Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment vivre ? Une vie de Montaigne

Pourquoi ne pas tenter l'aventure ?

 

montaigne 003.jpg

 

Vous êtes déjà un lecteur assidu des Essais ? ce livre va vous enchanter par la richesse des points de vue développés.

Vous êtes un nouveau lecteur de Montaigne ? c’est une entrée en matière splendide, familière, éclairante. 

J’ai acheté ce livre parce que je suis toujours à l’affut de livres sur Montaigne et aussi parce que l’auteure dans sa prestation à la Grande Librairie m’a paru simple et joyeuse.

 

Ma bibliothèque Montainienne est déjà bien fournie et pourtant ce livre m’a vraiment enchanté. 

Ce que j’ai aimé ? 

Tout d’abord le ton : gai, jovial, enlevé et savoureux. Il y a un joli clin d’oeil à Montaigne et ses Essais , à l’homme qui aimait tant la conversation, car c’est à une conversation entre amis que nous convie Sarah Bakewell.

 

 

MONTAIGNE_SANDER_CIVRB_r-2-06a12-cc0ca.jpg

 

L’auteur a fait le choix de chapitres qui questionnent le texte des Essais.

Y a t-il une bonne façon de vivre ?  Sarah Bakewell balaie ainsi tous les thèmes chers à Montaigne et pour chacun propose une tentative de réponse, une solution, un truc, un conseil qu’elle va chercher chez le philosophe qui lui, préfère parfois nous livrer son point de vue par petits bouts, bien caché au milieu d’anecdotes, de digressions ou de citations latines.

 

Comment vivre ? 

- Lire beaucoup, oublier l’essentiel de ce qu’on a lu (ohhhhh)

- Utiliser de petites ruses

- Tout remettre en question

- S’arracher au sommeil de l’habitude

- Faire du bon boulot sans trop ( je l’aime beaucoup ce chapitre là) 

Et beaucoup d’autres comme : Garder son humanité, un thème qui revient souvent sous la plume de Montaigne lui si résolu contre la torture, les procès en sorcellerie, l’intolérance, les conflits armés. 

 

 

montaigne-ac490.jpg

Une façon de revisiter les essais tout à fait réussie, pas une fausse note, pas un moment d’ennui. L’auteure nous invite avec espièglerie à retrouver Montaigne dans ses successeurs qui furent parfois des frères ennemis : Pascal ou Rousseau qui le pillèrent tout en le critiquant, s’en inspirèrent tout en le moquant. 

Pas possible de sortir du livre avant d’avoir croiser Shakespeare ou John Florio, Nietzsche, Virginia Wolf ou Stefan Zweig, admirateurs inconditionnels.

 

 

siteon0.jpg

un article de la société des amis sur le livre de Sarah Bakewell

Ce livre doit se lire avec à côté de soi une version des Essais comme celle d’Arléa qui permet une approche simple de la langue et une traduction immédiate des citations sans avoir recours à des notes.

Ce livre sera votre allié, votre aide, votre lampe de secours quand Montaigne se fera un peu obscur, quand vous errerez un peu dans  son maquis, quand vous perdrez le fil de sa conversation.

Le père de Montaigne souhaitait que son fils apprenne avec « douceur et liberté sans rigueur et contrainte »  c’est exactement ce que Sarah Bakewell nous propose. La traduction est parfaite !!

 

On sent dans ce livre toute la richesse des Essais, ce livre « à hauteur d’homme » et toute la passion de Mme Bakewell qui dit à la manière de Montaigne « Quand j’aime, j’aime »  

 

 

                Une interview de l'auteure

 

 

9782226246936FS.gif

 

 

Le livre :   Comment vivre? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse  - Sarah Bakewell - Traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat - Editions Albin Michel

Commentaires

  • Et une tentation supplémentaire, une !:) Étudiés en fac avec un prof passionné de Montaigne il y a ...longtemps, les Essais mériteraient bien une relecture !

  • @ cathulu : comme toi je l'ai étudié au lycée sans intérêt car cela faisaint partie de ces longs longs cours de français sans âme !
    Relu bien plus tard ce fut une vraie découverte et c'est une lecture que je n'ai pas cessé de faire et refaire depuis

  • Bonjour Dominique,
    J arrive de France et viens d´acheter les Essais de Montaigne d´Arléa que je vais savourer certainement à l´ombre au bord de la piscine dès maintenant tout en ayant un autre livre à portée.
    Moi aussi, je suis une passionnée de Montaigne et traque les livres à son sujet.
    je note donc celui-là.
    j´avais vu la Grande Librairie ce jour-là et Sara Bakewell m´avait fait bonne impression.
    Bon dimanche à toi.

