Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le manteau de Proust - Lorenza Foschini

De fil en aiguille : le collectionneur

 

9782710368977FS.gif

 

C’est l’histoire d’un passionné, d’un collectionneur, d’un obsédé, d’un amoureux.

C’est à la fois un livre d’admiration envers Proust mais aussi pour l’ admirateur obsessionnel que fut Jacques Guérin

 

Lorenza Foschini est journaliste et c’est en journaliste qu’elle va partir sur les traces de Jacques Guérin et de sa collection ahurissante d’objets et documents ayant appartenus à Marcel Proust.

 

Le récit se focalise en partie sur le fameux manteau de l’écrivain, celui qu’il portait en permanence hiver comme été, qu’il jetait sur son lit quand il écrivait, dont tous ses amis se souviennent. Mais ce manteau mité et plus que défraichit n’est que le clou du spectacle offert par Jacques Guérin à la postérité. 

Imaginez un collectionneur opéré d’une banale appendicite mais opéré par Robert Proust !  Quelle joie pour ce collectionneur, lors d’une visite chez le médecin d’apercevoir les manuscrits de Marcel Proust et d’être effaré par le peu d’intérêt que semble avoir le frère de l’écrivain pour l’oeuvre du grand Marcel.

 

1311163-Marcel_Proust_et_son_frère_Robert.jpg

                            Les deux frères © Ph. Coll. Archives Larbor

 

La suite ? une traque, une quête. Vous allez chiner avec Jacques Guérin , négocier des prix, chercher et …trouver des reliques qui permettront de reconstituer la chambre de Proust, que vous pouvez aujourd’hui voir au Musée Carnavalet.

Vous pénétrez à sa suite auprès de Marthe Proust, la belle soeur qui ne souhaite qu’une chose c’est protéger l’honneur de la famille et pour cela n’hésite pas à brûler lettres et papiers  qui pourraientt rappeler les penchants de Marcel, ceux que la famille a toujours refusé de voir. 

 

Unknown.jpg

Chambre au musée Carnavalet 

L’enquête de la journaliste se lit comme un roman. On est ému par la ferveur de Jacques Guérin, et époustouflé par ses efforts et sa passion, il fut non seulement un grand parfumeur mais de plus il parvint à rassembler une fabuleuse collection de manuscrits et objets qui fut disséminée à la fin de sa vie.

 

 

pourst.jpg

                                        Proust par Jean Cocteau © Maison de Milly la Forêt

 

Pour info le manteau est toujours au Musée Carnavalet Lorenza Foschini l’a vu, touché, sous le regard sourcilleux et méfiant du conservateur.

 

 

Le livre : Le Manteau de Proust - Lorenza Foschini - Edtions Quai Voltaire 

Commentaires

  • Et un de plus à lire.... J'adore Proust, que je relis régulièrement. Mais comment puis-je avoir le temps de relire et de lire de nouveaux livres ? Ce matin, l'équation me semble difficile.
    Bonne journée !

  • @ Bonheur du jour : j'essaie de maintenir la balance à l'équilibre entre lectures et relectures mais cela tient de la jonglerie et je suis parfois très maladroite

  • Tout cela est bien intéressant. Peut être est il plus que temps de relire Proust lui-même dont la lecture remonte à ma prime jeunesse - il y a bien longtemps! Et il y en a des pages.....

  • @ miriam : ma première lecture fut un fiasco mais elle est bien lointaine maintenant

  • J'ai justement entendu parler de ce livre hier ! Je ris en pensant aux efforts des familles pour cacher ce qu'elles ne sauraient voir, incapable d'imaginer qu'un siècle plus tard ce sera de notoritété publique et que ça ne choquera plus personne. Cette manie de mettre la poussière sous le tapis ...

  • @ Aifelle : c'est le passage du livre que j'ai préféré, les efforts désespérés de Marthe Proust, ceci dit à l'époque c'était difficile et le "coming out " n'existait pas encore :-)

  • Je comprends confusément ce qui motive ces grands collectionneurs.

    Je pense aussi à l'émotion que suscite chez le visiteur les collections d'objets ayant appartenu à des noms illustres. Je revois ma visite du fonds Simenon (château de Colonster près de Liège). Je l'ai beaucoup lu et le lis encore beaucoup, comme avec une curieuse affection, et j'étais assez impressionné, voire ému, de me trouver en présence de ses objets familiers, sa machine à écrire par exemple.

    En était-il de même pour Guérin face à sa collection proustienne ? Il y a sans doute aussi un peu de cela dans sa démarche...

  • @ christw : je n'ai pas l'esprit collectionneur mais j'imagine parfaitement cette passion et je la comprends, on la sent parfaitement dans ce petit livre, on voit monter l'excitation lorsque Guérin se rend compte qu'il va pouvoir mettre la main sur des objets qui pour lui sont comme des reliques

  • Je ne commente qu'avec parcimonie tes billets sur Proust... J'ai calé au bout de 20 ou 30 pages de "Du côté de chez Swann", alors, je n'ai pas grand chose à en dire ! ;-)

  • @ Kathel : ma première expérience de lecture ne fut pas une réussite, l'intérêt puis vraiment la passion ne sont venues que plus tard
    Et rassures toi , j'ai bien entamé 3 ou 4 fois Ulysse de Joyce sans jamais pouvoir dépasser la 100 ème page ........

