Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entre ciel et terre - Jón Kalman Stefánsson

entrecieletterre.gifEntre ciel et terre - Jón Kalman Stefánsson - Traduit de l’Islandais par Eric Boury - Editions Gallimard
Rares sont les livres dont on sait après quelques pages qu’ils resteront parmi vos lectures préférées. En 2009 il y avait eu " La leçon d’allemand " et en 2010 il faudra beaucoup de talent à un écrivain pour détrôner ce livre magnifique.
La littérature islandaise m’avait déjà apporté beaucoup de plaisir avec Laxness mais aujourd’hui j’attends avec impatience que les autres livres de Stefánsson soient traduits en français pour retrouver cette écriture si particulière.

A l’ouest de l’Islande il y a plus d’un siècle, quasiment au bout du monde, dans le fond d’un fjord, sont réunis pendant la saison de pêche un groupe d’hommes qui vivent et meurent de la mer. Voilà, vous allez les accompagner dans une nuit de pêche à la morue, dans la barque il y a Bárður un marin pas comme les autres car ce qu’il aime par dessus tout ce n’est pas la pêche, non, ce sont les livres que lui prête un vieux capitaine aveugle, d’ailleurs là en ce moment sa lecture c’est " Le Paradis perdu " de Milton, il est tellement habité de poésie qu’il en a oublié sa vareuse dans la baraque où il dort.

road-to-islande-bout-monde-pres-lhopital-pech-L-2.jpeg.jpg

"Certaines d'entre elles n'ont toutefois qu'un niveau, les équipages dorment, appâtent les lignes

et mangent dans le même espace"

Pour faire équipe avec Bárður il y a un gamin, un jeunot, qui le suit comme son ombre et qui s’est laissé lui aussi envoûté par les mots, il veut        " accomplir quelque chose dans cette vie, apprendre les langues étrangères, parcourir le monde, lire un millier de livres ".
Il n’a plus ni père ni mère, son père aussi " était sur une barque à six rames (...) et il ne fut pas le seul à se noyer " et sa mère à griffonner pour lui avant de mourir " Vis " munit de ce viatique il s’essaie à la vie.

islandemarins.jpg

" Chaque homme a son rôle précis au sein de la nuit"

Son seul ami c’est Bárður, il rame avec lui, " seule une maigre planche les sépare de la noyade " sur ce bateau,  mais cette nuit là un vent glacial souffle, la tempête s’en mêle. Lorsque le gamin se retrouve seul, son ami disparut, il a à coeur de faire ce qui était le plus important pour celui-ci, rendre le livre emprunté au vieux capitaine qui possède , merveille des merveilles quatre cent livres, et puis après... rejoindre son ami dans la mort.
Le voyage du gamin est un voyage initiatique, son désir de rejoindre Bárður est fort mais l’envie de continuer à vivre est là aussi,  un poème peut changer votre vie parce que " Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le coeur (...) quand les jours sont contraires et que nous ne somme peut être ni vivants ni morts. "

C’est un livre rare que ce roman, une révélation, de ceux que l’on ne peut oublier, la poésie  habite les deux personnages, imprègne tout le livre, un monde disparu auquel on se sent lier par les mots de Stefánsson. L’exploration des replis de l’âme humaine est de tous les pays, le style et les superbes métaphores nous obligent à ralentir la lecture et nous font regretter d’être arrivé à la fin de l’histoire. L'art du traducteur Eric Boury permet de jouir pleinement de la beauté de ce livre.


Faites une place à ce livre dans votre bibliothèque.

