Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je relis, tu relis il relit

J’allais répondre à vos commentaires quand tout à coup je me suis dit qu’il y avait mieux à faire. J’ai décidé d’aider Laure Murat dans son enquête et voilà le résultat.

Vous verrez je mets souvent mon grain de sel mais bon c’est mon blog après tout !!!

IMG_0365.JPG

 

A tout seigneur ....j’ai d’abord lorgné vers Keisha qui dit
« j’ai toujours une relecture de proust en route, Montaigne devrait y passer, je veux lire Joyce 
Je note que comme moi elle veut lire et non relire Joyce, ouf ça me rassure je ne suis pas la seule.

 

mabibli.JPGAsphodèle croit comme moi aux livres indispensables  dans lesquels  
« je replonge régulièrement sans me lasser. Parce que l'on sait avec ceux-là, qu'il y aura un second "éblouissement" peut-être même plus intense que le premier »
nous avoue-t-elle vrai qui si parfois la déception est au bout de la relecture c’est loin d’être le cas le plus souvent.

La Preuve Luocine qui dit avoir relu quatre ou cinq fois les Frères Karamazov ou Le Rouge et le noir, ah ah c’est aussi à mon programme mais je ne battrai pas son record.

mabibli.JPGAifelle, elle, est lucide
« Personne ne va se vanter de relire la série des Angélique »
car vrai que la plupart du temps quand quelqu’un dit relire c’est une oeuvre importante, sérieuse, comme dirait Italo Calvino : un classique, sauf que j’ai l’impression que pour nous tous et toutes il y a des livres doudou, consolateurs, pansement, anti-douleur sans danger , voici ce que dit Rubigane
« Relire pour moi est infiniment rassurant, comme un doudou, ou un fauteuil au coin du feu en hiver ; un retour au temps passé » Et je dénonce ici Athalie qui avoue « Et relire Angélique, ma foi, j'en rêve ... »

 

Une question d’âge la relecture ? Aifelle dit
« Il y a un certain nombre de livres que j'aimerais reprendre avec un âge nettement plus mûr »
Je partage un peu cela car certaines de mes relectures sont le fait de mon âge, on n’a pas lu 4 fois la Recherche à 20 ans mais à 65 (inutile de le noter ça) là cela devient tout à fait possible.

mabibli.JPGMiriam est pragmatique et nous dit que l’on peut
« relire un livre dont on a oublié le titre, le reprendre en bibliothèque et se rendre compte qu'on l'a déjà lu! ou le lire à propos d'un Evénement, un voyage et le reprendre pour une autre occasion (même quand ce n'est pas du tout un chef d'oeuvre) »  
J’approuve et à ce moment là je vais plutôt chercher en bibliothèque un peu comme un étudiant va se documenter.

« C’est pour cela qu'on se constitue une bibliothèque, qu'on achète et qu'on garde des livres »
Nous dit Tania, « c’est le premier critère retenu pour écarter un titre (celui-là, je ne le relirai pas). »
Oui mille fois oui mais parfois on a l’âme un peu trop généreuse, j’ai élagué ma bibliothèque sur ce critère là. Il vient un temps où l’on a envie de s’alléger un rien et pas seulement faute de place mais plutôt pour faire place nette.

mabibli.JPGAh j’ai trouvé une âme soeur (euh il n’y a pas qu’elle) en Pastelle 
« Moi je relis des "pécadilles", quand ça ne va pas trop fort et que je veux être sûre de passer un bon moment qui m'évadera et/ou me fera sourire »
On n’est pas tout à fait hors norme lorsque l’on aime relire un bon vieux Cronin ( si ça m’arrive une fois par an ) ou Les Quatre filles du bon docteur et même enchainer avec le DVD, attention hein le vrai celui avec E Taylor !! Faut pas plaisanter avec ces choses là.

Je me sens en pays de connaissance chez Bonheur du jour qui trie en se demandant « les relirai-je ? Si oui, dans les cartons du déménagement. Si non, dans les cartons pour le vide-grenier, la médiathèque, Emmaüs,... Bon, il m'en reste pas mal... » Je confirme même après ça il en reste pas mal. 

mabibli.JPGAprès il y a les extra-terrestres qui ne relisent pas ou presque pas, hé je suis certaine que ce sont des jeunesses !! 
Sandrine qui dit
« je ne relis pas ou très rarement. J'ai tellement envie de découvrir un nombre incalculable de livres que relire me prendrait trop de temps sur ces découvertes. »
Elle est quand même prudente « peut-être plus tard... » quand je vous dis que c’est une jeunette...pour les vieux de la vieille le plus tard c’est maintenant hélas.