  • je suis une inconditionnelle de l’œuvre de Proust, et j'enrage de voir qu'on se sert de son nom comme comble de "l intellectualisme" , cela rebute des lecteurs potentiels qui seraient très certainement conquis et amusé par ce grand observateur des humains de son temps.
    Les collectionneurs m'intéressent moins
    et les fétichistes pas du tout...
    mais pour le petit Marcel je vais faire un effort et mettre ce livre dans ma liste
    Luocine

  • @ luocine : le personnage du collectionneur n'est pas spécialement sympathique ce qui l'est c'est cet amour inconditionnel pour des objets qui émeuvent
    je te rejoins dans le club des fans du petit Marcel

  • Pas sur que je le lise (j'ai tort?) mais je préfère Proust lui même, alors.
    Dis donc, dans la catégorie "Dominique m'a 'tenter' mais elle avait raison", je viens de lire Le temps des offrandes, une merveille...

  • @ Keisha : ce n'est pas un livre indispensable sinon je le crie haut et fort comme pour le Temps des offrandes : je suis ravie mais pas étonnée qu'i t'ai plus

  • Un livre que j'ai vu sur des blogs et qui me tente bien tandis que je relis avec ferveur "à la recherche ..." et que j'ai écouté aussi "du côté de chez Swan" en CD dit par Dussolier, un régal !

  • @ Enitram : tu peux peut être convaincre Aifelle de l'écouter !!! moi aussi j'ai aimé énormément cette lecture par Dussolier et les mots prennent avec sa voix une saveur toute particulière

  • Les collectionneurs me fascinent: ils sont généralement si passionnés et (parfois) passionnants.
    Ce qu'il y a d'intéressant c'est de pouvoir relier des objets avec des passages des œuvres d'écrivains...ce qui arrive.
    Merci Dominique, belle soirée.

  • @ colo : je suis un peu mélo et j'ai beaucoup aimé voir les objets au Musée Carnavalet sans pour autant être très fétichiste mais je trouve cela émouvant de la même façon que la lecture des souvenir de Céleste Albaret

  • Le sujet est en or mais j'ai trouvé le livre bien mince et l'auteur sans réel enthousiasme! Plutôt du style inventaire. Personnellement, j'ai été déçue justement parce que je suis moi-même très émue par des lieux et des objets ayant appartenu à de grands écrivains et je m'attendais à plus.

  • @ claudialucia : nous ne l'avons pas perçu de la même façon, j'ai trouvé que l'auteur s'amusait un peu à cette quête mais qu'elle portait un oeil bienveillant sur ce collectionneur forcené
    Ce n'est pas un livre indispensable mais pour ma part je l'ai trouvé amusant et touchant aussi

  • Bonjour Dominique, j'ai l'ai repéré il y a quelque temps. Il me tente bien surtout que c'est relativement court et le sujet est original. J'ai vu la reconstitution de la chambre de Proust à Carnavalet mais je n'ai pas vu le manteau

  • @ dasola : le manteau est rangé à l'abri des mites :-) un petit livre sympathique à mon goût

  • Bon, tout a été dit... tout ce à quoi je pensais... Snif...
    La photo des deux frères est merveilleuse, j'aime bien ces photos posées, en habit du dimanche... Aujourd'hui le style des photographies a changé, mais il reste toujours des histoires de belle soeur ou de belle mère ou d'honneur familial !!!
    Bises, douce nuit Dominique. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : je ne crains pas du tout les répétitions :-)
    j'ai aussi un faible pour les vieilles photos de personnes ou de villes

  • Sans aucun doute, je l´achèterai. Merci Dominique.

  • @ alba : à lire dans un jardin de Madrid

  • J'aime les histoires où le lecteur suit le journaliste, lui même sur les traces d'un collecteur qui poursuit un romancier. Ca me donne envie. Merci

  • @ sous les galets : on suit les différents niveaux de la cascade avec plaisir

  • Un opus que j'ai dévoré
    Fort plaisant j'ai trouvé
    Un autre petit livre vient de sortir autour de Proust bien entendu je ne le souviens pas du titre ce dont je me souviens c'est qu'il est rouge!!!
    Comme Enitram et toi je trouve que Dussolier lisant La Recherche est un moment dont il ne faut pas se priver.
    Bonne journée
    Mon exemplaire s'est envolé vers le Canada pour notre amie Marie Josée une "folle"de Proust

  • @ Autour du Puits : je suis totalement écroulée de rire, un livre rouge sur Proust cela me rappelle mes patients qui me disaient " mais si c'est un médicament jaune, petit et rond " et qui me faisaient chercher pendant ....
    Je te pardonne mais donne moi un indice : il y a Proust dans le titre ?
    Faisons le club des fans de Dussolier lecteur de Proust c'est un moment de plaisir et de regrets lorsque cela se termine

  • Titre déjà noté, même si je ne l'ai pas encore lu. La reconstitution de la chambre avec ses meubles sauvés presque par hasard fait partie de la petite histoire littéraire indissociable de notre amour pour les grands écrivains. Alors pour un génie à lire et à relire... Et aussi sa biographie par Jean-Yves Tadié.

  • @ Tania : je suis un peu midinette pour les grands écrivains et je sais que toi aussi, je t'envie ta visite d'Iasnaia Poliana
    La bio de Jean-Yves Tadié est de loin la meilleure

  • C'est le second commentaire favorable que je lis et comme il n'est pas répertorié à la bibliothèque, je vais l'acheter

  • @ zazy : c'est un livre surprenant et intéressant
    je vais aller visiter votre blog avec plaisir

Les commentaires sont fermés.