Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Royaume - Emmanuel Carrère

premiers-chretiens.jpg

Bien sûr Bernard Pivot et Pierre Assouline n’ont pas aimé, bien sûr je n’aime pas du tout l’auteur, bien sûr l’homme m’agace avec son ego surdimensionné, qu’est-ce que ce serait s’il ne penchait pas un peu du côté du bouddhisme !  Il abuse de la métaphore et de l’analogie avec parfois le plus parfait mauvais goût, il aime choquer, agacer, il est drôle et trivial à la fois, oui MAIS....

 

J’ai lu d’une traite et avec grand intérêt le livre d’Emmanuel Carrère. Dans un genre totalement différent il s’apparente au livre Vies de Job (pardon Monsieur Assouline je sais que vous, vous ne l’aimez pas du tout) pour donner envie au lecteur de s’interroger sur une religion en régression en Europe mais se portant bien sur d’autres continents. Il démarre fort d’emblée quand il nous dit que c’est assez étonnant que

« des gens normaux, intelligents, puissent croire à un truc aussi insensé que la religion chrétienne, un truc exactement du même genre que la mythologie grecque ou les contes de fées ».

 

 

mosaique-tabga-73899.jpg

Jésus est assimilé à un révolutionnaire venant ficher le bazar ce que les juifs et les romains tolèrent très mal.

J’ai souri au portrait bien peu flatteur de Paul une sorte de fou furieux qui

« avait une sale gueule, un corps robuste et disgracieux, qui était bâti à chaux et à sable mais qui était en même temps tourmenté par la maladie »

 il était fanatique et intransigeant, Luc à côté c’est la crème des hommes, un peu faible, « un amateur d’anecdotes »

 

Paul malgré tout à réussi un tour de force, il

« a fait triompher sa cause d’une manière spectaculaire. Deux mille ans plus tard, on en est encore là. C’est en soi stupéfiant. Cette stupeur est un des motifs sur lequel s’est construit mon livre »

 

J’ai ri à bien des comparaisons : Néron et Poutine, la Troïka des apôtres Jacques Pierre et Jean, ou la comparaison entre les dissensions de l’Eglise naissante et celles des membres du politburo ! D’autres sont outrées mais que voulez-vous c’est Carrère.

Saint-Paul.jpg

Ce livre est un bon guide pour faire retour vers les premiers temps du christianisme, E Carrère est un bon vulgarisateur, il sait être clair, bienveillant envers les croyants, normal me direz-vous pour quelqu’un qui fut un fervent catho pendant quelques années. Il le fait en écrivain car

« Je ne suis ni un exégète ni un bibliste ni un helléniste, mais j’ai fait en sorte que le lecteur dispose d’une information historique fiable et synthétique » nous dit-il.

 

Manifestement il a beaucoup lu, beaucoup travaillé pour ce livre, Ernest Renan l’auteur de la très controversée (à l’époque) Vie de Jésus, a été une des ses principales sources en lui rappelant que l’écrivain se doit de présenter

« comme certain ce qui est certain, comme probable ce qui est probable, comme possible ce qui est possible »

Rogier_Van_de_Weyden_Saint_Luc_peignant_la_Vierge.jpg

 

 Rogier van der Weyden

Saint-Luc peignant le portrait de la Vierge 

 

J’ai fait avec intérêt ce voyage sur les traces de Paul et de Luc dans le Moyen-Orient romain au temps de Tibère, de l’incendie de Rome, voyage qui donne envie d’aller lire ailleurs.

Livre singulier qui m’a, malgré ses excès, captivée et passionnée et surtout m’a guidé de ricochet en ricochet vers le passionnant Corpus Christi de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, vers l’histoire du Christianisme de Renan.

Il est possible que les ayant lu je trouve Carrère moins bon...on verra

 

Je vais lui faire une place dans ma bibliothèque à côté de Renan et Pierre Assouline on verra si la cohabitation se passe bien.

 

L'avis de Cathe 

  

Le Livre : Le Royaume - Emmanuel Carrère - Editions P.O.L 2014

Commentaires

  • Je pense que je le lirai. Sans être croyante, je me pose la question de comment tout cela a pu se produire... je ne sais pas, la multiplication des pains ou la Résurrection, c'est basé sur quoi ? Je pense que j'aimerais aussi le mélange de contemporain et d'histoire...

  • @ Kathel : ce fut aussi ma démarche, curiosité, intérêt pour le sujet

  • Je retrouve dans ton article pleins de choses que je pense. Coup de coeur pour moi, je suis d'accord, place de choix dans la bibliothèque :-)

  • @ Laure : je ne parle pas de vrai coup de coeur en raison de ce que je décline comme défauts importants de ce livre mais le sujet m'intéressait beaucoup et EC sait rendre le récit passionnant même si ce n'est pas tout le temps

  • J'ai écouté avec plaisir Emmanuel Carrère à la grande librairie surtout en compagnie de Paul Veyne. C'est ce dernier qui m'intéressait le plus et qui reste pour moi bien au-dessus de Carrère qui a dit s'en être beaucoup inspiré. Je le lirai quand il paraîtra en livre de poche

  • @ Nadejda : il est certain qu'ils ne sont pas sur le même registre

  • J'ai très envie de lire ce livre également. Envie peut-être aussi de me reposer certaines questions délaissées depuis un bon bout de temps!