Il y a les contemplatifs comme Kathel
« dans ma bibliothèque j'aime à contempler ceux que je pourrai relire... un jour ! » les sélectifs comme Athalie qui relit Mauriac

Laure Murat parle des relectures étudiantes, des relectures de travail, intéressantes mais obligées alors que
« le bonheur de relire pour le plaisir » ça c’est le must nous dit Pascale

 

mabibli.JPGQue relisez-vous ?  

Proust pour Keisha, mais aussi Giono pour Pascale, Dostoïevski pour Luocine,  là je me sens en pays de connaissance mais on peut faire tout autre chose en matière de relecture, comme notre ami Christian qui dit
« je rachète les vieilles BD de mon enfance, les Buck Danny, Gil Jourdan, et autres Lucky Luke. Pour le premier, je revois cinquante ans après des cases que je n'ai pas oubliées ! Des détails anecdotiques de l"histoire sont restés dans mon esprit. Une façon de replonger dans mes dix douze ans quand je relisais inlassablement les mêmes histoires en mangeant la crème glacée du jour à un franc. cinquante... »

Il y a les torturés comme Plume d'anges qui relit plutôt les livres qui l’ont déçu « En revanche quand j'essaie de relire des ouvrages qui ne m'ont pas spécialement intéressée, je peux faire de merveilleuses découvertes... » là je trouve que c’est carrément du masochisme. Je ne suis pas aussi courageuse.

mabibli.JPGNadejda range sa bibliothèque et pour elle c’est l’occasion de relire avec bonheur des livres un peu oubliés et qui remontent à la surface et finissent par occuper tout l’espace  
« Ma dernière relecture est le beau livre de François Augiéras "Domme ou l'essai d'occupation". Je relis aussi souvent des livres de Sylvie Germain ou Christian Bobin et j'y découvre à chaque fois du nouveau, de même avec Tolstoï etc... »

 

mabibli.JPGIl y a les drastiques comme Luocine qui s’est allégée au gré de ses déménagements
«  Je prends le critère relecture pour garder un livre ma bibliothèque celle-ci fond à vue d’œil. Et j'en suis bien triste , car pour moi un livre n’existe que s'il est ancré dans ma mémoire et pas s'il est bien rangé sur ma bibliothèque. » 
J’ai pour ma part déménagé environ une quinzaine de fois et j’ai cru chaque fois m’alléger en donnant des livres  mais ce n’est jamais suffisant pour endiguer les nouveaux venus. 

mabibli.JPGJe sais qu’il y a des lecteurs qui n’ajoute un nouveau livre qu’à la condition d’en enlever un, encore un truc qui peut faire rester des nuits entières à se torturer.
Il y a les accidentées de la relecture comme Athalie 
« Exception pour Mauriac depuis quelque temps, et je me suis aperçue qu'en réalité, je ne l'avais jamais vraiment lu. Trop jeune pour le comprendre vraiment, je pense. Du coup, je me pris Thérèse en pleine tête ! »

 

Mille excuses pour ceux et celles qui mettront des commentaires plus tard, je m’arrête là et je vais de ce pas créer une nouvelle catégorie à ce blog comme Keisha en a aussi l’intention : Relectures

 

Commentaires

  • Relecture est déjà en place, j'arrive à 26 (uniquement depuis le début du blog, donc) et j'en oublie ou omets bien sûr. Je ne relis pas que Proust (on va me prendre pour une intello) , mais aussi ce cher Alexandre D ou Jane Austen. Moins maintenant puisque beaucoup de tentations par ailleurs.
    Merci pour ce billet, je venais juste de répondre sur mon blog à Océane que les avis des blogueurs sur leurs relectures sont aussi intéressants que ceux des écrivains de Laure murat (je n'ai pas peur! ^_^) Océane pense d'ailleurs en parler en billet, l'idée peut circuler, tant mieux!
    Trier sur le critère relecture ou pas est excellent, je l'applique (mais pas à 100%) et déjà on aère bien pour les petits nouveaux (car évidemment les petits nouveaux arrivent)
    Pour Joyce tu me fais peur. Pour l'instant le livre est sur les étagères, voilà.

  • tu files comme le vent, il faut que je m'y mette, le plus long étant de faire le bilan des relectures entre livres et livres audio je crois que finalement j'en ai pas mal

    Quant à Joyce ...je ne m'engage à rien, plusieurs échecs m'ont découragé totalement

  • Je sais qu'elle va passer, je garde donc un silence total sur Sandrine la jeunette. ^_^

  • ah ah je vais peut être savoir ...

