29/03/2013

Etranges rivages - Arnaldur Indridason

On a retrouvé Erlendur.

islande 2.jpg

Ah alors là oui j’ai eu du plaisir, d’abord parce qu’une balade en Islande c’est toujours bon à prendre, mais surtout parce que j’ai retrouvé Erlendur

l’Erlendur des débuts, celui des premiers polars d’Indridasson qui avait un peu disparu depuis quelques temps au point que j’avais abandonné les rivages islandais. 

 

Erlendur à franchi le pas, il a rejoint la cohorte des policiers inoubliables, à l’égal de Wallender ou d’Harry Bosch, il s’est retourné sur son passé.


Un épisode de son enfance dont il ne fait pas vraiment mystère le hante depuis toujours. Enfant il est pris dans une tempête en compagnie de son père et de son petit frère. Son père et lui furent sauvés mais son frère Bergur à qui il a lâché la main au plus fort de la tempête, Bergur est resté introuvable. 


islande.jpg

C’est cette région sauvage qu’il choisit pour passer ses vacances et comme pour mieux réveiller les fantômes, il loge dans leur ancienne ferme, celle que ses parents abandonnèrent après le drame.

 La ferme est à l’abandon, le toit à moitié écroulé, la météo est à l’avenant, il y a des façons plus sympas de passer des vacances non ? 


Il croise des témoins de son enfance et Boas le chasseur lui apprend que plusieurs années avant son histoire personnelle, des soldats anglais se perdirent eux aussi dans ce fjord, et que le même jour une femme partie rendre visite à des parents disparue corps et bien.

Un peu trop de coïncidences pour Erlendur, ses petites antennes s’agitent, ses fantômes se réveillent et le voilà en train d’enquêter sur un fait divers que tout le monde semble avoir oublié.

Il va interroger, gratter, fouiller ces étranges rivages pour élucider la disparition de Matthildur. Aucune enquête officielle n’est ouverte mais qui l'empêche de rencontrer Hrund la soeur de Matthildur, ou Jakob son mari, ou Ezra son voisin et autrefois associé à Jakob.


ZZ080_islande_xavier_jamonet_ecrins_de_lumiere.jpg


Tout l’art d’Indridason est là, Erlendur dénoue patiemment l’écheveau des faits. Les portraits psychologiques sont fouillés, le flic traque les petits mensonges, les faits oubliés, les amitiés rompues, les non dits. 

 

Un dixième roman traduit en français qui est une réussite. J’ai passé un très bon moment sur ce rivage sauvage et j’ai tenu la main d’ Erlendur le taciturne qui passe ses soirées dans sa ferme abandonnée à boire du café brûlant pour se réchauffer et qui se nourrit de sandwichs de moutons fumé !! 

 

L’avis de Jostein 

 

9782864249016FS.gif

 

Le livre : Etranges rivages - Arnaldur Indridason - Traduction Eric Boury - Editions Métailié 

Commentaires

J'avoue avoir lâché la main d'Erlendur depuis quatre ou cinq opus...Tu lui feras mes amitiés quand tu le verras?

Écrit par : keisha | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ keisha : oui oui moi aussi j'avais cessé de le lire mais là j'ai vraiment retrouvé le héros comme aux premiers jours , l'intrigue est très intelligemment ficelée

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Bonnes Fêtes de Pâques, Dominique.

Écrit par : alba | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ alba : bonnes fêtes à toi aussi

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Bonjour Dominique, merci pour ces illustrations qui donne une idée où se passe l'histoire d'Etranges rivages. Un des meilleurs d'Indridason. Bonne journée.

Écrit par : dasola | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Dasola : oui pour moi aussi le meilleur

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Je n'ai jamais lâché Erlandur, (que veux-tu, quand j'aime je suis fidèle) navrée qu'il soit absent dans les deux derniers opus. Il est arrivé à la bibliothèque, je vais le réserver parce qu'il y a de la demande ..

Écrit par : Aifelle | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Aifelle : moi je m'étais un peu lassée mais là j'ai vraiment été conquise

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Ah... C'est que tu me ferais douter. C'est vrai qu'une balade en Islande, ça ne se refuse pas mais j'avoue avoir abandonné Erlendur en cours de route ( au quatrième, après avoir adoré le second " La femme en vert " )

Écrit par : Marilyne | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Marilyne : je suis comme toi j'avais laissé tombé après avoir beaucoup aimé les premiers romans mais celui là est franchement excellent

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Quelles magnifiques photos !!! Cela me donne envie de rejoindre Erlendur. Je n'ai lu que "La cité des jarres".

Écrit par : nadejda | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ nadejda : La femme en vert est bien aussi et celui là et tu fais l'impasse sur les autres ..........

Écrit par : Dominique | 29/03/2013

Wens avait été tellement déçu par La rivière noire que j'avais un peu abandonné Erlendur mais tu me redonnes envie de le rencontrer!