  • @ Alba : j'espère que l'édition d'Arléa comblera tes souhaits, j'ai une ENORME bibliothèque autour de Montaigne et ce sont mes livres préférés ceux dont je ne me départirai pas pour tout l'or du monde

  • Je-le-veux.
    Sinon, j'ai entamé une relecture des Essais, chapitre par chapitre, oh j'en suis à trois ou quatre... ^_^
    Merci pour ces tentations!!!

  • @ Keisha : je suis en train d'en lire un autre sur Montaigne dont je parlerai bientôt
    Celui là est vraiment excellent et se lit sans effort aucun et entraîne bien entendu à lire des pans entiers des essais
    Chaque été je lis Montaigne avec en général un compagnon de voyage qui m'aide à comprendre (faut pas le nier c'est parfois ardu ou un peu hermétique)

  • Une belle façon de revisiter les Essais, en effet, surtout de cette manière passionnée mais bien vivante.

  • @ Mango : le ton de ce livre est parfaitement réjouissant et tout à fait conforme à l'impression donnée par l'auteur à la Grande librairie

  • En attente d'achats à la Fnac (j'ai toujours un bon d'achat de ma compagne offert à... Noël), ce livre de Balckwell s'ajoute à ceux que je projette sur le sujet MONTAIGNE.

    Je garde en mémoire trosi titres que vous m'aviez indiqué:
    - Le dernier Montaigne (Nakam)
    - Montaigne (Friedrich)
    - Notre nouveau philosophe (Macé-scarron)

    Alors lequel ? Le Nakam est un peu cher.

  • @ Christw : si vous voulez une impression globale, rapide, réjouissante le livre de S Backwell est parfait, si vous voulez une analyse fine et complète le Hugo Friedrich est indépassable
    Le livre de G Nakam est effectivement cher car édité à petit tirage chez un éditeur un peu spécialisé : je crois que c'est un livre que l'on a envie de lire quand on a épuisé les autres
    Vient de paraitre un tout petit livre fait par Antoine Compagnon, le spécialiste de Proust, il s'agit de petits chapitres qui font suite à des émissions de radio l'été dernier, je vous le recommande et j'en parlerai bientôt
    un été avec Montaigne Antoine Compagnon

  • Il faudrait vraiment que j'y revienne.... le temps me manque comme toujours!

  • @ miriam : c''est pour cette raison que je poursuis ma lecture d'année en année, l'été quand le travail ne pèse pas, quand on a le temps

  • Je me disais, en entendant les louanges de ce livre, que je ferais mieux de reprendre les Essais, sans intermédiaire, mais à te lire je me laisse persuader du contraire, et pourquoi pas faire l'acquisition, à ma prochaine visite en librairie, de cette édition Arléa que tu conseilles ?
    Beau billet de joyeuse lecture, Dominique, c'est irrésistible. Bon dimanche à Lyon.

  • @ Tania : je crois que l'édition Quarto est de très bonne qualité, elle me gêne cependant par le poids du livre !!!
    il est certainement possible de lire sans aide aucune mais je crois que l'on passe à côté de certains aspects, la langue de M n'est pas simple et ses idées sont parfois déroutantes

  • Mon mari est justement en train de relire le Montaigne à cheval de Lacouture, je vais lui faire lire ton billet, il va sûrement l'intéresser :-)

  • @ Cathe : c'est une bonne biographie comme celle de Madeleine Lazard qui est bien aussi, ce livre ci permet d'entrer un peu plus dans l'oeuvre et d'une façon assez attractive

  • J'avais déjà noté ce livre et ton billet renforce mon envie de me le procurer.
    L'édition des essais en français plus moderne dans la collection Quarto est-elle valable ?

  • @ Nadejda : je crois qu'elle est très bonne, pour ma part je ne l'aime pas non pour son contenu mais pour le poids du livre que je trouve vraiment lourd

  • Je note d'abord celui de Sarah Bakewell, et puis l'édition d'Arléa. Je tourne autour depuis un bon moment sans arriver à ma décider. J'ai aussi le Lacouture dans ma PAL, je pense qu'il est plus léger ?