  • Extra ton billet !
    Moi je fais plutôt parti de ceux - de celles ? je me trompe ou tu ne cites que des femmes ?! - qui préfèrent rester sur les impressions de la première lecture.
    J'ai lu, re-lu et re-re-lu tout Vallès, y compris ses articles journalistiques au cours de longues et merveilleuses journées passées à la Bibliothèque nationale. C'était une (re)lecture à la fois obligée, dans le cadre de mes études, et choisie, passionnée.
    Je crois que je n'ai relu que des oeuvres du XIXe : Les trois mousquetaires, Madame Bovary... Ah si, une exception : Les liaisons dangereuses ! Que des classiques, donc. Mais c'était un corpus fermé : je pouvais me permettre de relire. Depuis, je suis rentrée de plain pied dans le XXI e siècle. Alors compte tenu de la production exponentielle de titres, comme le dit l'une de tes lectrices : il y a tant à lire que je ne peux plus me permettre de relire !

  • Vrai que les commentaires ici sont essentiellement féminins ! mais Christian ou Eeguab sont des visiteurs assidus
    Ce doit être réjouissant de pouvoir marier plaisir de lecture et travail

  • Une excellente idée ton billet, on ne se lasse pas de parler de nos lectures, relectures .... Je ne lirai pas Murat, ton bilan me suffira ! J'ajoute quand même les relectures de certains passages "doudous", pour moi, les monologues de Phèdre, la scène du fiacre dans Emma, les dernières pages de la chorale des garçons boucher et quelques autres ... Souvent d'ailleurs, relus à haute voix, pour mieux les goûter en bouche ....

  • il m'arrive souvent de ne relire que quelques pages, une scène, un dialogue, une description et c'est un grand plaisir de les retrouver intacts

  • Bravo pour ce billet , on y voit beaucoup plus clair et cette communauté de relecteurs et relectrices est passionnante au bout de quatre ans je connais presque tout le monde. Sympa!

  • J'ai des commentateurs très réguliers et la qualité remplace la quantité bien souvent

  • Bizarre j'ai écrit un long commentaire ce matin...je ne le vois pas....mystère!!

  • Pas enregistré , j'ai regardé sur mon site mais rien

  • Formidable ton billet, plein d'humour et de vérités !

    Et j'ai envie de rebondir sur les commentaires récents.
    Contrairement à Delphine, la production exponentielle actuelle me fait relire bien plus souvent qu'avant ou lire des grands que je n'ai encore jamais pris le temps de lire.
    Je suis très heureuse de lire Athalie et sa lecture å voix haute que je pratique aussi beaucoup.

    Autre chose.
    En vieillissant, je lis moins de fiction, j'en ai beaucoup moins envie ; et toi, et vous ?
    Puis, une question curieuse : quel est l'ouvrage que vous avez le plus offert dans votre vie ?

  • oui comme toi l'édition pléthorique me décourage plutôt que de me donner des ailes
    La lecture à voix haute j'y suis très sensible, pour preuve beaucoup de mes billets portent sur les livres audio qui sont parfois de grandes réussites et un vrai et grand plaisir pour moi
    Sinon c'est la poésie que j'aime dire à voix haute et ça je ne m'en lasse pas

  • Je ne rentre pas dans la case Relectures. Je ne l'ai fait que trois fois: Le désert des Tartares mais celui-là il ne faut pas en abuser, il est trop fort et trop dangereux. Le Nom de la Rose deux fois de suite pour mieux saisir. Et Reflets dans un oeil d'or pour une lecture commune. Quant à Ulysse de Joyce je ne comprends pas qu'on le relise car je ne comprends déjà pas qu'on le lise. Et j'avoue toujours mon scepticisme quant à ceux qui l'ont lu. Ce n'est pas bien de ma part cette méfiance mais c'est ainsi. Moi je ne connais personne qui l'ait lu. Enfin j'ai essayé et ai abandonné page 45,ce qui est déjà très bien :D

  • Alors là dans mes bras, eeguab ... relire "Ulysse" me parait hors de ma portée. Je crois que je l'ai lu ... Enfin, que j'ai tourné les pages, jusqu'au bout (je crois toujours), je ne suis pas certaine d'en avoir vraiment lu les phrases ... ( d'ailleurs, il y a-t-il des phrases ?) Désolée de m’immiscer, Dominique, mais c'est un cri du coeur !

