, mais après ? Bon une heure de promenade, ok, et après ?
    Sans blague moi, dans mon estampe mentale, y'a des bruits de klaxon, du béton et ça sent l'essence. Un petit couloir de métro ne serait pas de refus... ça va pas être pour moi ce livre, hein ?

  • @ Yspaddaden : une petite pinte de rire à l'ouverture des mails ça fait du bien
    Tu sais je te ressemble tout à fait , l'amour du bruit en moins :-), j'aurai du mal à ne pas avoir de va et vient, de librairie, de cinéma, de musées ET d'internet
    Mais je dois avoir un côté bipolaire car j'adore les livres qui parlent de désert, de solitude, de vie frugale .....ça se soigne docteur ???

  • Bonjour Dominique, merci pour ce conseil qui me fera patienter. En effet l'ïle de Chiloé, l'Ile de Pâques et le Chili en général (Atacama et Patagonie) seront, j'espère ma prochaine destination de "grand voyage' (même si le voyage est onéreux et c'est loin).. Je ne resterai malheureusement pas autant que David Lefèvre et son confort minimaliste. Bonne après-midi.

  • @ dasola : alors les livres de D Lefèvre sont faits pour te mettre dans l'ambiance

  • Tu réussis à me tenter, en parlant de Patagonie et avec de magnifiques photos, même si je ne suis pas toujours ravie par les récits qui célèbrent la nature et la solitude... ça dépend de l'auteur ! ;-) Et puis je sors un peu poisseuse des couloirs du métro avec "Les heures souterraines" où D de Vigan réussirait presque à me dégoûter de la vie urbaine...

  • @ Kathel : une bonne façon de se sortir du métro que de partir à Chiloé

  • voilà un ouvrage pour s'évader.....mais je ne pourrais y aller sans mon téléphone, sans mon ordinateur..... je te souhaite un bon noël... bises

  • @ loula : il va y avoir de l'excédent de bagages :-)

  • La Patagonie, je rêve d'y aller (*recherche mécène*) mais un jour je suis sortie de la librairie avec deux livres qui en parlent, celui de Bruce Chatwin (déjà chroniqué) et un autre de Théroux (à lire, à lire, un jour). Sans doute connais-tu ces titres.

  • @ Keisha : si tu veux parler de Pagagonie Express, effectivement je l'ai lu, mais j'aime plus modérément Paul Thérous que d'autres écrivains voyageurs, il a parfois une certaine condescendance vis à vis des hommes et femmes rencontrées qui m'ont mis mal à l'aise
    il y a aussi un petit livre signé par Théroux ET Chatwin "retour en patagonie" c'est chez l'olivier

  • Merci d'exercer cette veille pour que je puisse en profiter.
    Bonnes vacances !

  • Ce dernier est à la bibli je pense.

Les commentaires sont fermés.