Écrit par : claudialucia ma librairie | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ claudialucia: même chose pour moi mais là vous pouvez y aller !

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Je n'ai lu que les 2 premiers. Il faudrait peut-être que je m'y remette surtout qu'Éric Boury est toujours à la traduction il me semble.

Écrit par : jerome | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ jerome : oui traduction parfaite comme toujours et intrigue sympa mais surtout atmosphère très très islandaise

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Quelles soirées tu as dû passer en tenant la main d’ Erlendur le taciturne !!!
J'avoue ne rien connaître en matière de romans policiers. En revanche l'Islande et les photos que tu as choisies, ça me fait rêver. Bises, belles fêtes de Pâques et bons chocolats Dominique. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Plumes d'Anges : c'est mon côté plein d' empathie avec les policiers en perdition

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Erlendur , Erlendur ? Mais c'est bien sûr ! Je me souviens d'avoir beaucoup aimé celui-là, même si je n'ai guère été fidèle depuis !

Écrit par : Annie | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Annie : celui là est vraiment le dernier paru et il est le meilleur à mon avis

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Bonne idée, il faudrait que je le relise !

Écrit par : kathel | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ kathel : tu as fait un commentaire ? il a du m'échapper

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Les polars tu le sais ce n'est pas trop ma tasse de thé
Par contre l'Islande.....
Bonnes fêtes de Pâques

Écrit par : Autour du Puits | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Autour du Puits : tu as le droit de passer ton chemin mais attention où tu mets les pieds le brouillard est traitre dans ce pays

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Les photos sont magnifiques, les paysages sauvages fascinants. Je n'ai pas le temps pour un polar nordique mais je note et je l'offrirai

Écrit par : miriam | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ miriam : à offrir les yeux fermés aux amateurs

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Ces ambiances du Nord me plaisent bien et je suis aussi très tentée par "Liberté dans la montagne" . Un premier roman publié chez corti c'est intéressant en plus !
Bonne journée Dominique

Écrit par : Rose | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Rose : deux romans totalement différent, Liberté dans la montagne est un roman très construit, très riche, très original
Ici c'est du bon polar très détendant

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Je veux absolument le lire !

Écrit par : clara | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ clara : aucune hésitation c'est un bon moment de lecture

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Le titre est très beau en plus. Je note!

Écrit par : sous les galets | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ sous les galets : l'écriture nous emporte dans le royaume des brumes du froid et des fantômes

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

Ben oui, moi aussi j'étais contente de le retrouver, notre taciturne préféré, mais là, moi, j'ai été un peu déçue quand même, je l'espérais plus incisif, plus communicatif, j'espérais une petite claque, quoi .... moins Erlendur quoi ... Ce qui est évidemment paradoxal !

Écrit par : Athalie | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Athalie : à l'invers de toi j'ai aimé le retrouvé lent et prenant son temps, buvant un café avec ses interlocuteurs, se gelant dans sa maison à demi écroulé

Écrit par : Dominique | 30/03/2013

C'est une vraie photo la première ? Elle est sublime ! Je ne suis pas tombée amoureuse d'Indridason avec ses deux premiers opus, mais je lirai la suite en bibliothèque un de ces jours je pense. A ton avis, il faut directement passer à ce livre là ?

Écrit par : Lilly | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Lilly : clique desssus cela t'emmène vers le site où je l'ai emprunté
J'aime bien Erlendur et surtout dans cet opus là mais il faut aimer les héros récurrents ce n'est pas forcément du goût de tout le monde

Écrit par : Dominique | 31/03/2013

Je l'aime vraiment bien Erlendur. Comme vous, je trouve que c'est un grand et beau personnage. Bon week end.

Écrit par : Bonheur du jour | 30/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Bonheur du jour : nous partagions déjà Jaccottet :-)
j'ai aimé dans cet opus là sa fragilité face à son passé, comme nous tous parfois le passé remonte et ce n'est pas toujours pour des souvenirs heureux

Écrit par : Dominique | 31/03/2013

Je pleure à la simple évocation du petit frère perdu dans la tempête de neige... ALors s'il revient sur cette histoire, moi je dis non ! qu'il fasse une bonne psychanalyse bon sang...
ps: sur tes bons conseils, les cloches -de pâques, je suis restée une grande enfant- m'ont apportée "liberté sur la montagne" j'ai hâte !

Écrit par : hélène | 31/03/2013

Répondre à ce commentaire

@ Hélène : il ne doit pas y avoir de divans en Islande :-)

Écrit par : Dominique | 04/04/2013

J'aime beaucoup cette série. Je me disais d'attendre qu'il sorte en poche pour le lire mais là, tu m'appâtes.

Écrit par : Agnès | 03/04/2013

Répondre à ce commentaire

@ Agnès : seul le premier est en poche, patience patience pour la suite

Écrit par : Dominique | 04/04/2013

Écrire un commentaire