  • ah intéressant les titres que tu as relus ! Le désert des tartares je crois que ...je ne l'ai jamais lu ....ni reflet dans un oeil d'or : toc me voilà avec de la lecture en perspective
    Pour Ulysse lis moi bien attentivement :-) j'ai relu oui certes plusieurs fois les 100 premières pages et je me suis toujours arrêté là ... avec tes 45 pages pffft tu es un lecteur impatient :-))))

  • Athalie j'adore ton commentaire, Ulysse c'est vraiment un problème et pour beaucoup je vois

  • Ah merci, quel chouette billet!
    Moi je relis, quand je veux vraiment me faire plaisir, des extraits de "L'amour aux temps du choléra" de G. G. Márquez.
    Bonne soirée et dimanche la belle.

  • Je reconnais bien la ta passion pour Garcia Marquez

  • Il est super ce billet ! on peut dire que le sujet ne laisse personne indifférent. Je crois que c'est le commentaire de Kathel qui m'a fait penser que finalement, l'époque où j'ai le plus relu c'est l'enfance. Il n'y avait pas de livres à la maison et je lisais en boucle la bibliothèque de l'école. La Comtesse de Ségur, cinq ou six fois, "sans famille" et "en famille" tout autant, le fonds n'était pas riche non plus. Et il ne fallait pas troubler nos jeunes esprits.

  • Comme Kathel et comme toi j'ai beaucoup relu dans l'enfance et l'adolescence parce qu'il était parfois difficile de trouver de nouvelles lectures, le coût des livres était un problème et je ne les avais qu'en cadeau c'est à dire 2 fois par an pour une lectrice compulsive c'était bien peu
    Il m'a fallu attendre le lycée pour accéder à un peu plus de livres mais là il y avait les diktats des enseignants et des bibliothécaires : NON c'est trop difficile pour vous !
    C'est le livre de poche et l'argent de poche que je gagnais qui m''ont sauvé

  • Ca me donne envie de relire Mauriac...

  • Attention Athalie en a été très secouée !!

  • Oh oui je souris "Sandrine la jeunette" ^^

  • allez dites moi tout

  • Sandrine n'est pas passée, mais rien que le prénom donne un intervalle temporel... Elle voyage tellement pour son travail qu'un jour peut être elle passera par chez toi?

  • ah ces jeunes je te dis pas !!

  • Hormis ceux qui auraient une âme de collectionneur (ou de bibliothécaire) à quoi bon garder des bouquins qu'on ne projette pas de relire. Simple question de bon sens
    ;-)

  • Parce que se séparer d'un livre m'est toujours difficile même si c'est tout à fait irrationnel

  • C'était un clin d'œil bien entendu, je suis comme vous.... Pour le malheur de l'espace de rangement.

  • Quelle belle idée Dominique que ce billet ! J'ai bien ri en apprenant que je suis torturée et un peu maso... Je vais peut-être faire des découvertes aussi dans ce domaine, va savoir !!! Lumineux dimanche de lecture ou de relecture à toi. brigitte

  • je ne sais pas si il vaut mieux être torturée ou accidentée comme Athalie :-)

  • A propos de relecture. Hier j'ai repris Rome Naples et Florence de Stendhal. Oserais-je l'écrire, en ce qui concerne Rome, Stendhal m'a déçue, il ne trouve rien à son goût, la musique est mauvaise, il ne croise que des anglaises, le Pape a gaspillé son argent à Saint Pierre. Stendhal ne serait-il pas un peu snob? Cela ne retire rien à ce qu'il a écrit à propos de Florence, de Bologne ou de Milan qu'il a aimées.

  • Désolée Dominique, je m'immisce encore : oui, Stendhal ne comprend rien à Rome, mais c'est parce que c'est notre Rome à nous, pas la sienne et c'est ce qui passionnant, justement ! ( tu imagines une Rome sans voiture ? En plus, le Colisée est à peine sorti de terre et il n'y a même pas de touristes dedans !) C'est comme Fabrice et Julien qui ne comprennent pas ce qu'ils vivent et foncent vers toutes les erreurs possibles (je n'y peux rien je suis tombé amoureuse des deux, il y a longtemps ... Même si je garde une préférence pour Julien. D'ailleurs, dans le genre relecture, j'au retenté "La chartreuse", il n'y a pas longtemps, et bien ça ne marche plus ...

