Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Thomas H Cook n'est pas un auteur de polars

J’ai très peu lu de polars cet été exceptés ces deux romans qui ne sont pas pour moi à ranger dans cette catégorie malgré l’obstination de l’éditeur à les classer ainsi.

Ma première découverte de Thomas H Cook remonte aux débuts de ce blog avec un roman qui se déroule au temps de la lutte pour les droits civils aux USA.Un excellent récit qui pointe bien le rôle très trouble que la police jouait alors.

Depuis j’avais abandonné cet auteur mais grâce à Christian je m’y suis intéressée de nouveau.

Attention un petit bémol, ne lisez pas ces deux romans à la suite car les modalités du récit qui font la particularité de l’auteur se retrouve d’un livre à l’autre, cela ne m’a pas gênée, j’ai même été heureuse de retrouver son style, sa manière de raconter mais mieux vaut étaler un peu la lecture.

Gingerbread_House1.jpg

La Nouvelle Angleterre telle que je l'imagine

 

Pour les deux romans Thomas H Cook fait parler un protagoniste, on connait dès le début la victime et même peut être le coupable

Alors me direz-vous comment l’auteur parvient-il à tenir son lecteur en haleine ? Par un art très subtil de la narration, ses retours en arrière ne sont pas de simples flash back mais s’inscrivent totalement dans le récit au point de nous faire oublier si nous sommes aujourd’hui ou hier.

Il distille savament les informations sur les différents protagonistes, ceux qui touchent de près la victime ou le narrateur, ceux dont on a envie immédiatement de se méfier, ceux qui éveillent la sympathie ou la colère.

 

alabama.jpg

l'Alabama des années soixante

Thomas H Cook sait aussi avec art faire le tableau d’une société, une petite ville d’Alabama ou de Nouvelle Angleterre.

Tous les personnages sont passés au crible, les boutiques et les lieux chauds, le lycée qui est sur le devant de la scène dans les deux cas.

Le lecteur se laisse prendre par la main pour creuser le secret qu’il devine, attendant à tout moment à voir s’écrouler ses certitudes. 

Il est toujours question avec Thomas H Cook de personnages en marge, de ceux qui viennent rompre le prêt à penser que ce soit sur l’amour, sur les droits des noirs, sur les rapports parents enfants.

Son habileté est époustouflante et une fois entamé il n’est pas question de poser le livre. 
Je vous invite à découvrir la vie provinciale qui peut avoir des accents bien noirs.  

 

Je vous sens frustrer alors j’ajoute quelques détails :

Dans l’un l’arrivée d’un nouveau professeur Mrs Channing va faire basculer la communauté de la petite ville de Chatham en Nouvelle Angleterre, dans l’autre c’est Kelli jeune fille brillante et prometteuse qui va agiter la ville de Choctaw en Alabama, deux femmes qui se refusent à suivre les chemins tracés. Les deux romans se déroulent dans les années soixante.

9782757820551FS.gif

9782021176674FS.gif

 

Les Livres : 

Sur les hauteurs du mont Crève-coeur  Thomas H Cook - Traduit par P Loubat-Delranc - Editions du seuil

Au lieu-dit Noir étang - Thomas H Cook - Editions Point seuil

Commentaires

  • Je note immédiatement ces deux livres et suivrai ton avis. Les lire en laissant passer un peu de temps entre les deux. C'est ce que je fais avec Peter May et ses trois livres se déroulant sur l'île de Lewis dont il me reste encore à lire le troisième. on apprécie mieux de cette façon

  • c'est la sagesse quand l'auteur a un style bien à lui et pour ne pas en perdre le sel il faut espacer

  • J'ai l'intention de sortir Au lieu dit... des profondeurs de ma PAL... ahum.

  • tu vas faire un grand plongeon en apnée non ?

  • je les note pour les offrir à une fan de polars je crois que je vais les commander illico à la médiathèque

  • si le lecteur ne connait pas tu vas lui faire plaisir
    je te recommande les rues de feu en poche

  • Ecoute, je pense les trouver facilement en bibli, alors pourquoi pas?

  • je crois que toutes les bibli les achète il a un gros succès

  • Moi aussi, je vais noter ces deux titres pour un fan de polars... J'aime beaucoup ta photo de la Nouvelle Angleterre "telle que tu l'imagines"... Belle soirée Dominique, à bientôt. brigitte

  • j'aime bien faire travailler mon imagination

  • je viens de lire un billet sur "Sur les hauteurs du mont crève-cœur" chez Ysppaden je ne connais pas l'auteur mais je vais y remédier , vous êtes trop nombreux à en dire du bien.

  • je vais aller lire son article mais je ne doute pas qu'elle a aimé comme moi

  • J'avais beaucoup aimé "Mémoire assassine" et je suis prête à récidiver dès que possible :-) (et j'ai eu le plaisir d'assister à une rencontre avec lui samedi au festival America).

  • ah je n'ai pas lu celui là je rajoute ça à mon panier virtuel de bibli

  • J'avais beaucoup aimé "Au lieu dit du noir étang", une atmosphère prenante ... Je viens de finir "Mémoire assassine", vraiment un bon polar également, dans la même "fluidité" de l'histoire et du style, Je note "Sur les hauteurs ...".

  • tu es la deuxième à me parler de ce roman et je l'ai noté pour une prochaine lecture

  • Oh, oh, vilaine et excellente "tentatrice"! Déjà tentée par le billet de Christian, je ne vais plus résister à ces deux-ci!

  • bonne lecture alors

  • J'ai lu et commenté La leçon du Mal qui m'avait beaucoup plu. Tu me donnes envie de lire les autres. C'est vrai qu'il est toujours classé comme auteur policier mais il est aussi bien autre chose!

  • ah je me retrouve avec plusieurs titres de lui à lire

  • J'ai lu au lieu dit de l'étang noir et j'ai été aussi suspendu au récit. Je ne connais pas l'autre mais je sais que c'est un auteur que je continuerai à lire avec plaisir

  • alors tu vas aimer le dernier qui est excellent

  • Ah et bien nous nous rejoignons sur Thomas H Cook : un maître et pas rien qu'un auteur de polars,

  • C'est chez vous que j'ai retrouvé l'envie de lire T H Cook que j'avais lu et aimé mais un rien oublié soyez remercié car j'ai pris grand plaisir à cette lecture étalée dans l'été

Les commentaires sont fermés.