Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entre fleuve et forêt - Patrick Leigh Fermor

 L'Europe de Paddy

 

 

fleuve.jpg

Il est temps de reprendre la route et de remettre nos pas dans ceux de Patrick Leigh Fermor, nous sommes devenus un peu ami avec lui et je vous propose pour le reste du voyage de lui donner du Paddy, son diminutif pour les amis.

 

Ce deuxième volume va nous conduire de la frontière Hongroise à la Yougoslavie. 

Vous savez maintenant que les recommandations ne manquent pas à ce jeune homme, il en a une pour le maire d’Esztergom « Veuillez être gentil avec ce jeune homme qui se rend à pied à Constantinople »

Voilà la recommandation reçue par le maire en ce jour de Pâques 1934, ce qui lui permet de finir la journée dignement

«  un souper chez le maire avec du Barack pour commencer, des flots de vin tout au long, du Tokay enfin, et une brume finit par entourer ces silhouettes superbement vêtues. »

DSC2810.jpg

Le coup d’envoi est donné de cette deuxième partie du voyage, il a été un vagabond sans le sous, un peu mendiant même à Vienne, mais à partir d’aujourd’hui c’est la vie de château qui l’attend.

 

Toutes les familles de la vieille Europe rencontrées au fil des routes se sont données le mot pour lui ouvrir les portes des demeures suivantes.

Tenez à Budapest, sa halte se fait chez des amis balto-russes de ses hôtes de Munich, Tibor l’accueille et « la manière dont les hongrois entendaient l’hospitalité tenait du miracle à répétition ».

Il va donc en profiter, découvrir Budapest et la langue hongroise, suivre les traces des Turcs ou de Sissi.

 

6a00d83451b44f69e20162fdb70e2e970d-500wi.jpg

                          Budapest

 

Ses hôtes lui font un cadeau inestimable pour quelques jours de voyage : Malek un bel alezan, des étapes prévues pour assurer le gîte et le couvert au cheval et à son jockey !!

C’est ainsi qu’il appréhende la steppe hongroise, l’Alföld et ses bohémiens avec qui il chante auprès d’un feu de camp, ou partage un dîner de hérisson.

Il traverse des villages où« les oies surgissaient de leurs mares pour se précipiter sur le chemin en sifflant »

il est de nouveau le vagabond qui se contente de peu « je m’assis sous un arbre, mangeai du pain et du fromage saupoudré de paprika, puis une pomme, en écoutant le coucou, la chanson du merle et le bis de les grive, pendant que Malek broutait l’herbe à un mètre de moi. »

kastely.jpg               château Körtvélyesi tableau de József Rippl-Rónai

 

Une fois Malek rendu à son propriétaire, la tournée des schloss reprend sauf que maintenant il s’agit de Kastély. Partout il est accueilli avec joie, invité à des bals, à des pique-niques, fume le chibouque et arrive ainsi doucement en Transylvanie où va se situer une des plus charmantes de ses aventures, elle porte un joli prénom Balasha Cantacuzene que pudiquement Paddy nommera Angela dans son livre. Il faut dire que la jeune femme est tout ce qu’il y a de plus mariée !!

 

transylvanie.jpg

                  Il faut dire qu'ils étaient beaux !

 

Découvrir l’Europe et l’amour à la fois avouez que cela mérite quelques pages d’un journal. 

Bien entendu le rythme de son voyage s’en ressent « Tout sentiment de durée s’était évanoui, et c’est seulement aujourd’hui, un demi-siècle trop tard que j’éprouve des remords soudains et rétrospectifs »

 

chateau.jpg

                   Un château des Carpates

 

Mais tout à une fin même les plus jolies idylles et notre Roméo reprend la route direction les Carpates. Il se fera bûcheron pendant quelques jours, descent le Danube et ses Portes de fer « C’était de tout le cours du fleuve, la longueur la plus sauvage. » Les villes ont changées d’allure « Des maisons pourvues de balcons se regroupaient autour de la mosquée » et il passe une nouvelle frontière à Orsova. 

portes-fer-306303.jpg

                  Les portes de fer : la fin du voyage

 

Hélas trois fois hélas, là s’interrompt le voyage de Paddy. En 1935 il parviendra à Andrinople mais nous ne verrons jamais Constantinople sauf si un esprit joueur souffle sur les lignes écrites et jamais publiées de la suite du voyage. 

cartefermor.jpg

 

                         La carte du voyage 

 

J’espère que je vous ai donné l’envie de lire ses livres, son écriture enrichit par son expérience, est superbe, ses souvenirs sont magnifiés par l’âge de l’auteur, toutes les scènes de la vie quotidienne, toutes les anecdotes prennent un sens profond. C’est une civilisation au bord du gouffre qu’il nous décrit. 

 

Cicerone curieux de tout, l’auteur nous fait le tableau d’une Europe qui va se déliter, par là il touche à l’universel.

L’érudition, la folle culture de l’auteur, amplifiées par les années, rendent ces livres indispensables à toute bibliothèque.

Cet homme que ces professeurs avaient qualifié de « mélange dangereux de sophistication et d'insouciance» se révèle un écrivain inoubliable.

Ce sont des livres que j’ai lu et relu , je ne les prête pas je préfère les offrir, ces deux livres sont selon Nicolas Bouvier : « à ranger au rayon des chefs-d’œuvre de l’humanisme nomade

Patrick-Leigh-Fermor-007.jpg

 

Quelques mots de biographie 

Après ce voyage Paddy participera à la Seconde Guerre, après avoir été un jeune homme aventureux et intrépide, il sera un soldat courageux.