  • ça ne m'avait pas frappé lors de ma dernière lecture mais il faudrait que je relise pour répondre de façon argumentée

  • Athalie j'aime bien qu'on défende un écrivain que l'on apprécie, vrai que beaucoup de monuments n'avaient pas l'attrait touristique qu'ils ont aujourd'hui
    Je trouve que ce type d'écrits ne sont pas des guides mais plutôt des incitateurs non ?
    Quant au reste j'ai quand même un faible pour Fabrice

  • Un sujet sur lequel il y a toujours quelque chose à ajouter, ton billet le montre bien (merci pour le partage).
    L'envie de relire ne manque pas, mais aimer lire, c'est aussi avoir le goût de "la vie littéraire" et des nouveautés, un flux dans lequel nous aimons nous baigner.
    Et si une vie ne suffit pas pour lire tout ce qu'on voudrait lire, je dois bien l'admettre, elle ne suffira pas non plus à relire tous les volumes de ma bibliothèque.

  • J'ai sursauté en lisant que le Colisée était à peine sorti de terre quand Stendhal était en Italie...Peut-être dire que Stendhal a beaucoup brodé dans ce qu'on peut appeler aujourd'hui ses "guides touristiques", qu'il a beaucoup menti parlant de villes où il n'est jamais allé, que, aussi, ambassadeur en Italie, il passait son temps à faire croire qu'il n'était pas où il était, qu'effectivement il n'aimait pas Rome....beaucoup de documents dans le Musée Stendhal de Grenoble (établissements + site), en particulier sur le site de la bib de Grenoble
    http://www.bm-grenoble.fr/629-les-collections-stendhaliennes.htm

  • j'ai fait il y a peu le dénombrement des livres que je voudrais relire hum ça va être un peu pénible et il me faudra une vue qui ne faiblit pas

  • là mon com est pour Martine
    j'approuve l'idée d'aller voir le musée consacré à Stendhal il est très riche

  • Oui, je voulais dire "à peine ressorti de terre" ...

  • Pas grave je crois qu'on avait compris ton idée
    je me perds un peu dans les commentaires de commentaires et je n'arrive pas à poser mes réponses où je veux grrrrr

  • Stendhal écrit "mémoires d'un touriste" où il recommande clairement de visiter certains lieux et d'autres non..;que les notions de guide et de tourisme aient qq peu changé, certes!!!
    N'oublions pas que Stendhal est un grand écrivain, un grand dissimulateur ( une centaine de pseud. recensés, d'autres pas encore) un grand menteur quand il met en en-tête Civita-vecchia, cela ne veut pas dire qu'il y est mais qu'il devrait y être mais n'y est pas!!
    Dans le cas de Stendhal ce que j'aime c'est sa littérature....d'ailleurs comme Fabrice il assiste à une des grandes batailles napoléoniennes et en fait une critique esthétique sans percevoir l'objet même de ce qui se déroule alors qu'il est tout de même ambassadeur!!

  • Merci pour cette réaction
    Je vais bientôt publier un billet sur Stendhal donc restez en ligne:-)

  • loin de moi l'idée de dénigrer le grand écrivain qu'est Stendhal que je lis et relis. C'est juste pour les quelques pages sur Rome dans Rome, Naples Florence qu'on m'a offert dans une somptueuse édition et qui se trouve en bonne place sur l'étagère que j'ai râlé; pourquoi dans le titre Rome en premier alors qu'il n'y arrive qu'à la fin? Et puis, ce n'est pas ce qu'il a préféré.

  • Relire ? Il y a des jours, je regarde ma bibliothèque et je suis démoralisée car comment réussir à relire quand il y a tant de tentations sur vos blogs de lectrices ?
    Proust, Balzac et surtout Sand ont été mes relectures au détour de ces 15 dernières années sans oublier Hugo...
    Tes derniers billets sont très intéressants pour nous aider à faire le point quand il s'agit de faire le tri dans sa bibliothèque ! Je ne l'ai pas fait depuis 25 ans !!!

  • Demain c'est l'heure du rangement :-)

  • Quelle merveilleuse idée Dominique, et je mets tout de suite ton billet dans vos plus tentateurs, histoire de partager et de pouvoir relire cela (;0) dès que j'en aurais envie. Je fais partie de celles qui aiment relire et je verrais bien cela comme Rubicane, il y a quelque chose de très rassurant dans la relecture puisque l'on sait que l'on va pénêtrer dans pays connu :0) Il y a effectivement un petit côté lectures doudou ;0) Merci pour ce magnifique billet !

Les commentaires sont fermés.