Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trilogie à partir de Corpus Christi - Gérard Mordillat et Jérôme Prieur

 Christ, catacombes, Rome, 4e s..jpg

 

Après la lecture du Royaume d’E Carrère j’ai visionné la série Corpus Christi, passionnante même si l’ensemble est un peu long et austère.

Mais j’ai du mal à mémoriser un documentaire j’ai besoin d’un support écrit pour bien comprendre aussi je me suis lancée dans la lecture de la série papier des auteurs Jérôme Prieur et Gérard Mordillat.

 

Les trois livres recoupent la série TV et balayent les premiers temps  du Christianisme, le moment où il se détache du Judaïsme puis le temps de sa propagation. Il décrit les principaux personnages de Jésus à Paul, les différentes recensions de la cruxifiction ou de la résurrection. Puis la christianisation de l’Empire Romain.

empire-romain-1er-siecle.jpg

Empire romain au Ier siècle

 

Leurs écrits sont fondés sur les interviews qu’ils ont fait pour la série télé, la riche bibliographie de leurs interlocuteurs,  les recoupements, les analyses, les comparaisons entre les différents point de vue des ces érudits et aboutissent à ces trois livres.

On n’entend pas la voix des historiens ou théologues dans les livres, les deux journaliste ont fait une compilation adroite, les nuances sont certainement moins bien rendues que dans les films mais la trame est beaucoup plus facile à suivre (du moins à mon goût), on finit ainsi par entrevoir un brin de vérité possible. Miette après miette le portrait des protagonistes se dessine, le tableau de la société du moment se fait jour. 

 

st jérome.jpg

Georges de la Tour Saint Jérôme lisant

Les livres ont un défaut c’est que l’on n’y sent moins voire pas du tout par moment les différentes opinions, les tâtonnements qui conduisent à tel ou tel point de vue et il semble (je n’ai pas encore lu le dernier volume ) qu’ils transforment un peu la fin en un pamphlet, irrités qu’ils ont été par le décalage entre le message et la réalité de l’Eglise. 

Les deux premiers volumes permettent déjà de dire que le travail est tout à fait intéressant et vient largement enrichir la lecture d’E Carrère qui manifestement s'en ait largement inspiré,  c’est ce que j’en attendais.

Le reproche fait ici ou là sur le fait qu’ils ne sont pas spécialistes ne m’a pas paru pertinent car ils ne se drapent jamais dans la toge protectrice de l’érudit mais plutôt dans celle plus simple de l’honnête homme 

Les deux journalistes sont semble t-il des incroyants et leur entreprise qu’elle soit littéraire ou documentaire fut assez audacieuse.

J’ai lu sur internet des commentaires proches de l’insulte comme d’habitude dès que l’on parle de religion.

 

Annex - Ustinov, Peter (Quo Vadis)_01.jpg

Quo Vadis de Mervyn Leroy

 

 

Je suis tout à fait heureuse d’avoir trouver ces trois livres d’occasion, ils vont aller rejoindre mon rayon biblique. 

 

photo 1.JPG

 

Les livres :  Jésus sans Jésus - Jésus après Jésus - Jésus contre Jésus - Jérôme Prieur et Gérard Mordillat - Editions Points Seuil

Commentaires

  • J'avais pris le temps -il en faut c'est vrai- de regarder les épisodes, un par un (50min chaque environ) sur plusieurs semaines, sans me décourager.
    Quelqu'une élevée dans la religion (chez les soeurs jusqu'au bac)comme moi a apprécié ce décorticage précis, ne négligeant pas la contradiction, le tatonnement de tous ces chercheurs, capables de réciter par coeur des texte abscons, qu'ils travaillent dans des universités protestantes, juives, catholiques, partout dans le monde...l'effort avait été récompensé largement...je n'exclus pas de les revoir...après avoir lu E.Carrère que mon mari, pas gros lecteur,m'a demandé d'acheter....intéressant les livres qui, comme celui-là captent l'intérêt de publics aussi larges...bon signe...

  • @ Martine : j'ai aimé ces lectures, elles ont répondu à ma curiosité et à certaines questions, elles montrent bien les dissensions déjà existantes dans ces temps là et qui ne déparent pas celles d'aujourd'hui

  • J'ai vu la série Corpus Christi qui m'avait bien intéressée. Je m'étais promis de lire les livres qui en sont tirés mais je ne l'ai toujours pas fait. Quant aux insultes vis à vis de Mordillat et Prieur, elles viennent des dogmatistes. Je ne connais pas Prieur mais j'ai eu l'occasion de rencontrer Mordillat et je pense que, vu ses idées, il est sans aucun doute plus proche du Christ que les évêques et les cardinaux

  • @ nadejda : c'est ce que j'ai ressenti à la lecture des deux premiers livres, le troisième est en cours. Je n'aime pas les polémiques haineuses et leur série était justement de belle qualité, équilibrée, respectueuse cela agace d'autant plus de lire des propos tonitruants !

