Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cosme K - Philippe Gerin

quete.gif

J’aime le thème de la quête et celui de l’errance. 
J’aime aussi que les romans nous parlent d’hommes imparfaits.

Cosme K le héros du roman est en fuite, vous devrez patienter pour savoir ce qu’il fuit ou ce qu’il cherche, mais vous serez immédiatement accroché par le récit que livre le narrateur, le frère de Cosme, qui tente de  retrouver sa trace et dont on suit les efforts un rien désespérés pour retrouver ce frère qui ne cesse de s’échapper. 

andoya.jpg

Première escale la Norvège. On est près du cercle polaire, Cosme sait se faire aimer, se faire accepter et Maïken tombe sous son charme. Elle a perdu Jonas son compagnon et lui ouvre sa maison, son coeur pour ne pas dire son corps. 
Maïken cherche à le retenir près d’elle :
«  Il faut que tu voies l’hiver. Ne pars pas avant d’avoir vu l’aube bleue glisser sur la lande couchée et sur les rochers pointus, lorsque le jour ne vient jamais. Ne pars pas avant d’avoir ressenti sur ta peau les lumières d’un ciel strié d’aurores boréales. »
Cosme a trouvé un travail, il accompagne les touristes voir les baleines.
Il y a un autre personnage important qui me plait beaucoup mais je vous laisse le plaisir de la découverte.
Maïken sait que Cosme repartira un jour c’est comme écrit d’avance.

baikal.jpg

Ce que sait aussi Olga quand Cosme fait sa deuxième escale au bord du lac Baïkal dans la la baie de Krestovaya, un lieu un rien magique 
« Des nuages noirs s’étaient postés au-dessus du lac, ne laissant filtrer que des rais de lumières irréelles à la surface de l’eau, comme à travers les vitraux d’une cathédrale. »

Olga est une vieille dame dont la famille va adopter Cosme.
« Cosme K, je te présente Svetlana, ma petite nièce, elle est sourde mais elle lit très bien sur les lèvres. Elle est belle, n’est-ce pas ? »
Les parents de Svletana l’accueille bien, Irina et Saymone, l’homme cherche des bras pour l’aider et Cosme est embauché. Mais ici aussi tout va rester éphémère, chacun va aimer Cosme à sa manière, Cosme qui sert parfois de révélateur à chacun.

LR-Destination-singapour.jpg

La prochaine étape sera Singapour mais de celle-ci je ne vous dirai rien.

Un récit parfaitement construit, avec un fil rouge fait de mots qui emportent à chaque escale le héros plus loin, toujours plus loin, un jeune homme toujours en mouvement vers un ailleurs ou vers lui-même.

Il y a la beauté des paysages, les destins individuels, les ruptures brutales qui nous tiennent en haleine, les personnages souvent en proie au tourment. 

Roman de vagabondage très attachant dont la construction tissée très serrée est parfaite, vous regardez la tapisserie en train de se faire jusqu’au moment où l’on est capable de croiser le dernier fils.

Philippe Gerin sait nous surprendre et nous tenir pris dans ses filets, une littérature des confins comme je les aime

 

DSC_0012.JPG

Philippe Gerin et Antony du Bonheur des ogres

La lecture de ce livre s’est poursuivi par la rencontre avec l’auteur. Une soirée  sympathiquement joyeuse. 

Antony le libraire du Bonheur des Ogres a fait une présentation du roman et Philippe Gerin a répondu avec beaucoup de simplicité et de complicité à nos questions sur son parcours, la construction de son roman et ses personnages.

Il a des projets de nouvelles et d’un roman, je serai au rendez-vous.

9782847208696-475x500-1.jpg

Le Livre : Cosme K - Philippe Gerin - Editions Gaïa 

Commentaires

  • Quelle chance de rencontrer un auteur après avoir lu son livre. J'espère bien lire ce roman .Je le mets sur ma liste.

  • un bon roman très travaillé, très dépaysant

  • Tu le 'vends' bien, je serais prête à partir au loin avec le personnage...

  • un chouette voyage à faire qui pourrait bien te plaire

  • un texte qui plaira aux amoureux de voyage mais aussi aux lecteurs qui aiment des personnages forts

  • Bonjour Dominique, je ne sais pas si je lirai ce roman mais tu donnes envie. Les éditions Gaïa publient de la littérature qui sort des sentiers battus. Bonne journée.

  • j'aime beaucoup les éditions Gaïa et je surveille toujours leurs parutions

  • Alors là c'est le plaisir complet! D'abord tu aimes le roman, qui a l'air fort agréable à lire, puis tu rencontres l'auteur, une aubaine, vraiment.
    Décidément cette librairie est active et un paradis pour toi j'imagine.

  • un petit paradis c'est le mot juste

  • Ah, j'étais certaine que ce roman passerait par toi ! Je l'avais noté, ne sachant pas trop quoi en penser, je regrette d'avoir manqué la rencontre mais heureusement ton retour de lecture est convaincant.

  • une belle rencontre avec un auteur qui m'a donné envie de revenir vers lui pour un prochain roman

  • Je me demandais ce que "donnait" au juste ce roman. Je crois l'avoir vu à la bibliothèque. Avec ton billet, je ne vais pas hésiter.

  • n'hésites pas c'est un vrai plaisir de lecture et le dépaysement est assuré, Norvège Russie et Singapour qui dit mieux ?

  • enfin le nord ...on termine quand même à Singapour !

  • Vagabonder, nomader dans de sublimes paysages... quelle merveille et une telle lecture pour accompagner la voyageuse le soir, sous la couette... 5 étoiles !!! Merci Dominique, les images que tu évoques sont somptueuses et on ne peut plus attirantes. Doux week end. brigitte

  • ce fut un beau voyage mais aussi un beau parcours d'hommes et de femmes qui m'ont plu

  • oui ce n'est pas souvent que l'on a les deux plaisirs

  • Quelle tentatrice tu fais, Dominique ! Et déjà comment résister à un aussi beau prénom que celui de Cosme !

  • un prénom rare en effet

  • Je l'ai noté et j'espérais justement lire un avis sur ce livre, et après lecture du tien j'ai vraiment très envie de le lire. Quelle chance d'avoir rencontré l'auteur, ce sont des rencontres qui sont toujours très enthousiasmantes ;0) Bon lundi, et encore un billet qui finit dans vos plus tentateurs ;0) Bonne semaine

  • C'est un grand plaisir de rencontrer l'auteur en effet et cela donne un relief supplémentaire au roman

Écrire un commentaire

Optionnel