Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Vie - Fabrice Caravaca

la vie.gifLa vie - Fabrice Caravaca - Editions Les Fondeurs de briques
De temps en temps on lit un texte et on ressent une envie urgente d’en parler. J’aime la poésie qu’elle soit en vers ou en prose.
Je viens de refermer ce petit livre et je veux vous faire partager mon enthousiasme et mon émotion.
Il est parfois difficile de dire ce qui plaît dans un livre, une écriture, mais avec la poésie c’est encore plus compliqué car cela touche au plus intime, au plus personnel mais je vais essayer.

Des textes écrits à la première personne du pluriel, c’est surprenant, d’habitude le poète dit Je, mais là non, c’est Nous et du coup on se sent tout de suite partie prenante " Nous nous sommes avancés dans la nuit "
Je fais partie d’un groupe, d’une collectivité, celle des hommes et je me suis reconnue dans cette fraternité. Car c’est de fraternité qu’il est question, une fraternité conquérante " Nous allons changé le monde "

On se sent comme embrassé par le texte, comme porté par une espérance possible  " Nous sommes ivres déjà de beauté " et Fabrice Caravaca à la façon des taoïstes et autres maîtres de l’instant, nous invite à profiter de l’ici et du maintenant.
" C’est de lumière tout le long du jour dont nous avons besoin. Et de petites choses. Une main sur une tasse. Un bouton de chemise qui se défait. Une mèche de cheveux. A l’infini. Petites choses à l’infini qui forment une éternité. Qui sont notre salut. "

allegresse01.jpg

Une grande joie et une grande sérénité se dégagent de ces textes et une invitation à combattre pacifiquement pour la vie
C’est magnifique et généreux.
" Nous avons du souffle et nous sommes fidèles. Nous nous sentons frères et nous sommes du parti des accolades et des baisers. Nous sommes vraiment vivants et dans chaque seconde de nos éternités nous palpitons. "
Emouvant et reconnaissant.
" Nous voulons célébrer le monde. Nous avons en nous tous les mots des poèmes lus et entendus. Ils vibrent et sont lumière. Ils déchirent le voile posé sur les choses. Nous sortons d’une longue nuit. "

Faites une place à ce livre dans votre bibliothèque, véritable cadeau poétique car dans un livre de poésie " C’est le coeur de l’homme qui rayonne " Vous pouvez trouvez un autre billet et quelques extraits chez Claude

Commentaires

  • "Combattre pacifiquement pour la vie", une formule qui (me) nous plait beaucoup.
    Je ne suis pas sûre que l'accumulation de petits instants positifs rende heureux, mais ton billet donne envie de s'imbiber d'optimisme.

  • @ Colo : Je pense que le poète est très inspiré par les pensées asiatiques quant à la jouissance du présent et j'aime l'idée, est on plus heureux avec ça ? j'ai tendance à le croire

  • Tout ceci me parle et j'adore le nom de la maison d'édition, je note!:)

  • J'appréhende de passer chez toi, tu sais pourquoi ? Je suis presque sûre de noter et même comme aujourd'hui passer à l'acte avec un sentiment d'urgence. Pas bien .. pas bien ..

  • @ Aifelle : ce sentiment d'urgence que j'ai cherché à vous communiquer est vraiment et sans exagération aucune ce que j'ai ressenti, le livre est toujours sur ma table et je le rouvre car toutes les pages sont superbes et je n'avais qu'une envie c'est d'en parler

  • Je comprends Aifelle... :-))
    Après la lecture d'un tel billet et de ses extraits soigneusement choisis, c'est l'envie irrépressible oui! du passage à l'acte..
    "J'avais toujours pensé que c'est le don du poète de rendre plus clair et plus visible aux autres ce qu'ils possèdent..." (R.M. Rilke ;)
    Et merci aussi, pour ces liens que tu nous proposes vers d'autres blogs que je découvre toujours avec plaisir et intérêt...

  • @ Macile : j'ai choisi soigneusement les extraits non pour vous convaincre mais pour refléter l'émotion qui se dégage
    le livre est court et je ne voulais pas faire trop de citations par courtoisie envers l'auteur cruel dilemne

  • Dominique,

    Ton coup de foudre vient de s'ajouter à ma liste d'achats...

  • @ Cathulu : oui j'aime beaucoup aussi ce nom d'éditeur , en tout cas fondu de poésie !

  • C'est vrai que ça l'air très beau! Cela me fait penser (à tort ou a raison, je ne sais pas?) à la poésie de Walt Whitman (surtout) mais aussi à Christian Bobin (oui! je sais, malgré tes réticences) de Autoportrait au radiateur :

    ” A la question toujours encombrante : qu’est-ce que tu écris en ce moment, je réponds que j’écris sur des fleurs, et qu’un autre jour, je choisirai un sujet encore plus mince, plus humble si possible. Une tasse de café noir. "

    "Je fais du tout petit, je témoigne pour un brin d’herbe. le monde tel qu’il va, mal, je le connais et je le subis comme vous, un peu moins que vous peut-être : dessous un brin d’herbe, on est protégé de beaucoup de choses."

  • " C’est de lumière tout le long du jour dont nous avons besoin. Et de petites choses. Une main sur une tasse. Un bouton de chemise qui se défait. Une mèche de cheveux. A l’infini. Petites choses à l’infini qui forment une éternité. Qui sont notre salut"
    Moi aussi je pense à Bobin en lisant cela :-) Qu'une envie, attraper ce livre et nous plonger dedans :-)
    Cette illustration délicieuse est toute faite pour être une bannière pour "à sauts et à gambades" !!!
    Bon dimanche, Dominique !

  • @ Fifi : attrape et plonge, c'est mon conseil du jour :-)
    l'image me plait bien mais hélas hélas elle n'est pas de moi et donc je ne peux pas me l'approprier Dommage

  • Et de qui est-elle, cette image qui illustre si bien sauts et gambades?
    bon dimanche, Dominique!

  • @ Claudialucia : je n'ai pas noté comme je le fais souvent la provenance de l'image ce qui veut dire qu'elle est extraite d'un site qui n'est pas identifié vraiment et en plus je n'arrive même pas à retrouver le site ...désolée

  • Grand honneur de voir mon blog en lien chez toi qui est si férue de littérature et qui a cette belle envie de la partager (((-:
    oui "ivres de beauté" n'est-ce pas là le dénominateur commun et notre aspiration à tous?
    Bravo pour ce blog de qualité et ... Vive la Poésie !! Notre Monde en a bien besoin! (-:

  • @ Arbrealettres : je souris à ce commentaire plein de d'exaltation, oui vivre la poésie et je souris doublement car sur ton blog je vois un poème de Maurice Carême et je viens juste d'acheter un recueil de poèmes de lui ...coincidence

  • Une belle découverte!
    Merci pour le partage, j'aime bien l'idée- Nous voulons célébrer le monde-
    Je vais me procurer ce livre :-)

  • @ Pâques : c'est un petit recueil superbe d'élan, de vie, à s'offrir et à offrir

  • Un livre que j'ai en main, grâce à vous, grâce à Colo.
    Une bouffée d'oxygène.
    Et en vous lisant, passionnée de poésie que je suis,je comprends mieux en quoi ce livre me touche au plus profond de moi-même.
    Votre site renferme des pépites.

Les commentaires sont fermés.