L’auteur
jkstefansson.jpgJón Kalman Stefánsson, né à Reykjavík en 1963, est poète, romancier et traducteur, de Knut Hamsun notamment. Il figure parmi les auteurs islandais actuels les plus importants. Trois de ses romans ont été sélectionnés pour le Prix scandinave de littérature (en 2001, 2004 et 2007). Il a reçu pour son récit Lumière d’été, et ensuite la nuit arriva le Prix islandais de littérature en 2005. Entre ciel et terre est son premier roman traduit en français. ( source l’éditeur)

Commentaires

  • Tu donnes très envie de le lire :)

  • @ Cuné : je ne fais que des billets pour les livres qui m'ont plu mais celui là est au delà de ça je crois sincérement que c'est un petit chef d'oeuvre

  • Je note évidemment, ces Islandais ont un rapport à la nature beaucoup plus frontal que nous, leur écriture doit s'en ressentir.

  • @ Aifelle : la nature est omniprésente, je n'ai pas insisté sur cet aspect pour ne pas déflorer le sujet mais c'est magnifique dans les descriptions

  • Après un tel billet, je ne peux que le noter !

  • J'aime bien les romans sur la mer et les pêcheurs, c'est souvent envoûtant, je note !

  • Une fan d'Islande et de poésie ne peut que noter !:)

  • @ Cathulu : d'autant que je partage beaucoup de tes coups de coeur, je suis certaine qu'il fera partie des tiens

  • Ouh la la, tu as l'air vraiment très enthousiaste, mais qu'est-ce que ce livre a l'air austère... le fin fond de l'Islande au siècle dernier, il ne devait pas s'y passer grand-chose, et je ne suis pas sûre de pouvoir partir à la pêche à la morue...

  • @ Ys : ce qui est austère c'est le milieu de travail de ces marins et la nature islandaise mais le livre rayonne d'humanité et d'émotion

  • et tiens au fait, puisqu'à chaque fois que je viens sur ton blog je vois la couv' de la bio de Churchill dans la colonne de droite : je suis entrain de la lire, grâce à toi, petit à petit, un chapitre par-ci par-là, et je trouve ça tout à fait intéressant !

  • @ Ys : ravie que cette lecture te plaise c'est un des grands hommes du siècle !

  • Eh bien, tu es convaincante, même pour quelqu'un décidé à arrêter de noter des nouveaux titres à lire !

  • @ Kathel : crois moi je suis morte de honte mais quand j'ai commencé ce livre j'ai envoyé valser tout le reste et je n'en suis sortie qu'à regret

  • Comme tu le sais j'adore les auteurs islandais... Celui là m'a l'air magnifique... Je le note et j'irais le feuilleter très vite ! Bon lundi

  • @ L'or des Chambres : N'hésites pas c'est un excellent livre vraiment

  • Après un billet si enthousiaste, on a bien envie de se laisser embarquer!

  • Tes lectures sont vraiment originales et tes billets donnent envie de lire !
    Merci pour la découverte, Dominique !

  • Je ne suis pas fan d'Islande ni de la mer mais ce livre m'attire. L'appel du grand large, du voyage et l'un de mes rêves est aujourd'hui d'embarquer sur un cargo...Mais je crois que j'ai plus de chance de réaliser ce voyage avec un livre...

  • @ Rosa : ce qui m'a plu dans ce livre c'est moins l'islande et le monde des marins que les liens d'amitié entre ce jeune homme et son ami et la superbe fable humaniste qui découle de la mort de Baldur : c'est là qu'est la réusssite du livre

  • Pfou, je te fais confiance, si tu aimes je pense que je l'aimerai aussi... mais ton blog devient un peu trop tentateur!!!^_^

  • @ Keisha : en fait la seule solution c'est que je me mette à écrire sur les livres que je n'aime pas mais ça ...........je ne sais pas faire ou alors j'ai la plus assassine

  • L'art de commenter un livre et donner envie de le lire !
    Bravo Dominique !!!

  • @ fifi : merci pour ces joyeuses félicitations

  • Si ce roman nous parle de poésie, de mer, de pêcheurs, de l'amour des livres, de l'exploration sur les replis de l'âme... tous les ingrédients sont réunis pour me séduire à sa lecture ! Merci Dominique, pour tes billets toujours si bien documentés et qui nous donne l'envie...
    Entre chez toi et chez Lali... mon budget livres et mes heures de lecture explosent !

