Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Traduction trahison

Traduction trahison, non ce n'est pas juste une expression parfois c'est la réalité.

babelg.jpg

Je vous explique, faute de parvenir à lire les derniers romans parus, cet été je me suis tournée vers des lectures ou relectures plus classiques.

Dans ma bibliothèque j’avais les deux tomes des oeuvres de Jane Austen chez Omnibus. 

Mais qu’est-ce qui m’a pris d’acheter ça ?  J’avais lu Jane Austen mais par petits bouts dans des traductions variées guères satisfaisantes mais lisibles.

Seulement voilà les traductions chez Omnibus sont ....plus que faibles, elles gênent tellement la lecture que j’ai abandonné, je voulais lire Persuasion que je n’avais jamais lu (seulement vu l'adaptation de la BBC)  les premières pages sont quasiment incompréhensibles, on ne sait parfois pas qui parle, la construction des phrases est plus qu’approximative et ne parlons pas des concordances de temps. 

persuasion 2.jpeg

Heureusement j’ai une super médiathèque et j’ai emprunté Jane Austen dans la version Pléiade et je me suis réconciliée avec elle.

On ne dit pas assez qu’une mauvaise traduction peut faire fuir un lecteur. La comparaison des deux traductions phrase par phrase est sans appel.

Je vais relire avec délice Persuasion, je crois que c’est mon roman préféré, en attendant je l'ai écouté en version audio de parfaite qualité avec la voix et la diction parfaite de Camille Cobbi

Il me reste à lire Emma et Mansfield Park dont certains disent que c'est le sommet de l'oeuvre. On verra

persuasion-de-jane-austen-livre-audio-cd-mp3-et-telechargement.jpg

9782070113811FS.gif

Le livre : Jane Austen - Oeuvres complètes T1 et T2 - Gallimard Pléiade

La Version Audio :  Persuasion - Lu par Camille Cobbi - Editions Thélème

Commentaires

  • J'ai eu le même problème pour les pièces de Shakeapeare. Certaines éditions rendent le texte incompréhensible, je pense notamment à Roméo et Juliette en livre de poche qui est incompréhensible...

  • ah ce doit être terrible avec Shakespeare en effet de quoi dégoûter à jamais

  • comme je suis d'accord, depuis qu'un traducteur m'a fait la remarque sur mon blog , j'indique toujours le nom du traducteur, je dis aussi quand j'ai des problèmes avec la traduction. C'est compliqué une bonne traduction, et en réalité quand elle est bien faite , on n'e pense même plus que c'est une traduction.

  • je fais comme toi car en effet certains livres n'auraient jamais rencontré le succès sans le traducteur, il peut y avoir plusieurs traductions car on sait que c n'est pas simple mais de là à ce qu'un éditeur laisse passer des phrases sans sens, des fautes syntaxiques énormes !!!
    j'avais lu Jane Austen il y a longtemps et peut être étais je moins attentive alors

  • Très difficile et pas seulement si le style du traducteur est mauvais mais aussi à cause des dangers de "trahison" quand le traducteur se met à la place de l'écrivain. Kundera, quand il a su le français , a été horrifié par les libertés que s'était octroyées son traducteur! Il s'agissait d'une réécriture! Il a tenu à corriger ces traductions. Quant à Jane Austen, heureuse que tu l'aimes. En fait il faut la lire pour apprécier son esprit caustique, d'une ironie savoureuse dans ses portraits et sa critique de la société si juste. Les films de la BBC donnent une vision trop romantique de l'oeuvre et un peu affadie par rapport à l'original.

  • Beaucoup de grands écrivains étrangers finissent par entretenir des relations amicales avec leur traducteur et on comprend ça, les grands traducteurs d'ailleurs en parlent parfois, je pense à Patrick Leigh Fermor et Guillaume Villeneuve par exemple ou les traducteurs d'Ernst Jünger

  • Chic pour Jane Austen. je l'ai lue en Bourgois dans les années 80, mais depuis que j'ai l u des horreurs sur certaines traductions (genre, on coupe, ça n'intéresse pas le lecteur) je la lsi en VO, na. Plus long, mais au moins je n'ai pas à râler.
    Actuellement je lis (ou relis, je ne sais plus) Barbara Pym et là encore directement au plus près en VO (je me régale, j'essaie de faire durer, mais rien à faire, j'en raffole) Tu sais, c'est jouable, tu pourrais tenter.