  • @ mango : je l'ai lu moins pour me convaincre de quelque chose que pour mieux comprendre ce qui s'est passé

  • Après le bien qu'on en a dit, un peu partout, je crois que c'est un bon travail sur l'histoire de l'avènement du christianisme.
    Ce qui m'arrêtera, malgré la curiosité pour un livre bien fait, vous le dites, est mon peu d'intérêt pour le christianisme aujourd'hui, qui s'empêtre dans des rigueurs vaticanes et épiscopales qu'un pape enfin un peu lucide tente de secouer.
    Je prends l'exemple de Monseigneur Leonard en Belgique dont, croyant ou pas, catholique ou pas, je ne peux comprendre les prises de position sur des problèmes de société.
    Ceci dit, la façon dont Carrère raconte, et donc tente d'expliquer le «phénomène» chrétien permet peut-être de comprendre certains immobilismes et des positions radicales d'aujourd'hui ?

  • @ Christw : mon intérêt ne va pas au Christianisme lui même mais plutôt à comment se fait l'essaimage d'un concept, d'une croyance, d'une pensée, quand on voit aujourd'hui les radicalisations des religions cela interroge énormément

  • J'ai l'intention de le lire, Carrère est très intéressant quand il en parle et il aborde les débuts du Christianisme d'une manière peut évoquée d'habitude, à hauteur d'homme.

  • @ Aifelle : le livre se lit facilement, trop diront certains mais ce qui compte à mon avis c'est moins sa position que l'envie qu'il donne d'approfondir la question

  • Oui, j'ai lu des critiques peu favorables et agacées par l'ego de Carrère,le monsieur "Moi, je"! Comme beaucoup à notre époque. Je n'ai pas lu La vie de Jesus de Renan mais j'ai lu ses souvenirs d'enfance et de jeunesse et j'ai été impressionnée par l'honnêteté intellectuelle de cet homme qui refuse de fonder sa foi sur des erreurs voire des mensonges. Il renonce à la prêtrise pour cette raison même s'il reste croyant. Il appuie sa Vie de Jésus sur des recherches très poussées, de nombreuses sources (il connaît plusieurs langues anciennes) et une méthodologie scientifique scrupuleuse, rejetant tout ce qui est de l'ordre de la légende, tout ce qui est douteux.

  • @ claudialucia : je me souviens de ton billet sur Renan et c'est ce que dit Carrère, il est très redevable à Renan et même s'il dit que la prose a certes vieilli on sent beaucoup de respect pour l'homme

  • En effet un livre qui ne laisse pas indifférent et qui donne envie d'en lire plus sur le sujet...

  • @ cathe : c'est ce qui m'a plu, il emmène vers d'autres livres

  • Bien que j'ai apprécié la lecture de ton billet, je ne lirai ce livre, pour les raisons que tu évoques en introduction, je l'avoue, ainsi que pour les défauts que tu pointes ( je crains de manquer d'humour :) )
    J'attends la suite alors que m'attend sur une pile " Le Prophète " de Khalil Gibran...

  • @ Marilyne : ça je peux comprendre car il est vraiment très agaçant mais le sujet l'a emporté sur l'auteur

  • Bien que j'ai apprécié la lecture de ton billet, je ne lirai ce livre, pour les raisons que tu évoques en introduction, je l'avoue, ainsi que pour les défauts que tu pointes ( je crains de manquer d'humour :) )
    J'attends la suite alors que m'attend sur une pile " Le Prophète " de Khalil Gibran...

  • Je me sens un peu hésitante sur ce coup là ;0) Certaines d'entre vous ne l'ont pas aimé du tout, ont ressenti même de l'agacement... Du ooup je ne sais plus ;0)

  • @ L'or des chambres : entre les deux mon coeur balance non ?

  • On a beau dire et lire, il me semble qu'on ne sait pas ce qui s'est passé à ces époques. On a transmis,déformé comme il se doit d'une génération à l'autre, traduit et retraduit des textes... L'histoire et cette histoire en particulier retient et interprète ce qu'elle veut... Et quand on fait des guerres de religions encore à notre époque en se basant sur tant d'hypothétiques réalités, c'est incroyable !!! Je n'ai jamais eu l'occasion de lire des livres d'Emmanuel Carrère, faudrait-il commencer par celui-ci si un jour il tombe entre mes petites mains ? Bises. brigitte

  • @ Plumes d'anges : je partage ton avis, pour E Carrère je n'ai pas aimé ses autres livres que je n'ai jamais fini, c'est dire que je l'apprécie très peu

  • Je l'ai commencé
    je pense qu'il faut avoir vraiment l'esprit disponible
    Mais je pense qu'on peut le commencer ,interrompre,reprendre....

  • @ Aloïs : je l'ai lu par étape même si au final je l'ai finalement lu rapidement

  • Je ne lirai pas ce livre mais je vous conseille, Plumes d'anges, "D'autres vies que la mienne" de Carrère, c'est le livre que j'ai le plus apprécié chez lui (car il parle des autres :-))

  • @ Pascale : je n'ai pas adhéré à celui là du tout mais bon Carrère romancier ce n'est pas ma préférence du tout

  • Le livre dont on parle! Comme il n'est jamais à la bibli (or j'en ai deux pourtant!) je dois patienter, au risque que mon envie disparaisse. De plus je n'ai jamais lu l'auteur, j'ignore donc si un agacement éventuel viendra de lui ou du sujet. Merci pour ton billet!

  • @ keisha : deux bibliothèques ? comme moi et en plus à lyon on a les bibliothèques d'arrondissement tu parles d'une tentation !

  • donc tu nous le recommandes malgré les réserves en intro?

Les commentaires sont fermés.