Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mani - Patrick Leigh Fermor

Les Amoureux de la Grèce : Paddy Leigh Fermor 

 

kardamyli.jpg

                                                                     L'auteur P L Fermor à kardamyli

 

Vous avez fait connaissance de l’auteur dans le billet précédent, Patrick Leigh Fermor est comme Durrell, un amoureux de la Grèce. 

Nous l’avons rencontré à Chypre, mais durant cette période il a consacré l’essentiel de son temps à la découvert d’une région ignorée de Grèce, une région sauvage et isolée au delà l’Olympie : Le Magne 

Cette région sera celle où il choisira un jour de vivre et où aujourd’hui encore les habitants le vénère.

Il en a tiré un splendide récit : Mani, du nom grec de cette région.

magne2.jpg

                     Villages crénelés et maisons-forteresses du Magne

 

C’est avec sa femme Joan qu’il se lance à l’assaut du Magne. Sparte est leur point de départ, ils vont marcher, le Magne est une sorte de promontoire, le sud du Péloponnèse. Un pays sauvage où les grecs plaçaient une des entrées de l ’Hadès

Ils délaissent les routes pour utiliser sentiers, croisent des bergers mutiques, grimpent comme les chèvres à l’assaut de la chaîne du Taygète et sont conduits par Yorgo le gardien de troupeau. 

Une terre où le passé est présent en permanence :

« Chaque rocher, chaque ruisseau évoquent presque toujours une bataille, un mythe, un miracle, une anecdote paysanne ou une superstition. Par conséquent, il me parut préférable, en écrivant, d'attaquer le pays en certains points choisis et de le saisir à cœur. »

 

Vatheia--dans-le-Magne.jpg

Une marche dans les pas d ’Homère, la vie quotidienne du paysan a peu changée, le pays est pauvre mais accueillant, les ruraux colportent des histoires qui tiennent de la légende sur leurs voisins, les lieux, les animaux.

Partout la table est dressée pour eux, le vin coule avec largesse, l’ouzo pour la pause du soir

 

andritsena_porte4.jpg

« Tandis que nous parcourions les rues pavées, un murmure de saluts montait des tables des cafés et formait un choeur calme, amical et plein de sympathie  »


On échange des histoires, on se vante : 

 « Les Anavrytains sont vraiment très forts. Nous serions capables de ferrer un pou si vous nous le demandiez. Il ferma un oeil et ses mains caleuses mimèrent le délicat travail du forgeron, les doigts de la main gauche semblant saisir la patte arrière du pou tandis que ceux de la main droite maniaient énergiquement un marteau miniature »

 

Vatheia--dans-le-Magne 2.jpg

Patrick Leigh Fermor n’a pas son pareil pour vous promener à travers la vieille Grèce byzantine, vous dessiner les arbres généalogiques des Paléologue et des Cantacuzène, vous retracer les batailles, mêler les francs et les romains, Constantinople et la lutte des maniotes contre l’Emppire Ottoman. Vous saurez tout sur la coutume de la Vendetta née vers 1300 et que sans doute les marins transportèrent jusqu’en Corse, avec son cortège d’incendies, de poignards, de fusillade. Tout sur la piraterie et le rapt d’esclaves qui permettaient aux Maniotes de survivre.


La leçon n’est pas difficile à suivre car Patrick Leigh Fermor détient l’art de raconter l’histoire en suivant des sentiers qui dégringolent jusqu’à la mer, au milieu des vignes, des bougainvilliers et des oliviers. De villages crénelés en maisons-forteresses, presques inacessibles, vous irez avec lui voir le soir les pêcheurs tirer leurs caïques sur le rivage.

 

VL66.jpg

Une belle façon de visiter la Grèce, Kardamyli, Agia Sophia, Stoupa, Agios Nikolaos, autant de villages aujourd’hui la proie d’un tourisme parfois ravageur, prenez Paddy pour guide vous ne le regretterez pas, il recueille le dernier souffle d’une Grèce qui va disparaitre.