  • @ Chantal : merci pour ce très gentil commentaire, ne le dites à personne mais nous faisons équipe avec Lali pour enrichir les libraires !

  • @ Chantal : merci de ta visite , je suppose en effet que ce type de livre te plait car tes photos de Bretagne ssont superbes , l'Islande doit t'attirer

  • Surtout ne change rien! Ne te force pas à parler de ce que tu n'aimes pas, je fais la même chose (sauf si billet obligatoire, mais je veille à ce que cela n'arrive que très rarement, je sélectionne les envois...)

  • @ Keisha : oui effectivement souvent les billets négatifs le sont pour des livres envoyés et donc avec une obligation de billet
    j'ai des livres comme tout le monde qui me tombent des mains et je suis sans pitié je ne les finis pas
    Si je pouvais ne jamais me tromper quel bonheur et quelle économie :-)))

  • un livre couleur poésie tout mon royaume, je me le note, merci pour ce beau billet bien alléchant ...

  • @ Pascale : pour quelqu'un amateur de poésie ce livre est un vrai cadeau, depuis ma lecture et mon billet j'ai eu l'occasion de lire 2 critiques presse qui sont toutes les deux enthousiastes

  • C'est vrai que c'est un livre sublime, je ne peux que le conseiller. L'un de mes coups de coeur de ce début d'année avec le dernier Hugo Hamilton que je recommande chaudement.

  • @ Gabriel : heureuse de trouver un lecteur qui a apprécié ce livre magnifique qui sera sûrement une de mes meilleurs lectures 2010, Hugo Hamilton j'ai vu pas mal de commentaires élogieux et de très bonnes critiques, merci de cette recommandation

  • j'aime beaucoup votre blog que je lis régulièrement , et je suis souvent d'accord avec vos critiques . Mais alors là je ne suis pas du tout d'accord.Je me suis ennuyée mais alors , quelque chose de bien!! du coup j'ai mis un lien vers votre article, rarement nos avis divergent à ce point.
    Il fait froid , ils risquent tout le temps de mourir, le vent, les vagues , la mer, la mort ... ça ne fait pas une histoire.
    L' amitié , oui, mais elle repose sur quoi?
    je suis complètement passé à côté de ce livre ? et pour une fois je n'ai aucune envie d'y retourner , c'était comme une punition de lire ces pages.
    Amicalement
    Luocine

  • @ Luocine : que tu ne sois pas d'accord avec moi me rassure plutôt sur le fait que nous n'avons pas tous les mêmes avis sur les lvires
    A l'inverse de toi tout l'aspect : météo, froid, sensations physiques : cela j'aime bien
    et j'ai beaucoup aimé le livre et la lecture comme fil rouge et j'ai énormément aimé la relation du héros avec les 3 femmes

  • De ton avis absolument:un très grand livre...

  • Je ne sais pas comment, mais j'ai apparemment raté ce billet lors de sa publication l'année dernière. C'est Eeguab qui vient d'attirer mon attention sur ce livre, et oui... cela donne terriblement envie!

  • @ Fée Carabine : avec la sortie poche on voit réapparaitre des billets sur ce livre et c'est bien, c'est une deuxième chance pour lire ce livre qui m'a emballée, je dois quand même dire qu'il il y a quelques réfractaires
    Depuis je sais que c'est une trilogie et donc le plaisir de retrouver le héros
    bonne lecture à toi et j'espère que tu seras aussi enthousiaste que Eeguab ou moi

  • Quel magnifique roman, effectivement. C'est le style, l'écriture, les mots, qui m'ont troublée.

  • @ Krol : je partage tout à fait ton avis, je vais mettre un commentaire chez toi

  • C'est fait, il a une place dans la bibliothèque.

Les commentaires sont fermés.