  • @ Aifelle : la bio de Lacouture est de bonne facture mais il ne te fera pas entrer dans les Essais comme ce livre ci
    Franchement à choisir préfère celui de Bakewell

  • alors tu es revenue et avec Montaigne... excusez du peu
    bravo et à bientôt
    je lis souvent des passages mais je n'arrive pas à m'y tenir longtemps.
    luocine

  • @ Luocine : je ne veux faire croire à personne que je lis Montaigne chaque matin mais c'est une lecture qui m'a empoigné il y a quelques années et que je n'ai plus jamais lâchée

  • ET bien sûr je le note... Le père de Montaigne le faisait réveiller en musique pour que le lever soit plus doux.. Tu imagines les musiciens entrant dans la chambre de l'enfant!

  • @ Claudialucia : une époque et une pédagogie qui alliait le plus dur au plus doux

  • Montaigne a été avec Rabelais et Pascal, les trois auteurs préférés de ma scolarité... et j'avoue que depuis ces temps lointains, je ne suis que rarement revenue vers eux. Ce livre serait un merveilleux retour à ma jeunesse, n'aurait-il pas en plus, de par son précieux contenu, l'action d'un élixir de jouvence ? Merci Dominique, je note encore ce titre dans mon carnet magique. Bises, douce journée. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : Ah Brigitte je vois que nous partageons des écrivains, je suis en train de lire un roman très inspiré de Rabelais tout en gouaille et en verdeur, qu'est ce que ça fait du bien
    Montaigne c'est mon plaisir permanent même quand je bute sur une phrase ou qu'une idée me semble complexe

  • Passionnée de Montaigne depuis la Fac je ne l'ai jamais laché !
    Il est particulièrement d'actualité car la période qu'il a connue ressemble fort à la nôtre : guerres de religion, bouleversements sociétaux aussi renversants que ceux d'aujourd'hui. Prise de recul, tolérance bienveillante... des attitudes intellectuelles à redécouvrir...

    Pour ceux qui n'auraient pas envie de se plonger dans les Essais, je signale le très joli roman sur sa fille spirituelle : "L'Obèle" de Martine Mairal

    http://www.evene.fr/livres/livre/martine-mairal-l-obele-16870.php


    Dominique : il m'arrive un truc bizarre avec tes commentaires. Je reçois en ce moment l'avertissement de tes réponses à des coms qui datent de plus d'un an...

  • @ Rosa : merci infiniment pour la référence du livre que je ne connais pas
    Tu as raison en des temps d'intolérance est il bon d'aller relire ce qu'en disait Montaigne qui fut dans sa vie et dans ses écrits la tolérance même

    Par rapport aux commentaires je ne sais pas du tout pourquoi tu reçois cela, je ne sais pas s'il s'agit d'une fausse manoeuvre de ma part ou un problème de mon hébergeur

  • J'ai laissé un com : pas publié...

  • Voilà un livre qui me tente bien car Montaigne a été pour moi un maître à penser, d'ailleurs je me demande pourquoi je mets mon verbe au passé ?
    Bonne soirée !

  • @ Enitram : il y a un plaisir subtil à se replonger dans ses écrits

  • Oh voilà une bonne lecture pour l'été je trouve ! Un autre livre vient de sortir sur Montaigne, par A. Compagnon... Bonne journée :-)

  • @ Margotte : je viens de terminer le livre d'Antoine Compagnon j'en parlerai dans quelques temps, il est excellent

  • TU as raison, sa présentation à La Grande Librairie était si fine et espiègle, oui, que je l'ai commandé illico...à défaut d'avoir lu tous les Essais...
    Belle journée Dominique.

  • @ Colo : j'ai beaucoup aimé sa prestation et le livre correspond tout à fait à la simplicité et à la bonhommie de l'interview
    régale toi !!! tu vas être obligée de te plonger dans les Essais !!

  • Décidément ce matin, grâce à toi, je ne perds pas mon temps ! Un de plus à lire. J'ai lu Montaigne par petits bouts. Voilà donc l'occasion de l'aborder de meilleure façon. L'été va être bien intéressant !

  • L'Obèle est un livre très plaisant car c'est un roman mais je pense que celui de Compagnon doit être également très intéressant !

  • C'est un de mes penseurs préférés, un grand humaniste. Mais j'aime aussi ses défauts et ses faiblesses et il en avait aussi.

  • @ Anis : c'est je trouve ce qui fais l'intérêt et le charme des Essais, un homme sincère jusque dans ces défauts , comme j'ai envie de le considérer comme un ami ces défauts me le rendent plus proche

Les commentaires sont fermés.