Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Phare Voyage immobile - Paolo Rumiz

Après avoir cavalé derrière lui sur les routes d’Europe, sur les traces d’Hannibal, ouf je peux faire une pause avec le dernier livre de Paolo Rumiz.

Un voyage immobile sur une île dont on devine un peu la situation au milieu de la Méditerranée sans doute du côté de la côte Dalmate.

dormir_dans_un_phare_en_croatie.jpg

Un phare peut être comme celui là

 

Paolo Rumiz réalise un rêve vieux comme le monde, partir sur une île déserte (enfin presque), se couper du monde et vivre là sans contraintes autres que celles de la météo.

Il va vivre trois semaines dans un phare, avec les gardiens pour seuls compagnons et porter son regard sur ce qui d’habitude nous échappe : les nuages, les étoiles, le vent.

Le temps qui passe est ponctué de pêche parfois miraculeuse, d’incursion en cuisine lorsqu’il invite ses hôtes autour d’un risotto dont le fumet vient nous titiller les papilles. Il observe ces énormes bateaux qui croisent au loin

_DSC7880.jpg

 les oiseaux qui « saluent la mort de la lumière » par un concert tonitruant.

 

Paolo Rumiz se fait ermite et épicurien à la fois et c’est l’occasion pour lui de revenir vers ses lectures, vers ses amis, de rêver et de perdre pied parfois.

 

Même si je le préfère en voyageur, j’ai pris un grand plaisir à cette lecture.

Un récit qui s’adresse plus aux adeptes du Taoïsme qu’à ceux de Marco Polo .

 

9782842305277FS.gif

 

Le livre : Le phare voyage immobile - Paolo Rumiz - Traduit par Béatrice Vierne - Editions Hoëbeke

Commentaires

  • Hélas Babelio ne me l'enverra pas (mis j'ai un autre qui doit arriver, et je viens de dénicher Aux frontières de l'Europe, chez emmaus!!!)

  • Régale toi alors !

  • Comme toi j'ai préféré le suivre aux frontières de l'Europe et sur les pas d'Hannibal mais j'ai aussi beaucoup aimé "hutter" avec lui dans ce phare dont j'aimerais bien savoir où il se trouve exactement car les indices qu'il donne au cours de son récit, s'ils alimentent la curiosité, ne m'ont pas permis sa localisation

  • même avis, je n'ai pas vraiment localisé l'île mais selon ce qu'il aperçoit je suppose que c'est face à la côte Dalmate

  • Je vais d'abord traverser les Alpes avec lui, il m'attend (dans ma PAL !)

  • Attention aux éléphants :-)

  • C'est un auteur que j'ai connu grâce à toi , je vais d'abord lire sur le spas d'Hannibal qui semble plus attirant.

  • j'ai préféré en effet les deux premiers

  • J'ai failli l'acheter mais lui ai préféré "Dans l'oeil du faucon" de K. Jamie. Cela dit, tu me donnes envie de le lire.

  • je ferai un billet sur l'oeil du faucon dans quelques jours et je l'ai préféré
    Celui là est agréable, je l'ai acheté pour le sujet mais là j'ai été un rien déçue même si cela reste un bon livre

  • J'ai été déçue aussi par cette lecture j'en parlerai la semaine prochaine. J'ai trouvé que le récit manquait de poésie. Mais si tu dis que ses autres récits sont plus forts, pourquoi pas retenter !

  • je te conseille en particulier son livre : aux frontières de l'Europe vraiment passionnant

  • Tous vos commentaires sont sympathiques. Car c'est le premier livre que je lis de Paolo R. En voyageur immobile il m'a séduite. Alors je vais me précipiter sur un un autre livre. Les frontières ou un autre?

  • Isabelle : si vous êtes fan d'Histoire alors sur les traces d'Hannibal est excellent, par contre si vous aimez les voyages alors optez pour son parcours Aux frontières de l'Europe c'est vraiment passionnant

  • Le titre est beau et j'ai aimé son voyage aux frontières de l'Europe, mais on dirait que l'immobilité lui va moins bien. Je suis tout de même curieuse.

  • A lire pour le sujet mais en effet moins réussit que ses livres de voyage

  • J'avoue que celui-là ne m'attire pas du tout... En revanche, je note celui qui parle d'Hannibal ( depuis que j'ai lu Salammbo, je trouve cette période fascinante...)

  • j'ai lu avec beaucoup de curiosité ce voyage derrière Hannibal, il ne me restait vraiment que les éléphants et j'ai donc appris beaucoup

  • Trois semaines, c'est pas long, sans doute pas assez pour se retrouver, pour lire beaucoup, pour se sentir seul, ou presque.
    Mais l'idée de vivre un temps sur un phare est très, très tentante, tu ne trouves pas?

  • ah si , tu es prête à en louer un avec moi ? chiche ?

  • Prenons rendez-vous!
    Faudrait d'abord choisir un joli phare....

  • Je crois qu'un voyage immobile me conviendrait bien également. De toute façon l'auteur est noté, le premier titre que je vois, je le prends ;-)

  • saute dessus

  • Ce livre me rappelle ceux d'écrivains bretons sur la solitude dans les phares qui mène à la folie. Pas le même son de voix! Evidemment trois semaines, c'est supportable, juste le temps de faire une petite parenthèse, pas celui de devenir fou! Mais je croyais qu'il n'y avait plus d'hommes dans les phares parce que c'est trop inhumain.

  • un séjour court et avec deux gardiens donc une solitude relative

  • Repéré aussi et en attente de lecture. Beaucoup aimé ses autres livres.

  • beaucoup aimé aussi les précédents, celui là m'a intéressé mais moins passionné

  • Beaucoup aimé les frontières de l'Europe, Hannibal attend dans ma liseuse, je lirai sûrement celui-là, mais quand?
    En passant du coq à l'âne : aurais-tu des conseils de lecture pour le Portugal qui est notre prochaine destination de vacances?

  • Question Portugal tu pourrais lire Eça de Queiroz : 202 champs Elysées j'ai fait un billet, et bien sûr Lobo Antunes mais là c'est une littérature très exigeante et qui souvent fait référence au Portugal comme puissance coloniale

  • Bonsoir Dominique, il semble que vivre dans une phare n'est pas forcément facile. Il faut avoir un moral d'acier. Je ne suis pas sûre que je ferais l'expérience. Bonne soirée.

  • C'est quelque chose que je tenterais volontiers mais où trouver un phare ?

  • Lu, vraiment bien. J'aime autant que ses autres livres, même en voyageur immobile. J'aimerais passer quelques jours dans un phare, j'en ai toujours rêvé et il me le confirme...

  • je reste un peu plus fan de ses livres de voyages mais bon avec un bon auteur difficile de faire un classement

Les commentaires sont fermés.