Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un Verger au Pakistan - Peter Hobbs

Encore une lecture numérique qui m’a emporté loin des mes petits soucis et qui je dois le dire m’a fait passer un moment de lecture excellent.

 

femme-miniature-persane-650.jpg

 

 Un homme jeune a trouvé asile dans une famille dont il partage la vie simple. Sa santé est chancelante mais dès que ses forces le lui permettent il va participer à la vie de la communauté : récolter les fruits, préparer le repas. 

Mais il faut que je vous le présente, il est jeune, juste 30 ans mais il vient de passer les quinze dernières années dans des geôles sordides, torturé, maltraité, affamé. A quinze ans, un bonheur et un malheur lui sont advenus.

Inc jeune femmehdd.jpg

 

 

 

Il est tombé amoureux de Saba, une jeune fille magnifique, lui le pauvre qui travaille au verger de son père a osé poser les yeux sur la fille d’un potentat local, et le « ver de terre amoureux d’une étoile » s’est retrouvé roué de coups et emprisonné

« On m'avait jeté en prison non pas pour que je sois puni, mais oublié ».

 

 

 

 

 

 

 

hafez.jpgNous le retrouvons 15 ans plus tard, brisé physiquement et moralement. Abbas le poète et le sage lui a ouvert sa maison. Il doit retrouver le fil de sa vie, réapprendre les gestes de la vie quotidienne, ne plus avoir peur. En prison il n’a eu aucune nouvelle de sa famille et encore moins de l’élue de son coeur.

Il va tout réapprendre, la vie du village, le marché, mais aussi lire, écrire, savourer une grenade, respirer les parfums du verger de son père où il va en cachette comme en pèlerinage. 

La guerre est passée par là et il voit que le monde a changé, les biens de sa famille ont été confisqués, les traditions ne sont plus, remplacées par la Charia.

Il va écrire pour sa bien aimée le récit de sa vie.

 

Pour nous tracer ce chemin de résilience l’auteur utilise une langue simple, poétique et très évocatrice. La maison d’Abbas, le verger, ont la couleur des miniatures arabes et le charme de la poésie persane.

Cette histoire d’amour est de tous les temps et de tous la pays. Un très beau roman fait de douleur et de bonheur simple. 

 

L’avis de Clara sur ce livre 

 

 

Le livre : Un verger au Pakistan - Peter Hobbs - Traduit par Julie Sibony - Editions Christian Bourgois numérique

Commentaires

  • Ce livre est un petit bijou !

  • @ Clara : j'ai lu ton billet et nous partageons la même impression très favorable

  • Ce livre est un petit bijou !

  • Tant d'éloges: un petit bijou: je note!

  • @ Mango : des éloges qui ne sont pas usurpées

  • Quand la route est trop difficile, on redécouvre le plaisir et la force des petits bonheurs. Ton choix de miniatures persanes est merveilleux. Je vais m'empresser de chercher ce bijou, merci Dominique. Bises. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : c'est un bel hymne à la vie et à l'amour à travers une vie simple

  • livre magnifique et coïncidence j'ai mis mon avis hier sur babelio. les miniatures persanes s'accordent parfaitement avec la poésie qui baigne tout ce livre.

  • @ nadejda : je vais m'empresser d'aller lire ton avis qui est manifestement proche du mien

  • Bon alors je vais reprendre cette lecture commencée un soir où j'étais très fatiguée et je n'étais pas arrivée à "y entrer"
    D'où l’intérêt de ces échanges
    Douce journée

  • @ Aloïs : le début est un peu lent mais dès que les descriptions de sa vie au verger se déploient cela devient un très beau texte, d'une grande simplicité et pour autant d'une grande force

  • Les illustrations sont aussi séduisantes que le sujet, j'entrerais volontiers dans ce verger, Dominique. (La lecture est une alliée inégalable contre ces petits soucis dont nous nous passerions bien.)

  • @ Tania : typiquement le genre de récit qui fait du bien quand on est assailli de petits maux de toutes sortes, il permet de relativiser, de rêver, de se gorger de poésie

  • cela m'a fait penser au livre du jeune Irakien qui a décidé de devenir chrétien. Décidément, j'ai du mal à trouver les mœurs des pays islamiques très attirants.
    je garde en tête ce livre
    à bientôt
    Luocine

  • @ luocine : des moeurs barbares mais pas certain qu'elles soient l'apanage uniquement des islamistes !!
    la personnalité du héros et d'Abbas qui l'accueil sont magnifiques, tout le sent de l'hospitalité, le sens de l'amitié

  • Si ce livre est un petit bijou, je le note volontiers. La recherche de petits bonheurs simples pour un amour éternel et universel, je ne peux que le retenir...
    Belle fin d'après midi !

  • @ Enitram : c'est le genre de récit que l'on ressort quand on a envie de prendre un bain de vie

  • Aidons donc cet homme à sortir de l'oubli!
    Charmantes illustrations Dominique. je t’embrasse.

  • @ colo : vu les quantités de livres imprimés chaque année de tel livre risque de rester au fond des librairies et ce serait bien dommage

  • Un billet allèchant et de si douces et belles illustrations. Comment résister ?

  • @ Annie : à lire maintenant ou plus tard

  • voici ce qu'il me faut!bravo pour les illustrations

  • voici ce qu'il me faut!bravo pour les illustrations

  • @ miriam : je suis certaine qu'il te plaira et en plus il n'est pas lourd pour le voyage

  • Ça y est je l'ai dévoré .Je ne comprends pas comment je n'avais pas pu accroche dès les premières lignes
    Un beau moment mêlé de tristesse et de poésie
    Je vais essayer de me procurer son livre précédent
    Bonne journée

  • @ Aloïs : son livre précédent m'a posé problème par contre, forte de mon impression je l'ai commandé mais j'ai eu énormément de mal et je ne l'ai pas terminé, un texte empreint de religion mais d'une façon figée qui m'a un peu fait fuir
    Heureuse que tu aies aimé celui là, j'ai parfois comme toi des ratés de lecture que je regrette ensuite

  • bonjour Dominique,
    excuse moi de me servir des commentaires pour te parler d'un problème perso..
    J ai eu un problème avec le commentaire sur Luocine, il apparaissait deux fois , j'ai accepté le premier et refusé le 2 du coup ils se sont effacés tous les deux.
    Je suis hélas obligée de modérer les commentaires car j'ai reçu des propos injurieux très pénibles à supporter .
    donc j'espère que tu reviendras sur luocine et que tu liras "les fiancé d'Odessa" , roman réussi pour moi
    Luocine

  • Ce titre là me dit quelque chose et sa lecture me semble agréable en effet. Je file lire l'avis de Clara, et je le note !!

  • J'ai oublié de te dire que tes illustrations sont tout à fait magnifiques !!

  • Ah oui ! Ca fait plaisir de lire de bonnes critiques de ce livre qui mérite qu'on parle de lui. Une vraie merveille !

Les commentaires sont fermés.