Il s’illustrera en Crète en faisant prisonnier un général allemand en avril 1944. 

PLF.jpgUne anecdote s’attache à lui à ce moment là : après la capture le général lors d’une pause et admirant le paysage, se met à réciter une ode d’Horace, lorsque la mémoire lui fait défaut Patrick Leigh Fermor, très bon latiniste, murmure les vers suivants. Une belle façon de nous rappeler notre culture commune, un désir d’Europe que la férocité et la barbarie du nazisme ont anéantie pour longtemps mais dont nous pouvons aujourd'hui être les héritiers.

 

Le Livre : Entre fleuve et forêt - Patrick Leigh Fermor - Traduit par Guillaume Villeneuve - Editions Payot 1992  

Commentaires

  • Tu me donnes vraiment envie de relire ce livre! Certains détails sont soris de ma mémoire mais il faudra d'abord que je vienne à bout du gros Geert Mak que je viens tout juste de commencer

  • @ miriam : j'ai relu les deux pour faire mes billets, je gardais l'impression que le temps des offrandes était le meilleur, mais à la relecture je dois dire que non, cette deuxième partie est tout aussi excellente
    j'ai redécouvert ce récit dont j'avais malgré tout oublié certains détails

  • Après négociation, je vais mettre la main sur le tome 1 prêté par qui tu sais (finalement, elle ne possède pas le 2), espérant être aussi enthousiaste que toi ... et tenter ladite "qui tu sais". ^_^

  • @ keisha : par avance bonne lecture tu pourras lui faire la nique après

  • Encore un livre qu'il faudra que je lise !

  • @ kathel : je ne suis pas seule à engranger pour le long hiver :-)

  • a force de se sentir trop à l'étroit sur leur île, c'est fou ce que certains peuvent aller user comme paires de godasses sur le continent...

  • @ JEA : c'est un trait british qui me plait beaucoup, ils sont vraiment parmi les meilleurs écrivains voyageurs

  • A la fin de cette lecture (il y a longtemps...), j'étais vraiment trop triste de quitter cet auteur et je me suis précipitée sur "Courrier des Andes" mais j'ai été un peu déçue, dommage, j'aurais du attendre un peu avant de le lire...

    (je les avais lus à la bibliothèque mais cet été je les ai achetés, ainsi je peux les feuilleter au hasard des pages après la lecture de tes billets...)

  • @ cathe : Courrier des Andes m'avait déçu aussi, après avoir lu ces deux là on a envie de lire d'autres livres de l'auteur mais ils sont moins bons
    Mani dont j'ai parlé il y a quelques temps est très intéressant mais n'a pas le charme de ces deux là
    je suis comme toi il m'arrive de temps en temps de les refeuilleter à l'occasion d'autres lectures par exemple

  • Je n'ai lu ni celui-ci ni le précédent mais par contre j'avais lu Courrier des Andes
    D'accord ce n'est pas l'Europe!!!!
    Bon dimanche

  • @ autour du puits : tu n'as pas lu le meilleur, vas y lis ceux là tu seras enchantée j'en suis certaine

  • Parcourir en mots le chemin de tes illustrations, un must!
    Ce cimetière est absolument original, superbe...
    Merci Dominique.

  • @ Colo : je choisirais bien ce cimetière si j'avais le choix pour ma vie future :-)

  • Que vous nous emmenez loin et partout Dominique, au moment où je me pose, vous courrez l'Europe !
    Cette "humanité nomade" est très tentante et enthousiasmante: de vos trois auteurs je préfère certainement Fermor: l'aventure et l'érudition, quel projet !

  • @ christw : dans la série c'est aussi mon préféré et celui que je relirai toujours avec bonheur

  • Bien sûr que tu nous a donné envie de lire ce livre, une fois de plus nous avons eu l'impression "d'y être" ! Et puis c'est formidable de lire et de relire une histoire avec autant de plaisir. Tes illustrations sont magnifiques et le couple d'amoureux sublime. Il y aurait donc une suite écrite mais non publiée ? Tous les ingrédients sont là, et ce titre comme le précédent vont sur la longue liste de mon joli calepin. Belle journée Dominique. brigitte

  • @ Plumes d'Anges : ce devait être un couple magnifique !! en lisant ce récit on a une envie furieuse de les connaître

  • Tes photos et tes commentaires sur ce second volume me redonnent encore plus envie de relire Paddy. Je ne me souvenais plus de sa belle rencontre avec Balasha Cantacuzene. Elle porte le nom d'un empereur byzantin, de quoi rêver !!!

  • @ Nadejda : Dans le livre il lui attribue un pseudo mariage et famille oblige !! mais quelle belle histoire d'amour

  • Tu as le don de trouver des livres passionnants, en fin pour moi.
    Ce genre de thèmes m' attirent moi aussi.

  • @ Alba : Bonne lecture si tu te décides

  • J'espère vraiment que je vais trouver ces livres dont vous parlez si bien.

  • @ Bonheur du jour : je te le souhaite cela vaut la peine

  • Et en prime une petite histoire d'amour !! Franchement, comment résister ?? En tout cas je suis convaincue, je vais voir si j'arrive à trouver ces deux tomes

Les commentaires sont fermés.