 

Le Livre : Mani - Patrick Leigh Fermor - Traduit de l’anglais par Marc Montfort - Editions Payot  1999  A chercher en biblothèque ou chez les bouquinistes 

Commentaires

  • Les deux tomes du "temps des offrandes" m'attendent dans ma PAL depuis une éternité. Je ne vais pas en rajouter pour le moment.

  • @ Aifelle : sans hésitation le temps des offrandes est CE qu'il faut lire de PL Fermor, celui ci je l'aime pour la vision de la Grèce qu'il donne et sa folle érudition qui rend le récit passionnant

  • Ouf, il n'est pas à la bibli... En revanche, celui de Durrell y est, on s'en contentera... ^_^

  • @ Keisha : pas étonnant il est nettement moins connu que les autres livres sur la Grèce

  • Je le chercherai sans aucun doute.

    Envie d´autres cieux quand arrive le printemps, mais oui.

  • @ alba : et pourtant le ciel chez toi ce n'est déjà pas mal bleu !

  • Deuxième étape ...comme la première passionnante et remarquablement illustrée.,

  • @ Wens : merci à toi

  • C'est vraiment une très bonne idée ce voyage. Cela fend le coeur en effet ce qu'ils vivent aujourd'hui. J'ai lu qu'un convoi humanitaire était parti d'Europe pour eux.

  • @ Anis : j'ai vu un reportage avec la queue interminable à Médecins du monde pour être soigner gratuitement faute d'avoir la moindre ressource !

  • Le temps des offrandes m'avait enthousiasmée et je n'ai plus rien lu de lui après. Je retiens celui-là que je vais chercher d'occasion.

  • @ nadejda : on ne trouve pas dans celui ci le côté extraordinairement lumineux du Temps des offrandes mais le talent de Fermor est bien présent

  • Ah oui! Le Magne est encore l'une des rares régions de Grèce à peu près respectée des promoteurs immobiliers, quoique. Patrick Leigh Fermor est un amoureux de ce qu'il en reste, coins de terre quasi inconnus des touristes de masse.
    Dans un autre genre, le Magne éternel est aussi évoqué dans une BD des Aventures de Blake et Mortimer (La Malédiction des Trente Deniers) où les vestiges d'une chapelle byzantine souterraine font l'objet d'âpres disputes entre des bandits et des savants. C'est bon de s'y retrouver, même virtuellement.
    Kyrie Eleison! cela me donne envie de lézarder à la terrasse d'une taverna devant un bon cafes... et bien glyko, parakalo!...

  • @ Sandrine : je réponds en français mon grec est un peu rouillé :-)
    C'est un compagnon de voyage rêvé , l'art du conteur allié à l'érudition

  • Je l'ai lu il y a longtemps mais je l'avais trouvé moins fabuleux que "Le temps des offrandes"...

  • @ cathe : en fait il faudrait les lire en ordre inverse !

  • Fermor nous a quitté il y a moins d'un an. A cette occasion j'avais fait un billet dans mon blog :
    http://miriampanigel.blog.lemonde.fr/2011/06/19/mr-fermor-a-rejoint-les-champs-elysees/
    le Magne est une région sauvage et fantastique et je ne sais pas pourquoi je l'associe à Kadaré pourtant Albanais, je ne suis jamais allée en Albanie, c'est un peu comme cela que je l'imagine.

  • @ miriam : cela m'avait désespéré d'apprendre sa disparition, je me suis dit que nous n'aurions jamais la dernière partie du voyage jusqu'à Constantinople !

  • Cela me donne envie de visiter la Grèce autrement que ce que je l'avais fait l'année dernière en allant à Athènes. Il est vrai que si c'est défiguré, c'est un peu tristounet! Il y a quelques années nous avions visité la Crète en évitant les stations balnéaires, par l'intérieur. C'était splendide! Nous étions seuls dans les sites archéologiques et les monastères au milieu des orangers en fleurs. Idyllique! Mais je suppose que cela déjà dû évoluer depuis!