  • oui je sais que la VO c'est la solution parfaite mais je n'y parviens pas, pour moi la lecture doit être fluide doit être du plaisir et sortir mon dico toutes les pages c'est trop pour moi outre que je ne ressens aucun plaisir fixée sur le sens de ce que je lis
    Pour Austen la comparaison Pléiade/ Omnibus était stupéfiante mais pas pour des coupes sombres non seulement pour le sens des phrases car même en français les phrases étaient incompréhensibles !!

  • je ne suis pas une inconditionnelle de Jane Austen mais, en l’occurrence, j'ai lu "Mansfield park" et te le recommande.

  • ah merci, je ne me fie pas aux blogs des inconditionnelles car cela m'agace un peu cette admiration béate. J'ai pris du plaisir à relire plusieurs romans cet été et il me reste Mansfield Park, Nabokov était très admiratif

  • Oui, la qualité de la traduction est essentielle, mais comment le savoir avant ? Je n'ai jamais lu ton roman préféré de Jane Austen, le titre part en direct sur la liste d'attente...

  • oui j'avais acheté ces deux volumes omnibus en me disant que je relirai ains les romans que j'avais lu longtemps avant
    je me suis séparé de ces livres et j'ai cassé ma tirelire car trop c'est trop
    Persuasion est très très romanesque même si les griffes d'Austen sont sorties comme d'habitude j'ai aimé les personnages, je te recommande la soeur hypocondriaque un bijou de méchanceté que sa description

  • Même réflexion que Tania, on ne sait pas toujours que l'on tombe sur une mauvaise traduction. A plus forte raison quand on ne peut pas lire en V.O. Je crois avoir lu Mansfield Park il y a longtemps, mais je n'en ai pas de souvenirs, donc il ne m'avait pas frappée ...

  • je verrai, globalement j'aime tout chez Austen, j'ai relu Emma cet été et je me suis bien amusée avec ce roman

  • Je vous suis sur la qualité des traductions, On ne vante jamais assez les mérites d'une bonne.
    Je me demande si à Liège il est possible d'emprunter les volumes de La Pléiade, je voulais le faire pour Henry James (s'il l'ont !), afin de me décider pour un achat, ne fût-ce du premier tome. Je me renseigne.

  • je vois que je ne suis pas la seule à pratiquer l'emprunt avant achat, c'est ce que j'ai fait cet été, ma médiathèque est vraiment bien achalandée et du coup j'ai acheté le tome 1 d'Austen j'attends de trouver le tome 2 en occasion
    je ne suis pas inconditionnelles des pléiades mais là ça valait vraiment la peine

  • J'ai vécu la même expérience à ma première lecture de "Walden ou la vie dans les bois" de Thoreau. Au bout de quelques paragraphes j'ai été tentée de tout laisser tomber, tant la lecture en était pénible. Un chapitre ou deux plus loin je me suis dit que la traduction devait en être la cause... ce que m'a confirmé, quelques jours après, un article paru à l'occasion de la publication d'une nouvelle traduction ( il y a 4/5 ans ?).
    Alors pour Walden évitons la traduction des années 20, à moins d'aimer souffrir !

  • Bien d'accord avec toi, j'ai encore dans ma bibliothèque les deux exemplaires de Walden et ...y a pas photo, j'avais pourtant aimé ma lecture mais il faut dire qu'à l'époque j'étais subjuguée par l'écrivain et son expérience
    je l'ai relu lors de l'achat de la nouvelle traduction et je me suis délectée

  • Gloups !... C'est effectivement un élément de première importance.

  • oui en effet

  • Merci pour ce billet qui souligne les déceptions dues à certaines
    traductions. J'avais envie des pléiades. Ton billet va peut-être me décider à les acheter

  • en tout cas pour Austen je pense que ça vaut la peine

  • La traduction est si importante !

  • je m'en susi bien rendu compte et à mes dépens

  • J'espère qu'ils n'ont quand même pas fait appel à Google pour les traductions chez Omnibus !!! Je comprends ta déception, c'est là qu'on rêverait d'être polyglotte pour lire un texte dans sa langue originelle, il y a tellement de subtilités et de nuances dans l'écriture de certains auteurs... Bises. brigitte

  • non je ne crois pas et c'est quand même un niveau au dessus

  • A une époque, on a appelé certaines traductions "les belles infidèles", parce qu'elles n'étaient pas littérales, mais plus claires, et plus jolies aussi. Je suppose que l'idéal est entre les deux, mais c'est si difficile, une traduction qui satisfasse !

  • je ne crois pas qu'un bon traducteur ce soit celui qui traduit littéralement mais entre traduire totalement fidèlement et ne pas savoir écrire le français il y a la place pour des traductions de qualité

  • J'aime bien ici ... je vous mets dans mes liens !

