Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sommes nous trop bêtes pour comprendre l'intelligence des animaux ?

Autant le dire tout de suite si le règne animal m'intéresse je ne suis pas une passionaria de la cause animale. Pourtant ce livre m'a retenu de belle façon comme m'avait passionné en leur temps les livres de Konrad Lorentz.

image.jpg

Frans Wall est un primatologue néerlandais qui livre à travers des dizaines d'anecdotes ce qu'il pense des capacités cognitives des animaux et que pour se détacher des philosophes qui ont longtemps fait la loi sur le sujet, non l'homme n'est pas la mesure de toute chose et il est ridicule et faux de mesurer l'intelligence animale à l'aune de la notre.

image.jpg

Quelle est leur intention Mr Hitchcock ?

Saviez vous que les vautours utilisent des outils, que les corbeaux sont capables de reconnaissance faciale , qu'un singe bat à plates coutures tous les humains quand il s'agit de mémoriser rapidement des suites de chiffres, saviez vous que les geais changent de place la nourriture qu'ils cachent si ils se savent observés par un des leurs ?

image.jpg

Les expériences décrites couvrent les champs de l'empathie, du langage, de la prise de conscience de soi et des autres, des capacités de prévision. Tout cela les animaux l'ont en commun avec l'homme et il n'y a entre eux et nous aucune différence de nature mais seulement de degré.

Les anecdotes pleines d'humour montrent les animaux capables de planifier des actions selon le but à atteindre, capables de mémoriser la géographie de lieux, de développer des relations complexes avec d'autres ou avec leur environnement.

Bref vous l'aurez compris un livre qui fait voler en éclats toutes les certitudes, qui se lit facilement grâce au talent de vulgarisateur de Frans Wall. Il y a une version poche alors pourquoi hésiter ?

 

image.gif

Le livre : Sommes nous trois " bêtes" pour comprendre l'intelligence des animaux - Frans Wall- traduit par Lise et Paul Chemla - Éditions Les liens qui libèrent ou Babel 

Commentaires

  • Je le dis souvent , je ne suis pas passionnée par la nature mais tu m’as fait faire de belles découvertes.

  • Ah ah c'est mon pouvoir de persuasion

  • J'ai l'impression que les expériences ont longtemps été construites exprès pour que l'animal montre qu'il avait une intelligence du point de vue de l'observateur. C'est vrai que toutes ces expériences où un singe/corbeau se sert d'un outil ont tellement l'air d'être destinées à l'être humain... À présent je crois que les scientifiques ont enfin réussi à intégrer qu'il existait plusieurs sortes d'intelligences et que l'escargot n'a pas besoin d'apprendre le langage des signes !

  • C'est tout le sujet de ce livre vraiment excellent

  • Bonjour Dominique, j'ai toujours pensé que les animaux étaient moins bêtes qu'il en l'air. Depuis mon voyage en Afrique du sud, je suis toute acquise à leur cause. Heureusement que les animaux existent encore, ce sont des Terriens comme nous. Bonne journée.

  • Et nous partageons avec eux ADN et émotions

  • Haha! Figure toi que je l'ai déjà lu (ouf, LAL intacte), mais pas de billet, heureusement tu es là pour donner envie de lire ce très bon bouquin (et en poche? courrez y vite!)

  • Un excellent livre, comme toi je ne chroniqué pas toutes mes lectures parfois pa paresse

  • Ça m'intéresse beaucoup, c'est un sujet auquel je suis de plus en plus sensible.

  • A lire tu ne seras pas deçue

  • "Sommes nous trop bêtes pour comprendre l'intelligence des animaux ?" Apparemment oui, beaucoup le sont, ou alors, serait-ce ce refus de comprendre ce qui ne les arrange pas... ? Si l'animal est intelligent est sensible, comment l'exploiter à outrance ou le torturer comme nous le faisons?

  • intelligent ET sensible Sorry :-)

  • Les recherches vont bon train toutes dans le sens de confirmer cette intelligente et au bout les questions sont inevitables

  • On a "chosifié" les animaux depuis longtemps, à tort évidemment, on a tout simplement pas voulu les considérer comme ils sont. Heureusement aujourd'hui, ce genre d'auteur est devenu plus audible, il faut espérer qu'au bout, on arrêtera de traiter les animaux d'aussi cruelle manière.

  • L'auteur ne part pas en guerre mais ses études éclairantes amènent automatiquement à réfléchir aux conditions de vie et de mort des animaux

  • Un reportage-analyse vu il y a un temps sur la conduite des corbeaux m'avait plongée dans un état de perplexité : en plus de la reconnaissance faciale, on les voyait tous réunis en silence sur un arbre au pied duquel l'un des leurs était mort...Un livre à lire certainement, merci Dominique.

  • Oui Waal en parle il dit que lorsque un humain a été agressif avec un corbeau celui-ci le reconnaît y compris dans un groupe croasse énergiquement et tente des coups de bec !!!

  • J'ai assisté il y a quelques années à une conférence sur les corbeaux et leur incroyable capacité à se fabriquer un outil pour atteindre quelque chose qu'ils convoitent. C'était passionnant.
    De plus quel exercice de salubrité que de comprendre enfin que l'homme n'est pas la mesure de toute chose !
    Je note ce titre. Merci à toi, Dominique !

  • En poche en plus un livre que je vais garder et à faire lire à nos enfants et petits enfants

  • Je le lirai volontiers, ces observations sur le comportement des animaux sont souvent étonnantes. Pour le corbeau, une amie qui en a apprivoisé un qu'elle a recueilli quand il était blessé - il s'appelle Horace - m'a souvent dit qu'il est très intelligent.

  • Tous les exemples donnés par l'auteur vont dans ce sens

  • Je le commande immédiatement pour l'offrir à quelqu'un qui m'est cher. J'ai regardé en replay une conférence de Cédric Villani à propos des mathématiques et des chauve-souris : passionnant. Je vous la recommande.
    Bonne journée.

  • Ah je vais la chercher
    Ce cadeau devrait être apprécié

  • C'est formidable, tous ceux qui s'intéressent de près aux animaux ont beaucoup à nous apprendre de leurs observations, je vais offrir ce livre à ma petite Nina, elle va adorer. Bises, merci Dominique. brigitte

  • Un très bon livre de vulgarisation lisible par un ado intéressé

  • J'ai cessé d'avoir une idée positive de mon prochain pour ce qui est de la cause animale. L'homme est mauvais, il faut combattre radicalement

  • Je crois que l'homme n'est pas QUE mauvais et ce livre devrait adoucir nos mœurs et façons de penser

  • En tout cas Dominique l'homme est le prédateur n1 sur cette planète. Sur 1 bon, 9 mauvais. Les premiers a prétendre lutter pour la cause animale ne sont pas toujours lucides et quand bien même ils la respectent, ce sont les femmes qu'ils ne respectent pas ..

  • Comme beaucoup de causes aujourd'hui, celle de la défense animale présente des attitudes extrêmes que je déplore et je ne suis donc pas non plus un militant.
    Mais quel plaisir d'observer le comportement des animaux.
    J'ai vu un jour la vidéo d'un héron vert qui se comportait comme un astucieux pêcheur, l'adresse ici :
    https://www.dailymotion.com/video/x1r8grp

  • J'ai le même sentiment que vous sur les défenseurs extrémistes
    Pour autant l'observation et l'étude sont passionnantes
    Je vais aller voir cette video

Écrire un commentaire

Optionnel