  • Je croyais qu'il ne s'agissait que de films! Si c'est en livre, je peux fouiner, mais ce n'est pas gagné... (et mon reader explose, à force de n'y aller que de temps en temps, mais je gère tranquillou... ^_^)

  • @ Keisha : la série en films est intéressante mais longue à visionnée et parfois un peu lassante car elle s'appuie uniquement sur des interviews
    j'ai besoin du support écrit pour ma part et j'ai été contente de trouver la série en livres que j'ai trouvé d'occasion chez Gibert

  • Je n'avais pas regardé la série, tout ce qui parle de l'église me donne des boutons. J'aurais peut-être plus facile à lire les bouquins.

  • @ Aifelle : pendant longtemps je me suis refusée à regarder ce type d'émission mais aujourd'hui la curiosité et l'envie de comprendre mieux l'emportent sur mes mauvais souvenirs

  • Cette série existe-t-elle encore en podcast, je vais aller me renseigner sur le champs... Les titres de ces livres(peut-être sont-ils les mêmes que les 3 films d'ailleurs)"Jésus contre , sans, après Jésus", m'amusent. Belle journée Dominique. brigitte

  • @ plumes d'anges : c'est assez ancien comme série mais tu peux les trouver en DVD dans les bibli ou médiathèque

  • Essayer de comprendre l'origine du christianisme, voilà un projet intéressant !!! Je viens de lire tes deux derniers billets et je me dis encore une fois : "Mais c'est q'elle me donne encore envie de lire tous ces opus qui m'interpellent complètement !"
    J'aime beaucoup ta démarche...
    Je serais curieuse de savoir ce qu'en pense Paul Veyne dont je suis entrain de lire le dernier livre ?

  • @ Enitram : pour l'avoir entendu à la Grande Librairie on sentait bien que le sujet le passionne, il a écrit un livre là dessus mais sur une période un peu plus tardive, lorsque l'empereur de Byzance décide de devenir chrétien, le titre est : quand notre monde est devenu chrétien
    j'aime bien lire un peu autour d'un thème je trouve qu'ainsi un livre en éclaire un autre

  • Tous ces éclairages ne sont pas de trop pour appréhender un thème qui mêle histoire, croyances et idéologies. Dès qu'on pense ramener tout cela à une et une seule vérité, l'approche est beaucoup moins intéressante et c'est tout profit, comme tu l'écris, de passer d'un essai à un autre sur le même sujet.

  • @ Tania : j'aime les éclairages multiples sur ce genre de sujet cela évite les idées toutes faites, les raccourcis problématiques, j'aime aussi lire "contre" mon avis pour voir si ma vision n'est pas un peu tronquée ou faiblarde :-)

  • Sans nier le sérieux avec le quel les auteurs ont abordé ces sujets historiques, ni la valeur de vulgarisation du travail, il faut garder l'esprit qu'il ne s'agit pas de travaux d'historiens.
    Un article et un manuel critiques récents du "Monde diplomatique" sur l'histoire, signalé par ailleurs aujourd'hui sur mon blog, rappelle qu'il faut être attentif à envisager rigoureusement l'histoire sous peine de raconter des...histoires.

    À propos de Carrère et de son Royaume, Régis Burnet (historien UC Louvain) conclut ceci : «...par moments, il est distancié comme un historien, et à d'autres, il semble prendre ce qu'il lit pour argent comptant et on se dit qu'il s'est fait avoir...». Mais il donne un 14/15 sur 20 pour le travail bien fait et bien écrit.
    Il faut bien remettre... l'église au centre du village ;)

  • @ Christw : je suis tout à fait d'accord avec vous sur la difficulté pour les non historiens, dans Le Royaume c'est une faiblesse de l'auteur mais une faiblesse assumée, il ne tente pas de se cacher derrière un savoir qu'il n'a pas et c'est ce qui m'a poussé à lire au delà de son récit, ce qui n'enlève rien à l'intérêt que j'ai pris à la lecture

  • oui; cent fois oui , j'ai envie e lire ces livres.
    Le sujet est passionnant évidemment.

  • @ luocine : sujet passionnant et livres à lire sur la durée encore qu'ils se lisent assez aisément même si il y a quelques redondances évidement

  • prenez le temps de regarder l'ensemble de la trilogie (Corpus Christi, Les origines du christianisme, l'Apocalypse), ça m'a pris 6 mois. Je ne sais pas ce que donnent les livres mais les séries sont réalisées avec beaucoup de sophistication tant visuelle que dans le contenu. Même s'il s'agit de plans fixes entrecoupés de plans sur les livres, il y a une véritable volonté cinématograhique de livrer une image belle et vivante, et je dois avouer qu'on se prend presque d'amitié avec certains des chercheurs interrogés. Comme le dit J Le Prieur il s'agit d'un art du portrait. Sur le fond des 3 épisodes on assiste à une discussion qui n'assène aucune vérité , passant les hypothèses, parfois les doutes, parfois les consensus, parfois les désaccords. Le découpage est extrêmement pédagogique dan sa volonté d'avancer pas à pas.
    Mais je reconnais qu'il faut vraiment s'accrocher et que c'est parfois ardu, à tel point que j'ai du parfois faire des allers retours sur Internet pour me remémorer quelques évènements ou personnages historiques.
    En bref c'est une revue de concepts et d'Histoire qui m'a appris énormément de choses que je ne connaissais pas que je tenais pour acquises.

Les commentaires sont fermés.