  • merci à vous

  • C'est ma bête noire les mauvaises trad ! En contrepartie, je note les bons traducteurs/trices et il m'arrive de lire des bouquins essentiellement du fait du trad (et je cite bien sûr le trad dans mes billets). Et quand je le peux, je lis la VO anglaise (pas d'autres langues malheureusement).
    Il y a quelques années une série de romans hard boiled a été retraduites et un article était paru indiquant qu'on s'était rendu compte que les trad. d'origine avaient été faites n'importe comment, avec des coupes, des contresens, etc. Cela m'avait un peu rassurée car ma lecture de quelques titres cités (du Hammet, du Chandler, etc.) m'avait fait tiquer. J'avais pensé à de l'argot spécifique au genre mais selon l'article c'était surtout le trad qui avait un peu déliré dans son coin.
    A contrario, la multiplication de "nouvelles traductions" me laisse parfois perplexe. J'ai du mal à suivre Markowicz dans l'idée qu'une trad se périme au bout de X ans. Si c'est bien fait, c'est bien fait, non ?
    La première fois que j'ai lu Shakespeare en Pléiade, j'ai eu l'impression de découvrir certaines pièces tant mes lectures précédentes dans diverses éditions étaient mal fichues.

  • bien d'accord le nom du traducteur est gage parfois d'une grande qualité
    je crois que ce que vous avez ressenti pour Shakespeare et tout proche de ce qui vient de m'arriver
    Markowitcz j'apprécie ses traductions pour preuve j'ai acheté la série des thesaurus mais je ne crois pas que lui seul puisse traduire Dostoievski et même parfois je préfère une autre traduction par exemple pour l'éternel mari

  • Flo j'ai voulu mettre un commentaire chez vous mais je n'ai pas trouvé l'entrée :-) peut être les commentaires sont ils fermés ? ou alors comment faire ?

  • Il n'est pas possible de laisser de com sur le blog mais on peut me contacter soit via le formulaire de contact, soit directement par mail si on l'a (je ne le mets pas sur le blog pour éviter le spam). Je ne sais pas si hautetfort donne accès aux mails des commentateurs mais le formulaire de contact fonctionne !

  • Il n'est pas possible de laisser de com sur le blog mais on peut me contacter soit via le formulaire de contact, soit directement par mail si on l'a (je ne le mets pas sur le blog pour éviter le spam). Je ne sais pas si hautetfort donne accès aux mails des commentateurs mais le formulaire de contact fonctionne !

  • Ah tu touches là un sujet qui me taraude souvent. Pour la poésie, je vois assez vite la qualité de la traduction, mais les romans! Je crois que posséder une liste de "bons traducteurs" n'est pas un luxe. Certains se spécialisent dans tels ou tels auteurs et ils ( ou elles bien sûr) sont généralement meilleurs...
    je note le Austen, merci!

  • c'est tout à fait ça, j'ai une liste dans la tête, certains sont très connus d'autres moins mais je vérifie
    par contre avec les compilations comme j'avais là on ne voit pas nettement le nom des traducteurs, j'aurai du me méfier

  • Bonjour Dominique, je n'ai jamais lu de roman de Jane Austen mais comme je lis l'anglais, c'est typiquement le genre d'écrivain que je pourrais lire en VO. Et concernant les traductions, c'est vrai qu'il y a du pire et du meilleur. Exemple, les romans d'Agatha Christie qui ont été retraduits assez récemment en édition de poche et c'est tant mieux car j'ai les romans traduits depuis plus de trente ans et je me suis rendu compte que certaines expressions employées étaient obsolètes, c'est presque risible. Bonne fin d'après-midi.

  • chanceuse qui peut lire en VO profites en bien

  • Vive la VO! et surtout depuis que j'ai ma Kindle avec ses 3 dictionnaires intégrés rien que pour l'anglais!

  • En bonne fainéante, je lis presque toujours des traductions (alors que la majorité des romans étrangers que je lis sont en anglais à la base, langue que je maîtrise plutôt bien). J'avais déjà eu l'occasion de lire des critiques des traductions de Jane Austen, et j'ai racheté certains de ses romans en version Folio (qui contient la même traduction que la Pléiade). Je pense toutefois que nous avons globalement la chance d'avoir des traducteurs de qualité.

    Pour Mansfield Park, j'avais aimé sans plus il y a dix ans, mais je ne suis pas sûre que j'aurais le même avis aujourd'hui.

  • la traduction folio/pléiade est de bonne qualité et depuis mon billet j'ai lu Emma avec grand plaisir je pense que Mansfield park suivra

Les commentaires sont fermés.