  • @ Claudialucia : se balader hors des sentiers trop touristiques c'est vraiment ça s'imprégner d'un pays
    Difficile de résister aux sirènes du tourisme

  • Magnifique promenade en ta compagnie, Dominique ! On a parfois peur à présent de confronter ces paysages "anciens" à la réalité d'aujourd'hui !

  • @ Annie : comme ne ne fais qu'un voyage virtuel je suis épargnée :-)

  • Je me suis laissée emporter par ton récit et les photos...en fermant les yeux, je vois et entends tout: mer-campagnes, batailles, voix accueillantes, bougainvilliers, même l'odeur de l'ouzo me parvient.
    Merci!

  • @ Colo : je suis la lectrice parfaite pour ce genre de livre car comme toi je m'y crois de la première à la dernière page

  • Merci Dominique de nous offrir quelques instants de voyage dans une Grèce si proche et si inconnue pourtant.
    Bisous de jour de la femme, accompagnés d'un bouquet de fleurs des champs. En tons de rouge et jaune...

  • @ Armando : merci pour les fleurs je vais les soigner et me gaver de leur parfum

  • Oui un précurseur.
    Payot le qualifie de travel writing,du moins c'est ainsi qu'il est vu Outre Manche.
    Ici ce n'est pas un inconnu le Gentilhomme a beaucoup bourlingué en Grèce dans sa jeunesse et m'avait fait découvrir cet auteur.
    Bonne journée

  • @ autour du puits : un auteur dont on ne se lasse pas, qui emporte l'adhésion par sa plume et sa folle culture

  • Merci pour ce voyage qui me rappelle un séjour à Athènes et alentours vieux de presque 30 ans !
    Le Magne est le genre de destination qui me plairait davantage aujourd'hui que cette capitale étouffante.

  • @ Christw : je ne sais pas vraiment ce qu'est devenu la région mais à voir les photos sur internet l'évolution n'est peut être pas celle dont on rêve

  • Encore un auteur que je ne connais point mais qui me donne envie d'aller à Chypre et aussi en Crète...
    Je retiens Mani !
    Bon vendredi à toi !

  • @ Enitram : Chypre et la Crète un joli programme de voyage !

  • Tu nous emmènes dans ce superbe été grec et réveilles des souvenirs qui traînent chez moi en diapositives... Et la fraîcheur d'un verre d'ouzo...

  • @ Tania : une petite séance diapo ?

  • Un joli voyage que je ferai volontiers avant les grosses chaleurs comme tu dis...
    Je découvre, je découvre, merci chère Dominique.
    C'est toujours un plaisir pour moi de venir lire tes billets!

  • Un joli voyage que je ferai volontiers avant les grosses chaleurs comme tu dis...
    Je découvre, je découvre, merci chère Dominique.
    C'est toujours un plaisir pour moi de venir lire tes billets!

  • @ Kenza : le printemps en Grèce ce serait parfait ! merci à toi pour tes passages

  • Patrick Leigh Fermor, je vais retenir ce nom et partir sur ses traces pour faire comme toi un beau voyage virtuel dans Le Magne qui semble une bien belle région.

  • Encore une superbe promenade... Et tes photos sont tellement belles, ça donne juste envie de se jeter sur ce bouquin (et dans la bibliothèque la plus proche ) !! Et de faire un voyage vers Le Magne par la même occasion :0)

  • Encore une superbe promenade... Et tes photos sont tellement belles, ça donne juste envie de se jeter sur ce bouquin (et dans la bibliothèque la plus proche ) !! Et de faire un voyage vers Le Magne par la même occasion :0)

  • Encore une superbe promenade... Et tes photos sont tellement belles, ça donne juste envie de se jeter sur ce bouquin (et dans la bibliothèque la plus proche ) !! Et de faire un voyage vers Le Magne par la même occasion :0)

  • Oh la la désolé... Y'a eu comme un bugg, je n'arrivais pas à te laisser ce fichu commentaire et finalement je vois qu'il est passé trois fois... Efface sans aucun complexe :0)

  • @ L'or des chambres : ne t'en fais pas tu n'es pas la première ni la dernière
    merci pour ton passage très très très marqué :-)

Les commentaires sont fermés.