Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Silence - Shûsaku Endô

La sortie du film de Martin Scorsese était l'occasion de vous parler de ce roman.

J'ai trouvé l'adaptation très bonne. Elle est fidèle au roman.

MV5BMjY3OTk0NjA2NV5BMl5BanBnXkFtZTgwNTg3Mjc2MDI@._V1_SY1000_CR0,0,640,1000_AL_.jpg

1614 au Japon, le Shogun Tokugawa décide d’expulser tous les missionnaires catholiques, les catholiques japonais sont chassés et torturés, contraints à renier leur foi. 
Les prêtres se cachent et tentent d’informer leurs congrégations. Certains sont emprisonnés, torturés. On perd leurs traces.
Quelques années plus tard quatre prêtres font le projet de se rendre au Japon pour poursuivre l’évangélisation mais surtout retrouver les prêtres disparus dont on dit que certains seraient apostats ayant renoncé publiquement à leur religion.

silence 2.jpg

Photos du film

1637 Sébastien Rodrigues s’embarque pour le Japon avec deux compagnons, son principal objectif est de retrouver Christophe Ferreira dont il fut l’élève appliqué à Lisbonne et qui a cessé de donner de ses nouvelles, la rumeur fait de lui un apostat, Rodrigues refuse de croire cela de son maître en théologie.
Le voyage est périlleux et une fois au Japon Rodrigues va envoyer fidèlement des rapports à sa congrégation. Des convertis les accueillent, les cachent, ils dispensent des sacrements ici ou là toujours en cachette. Mais l’aventure tourne court, arrêtés ils doivent être témoins des supplices infligés aux japonais convertis. Tous les paysans qui les ont aidés sont torturés savamment, ils meurent en martyrs, un martyr « misérable et douloureux ».

Japon-022.jpg

Rodrigues prend la fuite pour ne plus mettre en danger la population, mais dénoncé il se retrouve face au commissaire Inoue qui refuse le christianisme non parce que c’est une mauvaise religion mais parce qu’il n’est pas fait pour le Japon.
Alors s’engage une bataille d’idées, de conviction «  un procès en persuasion » !


Lorsqu’enfin il retrouve Ferreira un autre combat commencera pour lui, sa foi vacille car Dieu reste obstinément silencieux devant les persécutions des chrétiens «  Il était venu dans ce pays afin de donner sa vie pour les autres et c’étaient ces Japonais qui, un à un, donnaient la leur pour lui » 

Peut-il encore croire « Dieu existait-il vraiment ? S’il n’existait pas, quelle dérision que les années de sa vie passées sur des mers sans limites à seule fin de venir semer sur cette île aride une graine menue »

silence 3.jpg

photos du film

Un bon roman sur une période historique particulière de l’histoire du Japon. Sébastien Rodrigues livre un vrai combat avec sa foi et n’est pas sans rappeler Blanche de la Force l’héroïne du Dialogue des carmélites de Bernanos.


J’ai aimé découvrir les relations complexes qui ont existé entre Orient et Occident à cette époque, relations qui se sont terminées par une fermeture totale du pays aux étrangers pendant deux siècles.

 

9782070414512FS.gif

Le livre : Silence - Shûsaku Endô - Traduit de l’anglais par Henriette Guex-Rolle - Editions Gallimard Folio

Commentaires

  • Merci pour ce billet : ce roman a tout pour me plaire. L'histoire de l'Eglise me passionne, notamment celle des hommes et des femmes de cette grandeur et de cette conviction qui ont lutté pour leur foi (même si je ne l'ai pas moi-même). Ce roman semble éviter manichéisme et simplification. Le film est-il fidèle ?

  • je suis comme toi passionnée par l'histoire des religions, des églises alors que je suis totalement incroyante
    Ce roman m'a beaucoup plu

  • Je n'ai pas lu le livre, pas vu le film ; je pense qu'il vaut mieux commencer par la lecture ?

  • je crois franchement que cela n'a pas d'importance car c'est une excellente adaptation
    le rythme de la lecture permet de s'imprégner, les images du film sont magnifiques

  • Merci Dominique, encore une référence de livre pour ma maman (elle apprécie particulièrement tes choix) , pour moi, c'est trop difficile tout cela... Et pourtant dieu sait si j'aime beaucoup de facettes du Japon !!! Bises. brigitte

  • un face dure de cette civilisation, en même temps on comprend bien la démarche de défense contre un envahisseur qu'ils jugent dangereux et incompatible avec leur civilisation

  • oui et franchement le roman est bon et l'adaptation lui rend un bel hommage

  • le roman je te le recommande même s'il est un peu dur

  • je comprends tout à fait

  • Comme je l'ai dit à Aifelle franchement je crois que peu importe car l'adaptation est réussie et donc ne gâche pas la lecture

  • il en vaut la peine

  • La persécution de religieux est une constante dans l'histoire, j'ignorais tout de elle-ci.
    Deux siècles de fermeture de l'île? C'est fou, ça...
    Bonne journée Dominique.

  • le japon est resté fermé longtemps aux étrangers, que ce soit pour le commerce ou comme ici pour la religion
    un pays très fermé sur ces traditions, encore aujourd'hui tout ce qui entoure la famille impériale est black outé

  • un court roman qui mérite d'être lu

  • j'ai trouvé le film très réussit

  • Bonjour Dominique, je viens d'acheter le roman (paru en folio), je compte bien le lire. Et j'ai découvert (ce que j'ignorais) c'est que pendant 200 ans, le Japon s'est totalement refermé sur lui-même. Le film est dédié à tous les Japonais catholiques, il y en a plus de 600000 aujourd'hui (c'est-à-dire, peu). Bonne après-midi.

  • oui la fermeture du Japon fut un évènement très violent, les étrangers qui accostaient étaient punis de mort

Écrire un commentaire

Optionnel