Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bribes russes

Hommage et secret de la création

 

poète.jpg

 

Un cri de colère, l’odeur du goudron frais,

Le mystère d’une tâche de moisi sur un mur...

Et voilà qu’un vers tinte, malicieux et tendre,

Pour votre joie et pour mon tourment.

                                              Extrait de Les secrets du métiers

 

 

 

 

Le pays a la fièvre, mais le bagnard d’Omsk ¹

A tout compris, fait une croix sur tout,

Voilà maintenant qu’il mélange tout,

Et qu’il s’élance, planant tel un esprit

Au dessus du chaos originel. Minuit sonne.

La plume grince et de bien des pages

Emanent des relents de potence.

 

¹ Dostoievski

 

Le livre : Elégies du nord et Les secrets du métier - Anna Akhmatova - Traduit  par Sophie Benech - Editions Interférences

Commentaires

  • Et ce "poète ferrailleur"...un régal pour les yeux! Merci...

  • Merci pour ces beaux extraits de poèmes D'Anna Akhmatova
    Cette édition et la belle traduction de Sophie Benech permet d'encore mieux les apprécier

  • Voilà qui me convient très bien en ce moment! je prépare mon départ à Moscou et Saint Pétersbourg pour le 15 septembre. Je lis Pouchkine : le cavalier de bronze sur Saint Pétersbourg. J'ai relu La dame de pique etc...

  • oh la veinarde je sais que tu nous raconteras

  • J'aime infiniment les vers "malicieux et tendres" tout comme ce poète ferrailleur : une merveille !!! Beau week end Dominique. brigitte

  • Cette femme est magnifique

  • le goudron, le moisi et pourtant de la poèsie!

Les commentaires sont fermés.