Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyages pendulaires Des Roms au coeur de l'Europe

 

voyages.jpg

Une exposition en ce moment à Lyon a retenu mon attention, il faut dire que l’actualité s’est chargée de lui donnée une portée nationale.    
Composée à partir de reportages photographiques, l’exposition montre les déplacements de plusieurs familles entre la France et la Roumanie.
Dans la banlieue lyonnaise comme dans la banlieue d’autres grandes villes, des bidonvilles se sont créés et abritent ou abritaient des Roms. Au gré des expulsions, des accompagnements à la frontière on suit la vie de ces familles. Les photos parlent toutes seules pour dire la précarité, la pauvreté et les conditions de vie indécentes qu'elles soient en France ou en Roumanie.

Le travail a été réalisé par une journaliste : Sophie Landrin et par un photographe : Bruno Amsellem, ils se sont déplacés au même rythme que les familles, et ont découvert un ghetto rassemblant 2000 Roms en Roumanie. Cette situation est ancienne car comme dans le reste de l'Europe, les Roms sont des parias dans leur pays d'origine.

Chômeurs par force en Roumanie depuis la fin de l’ère Ceaucescu et par décision administrative en France, ces personnes toujours montrées du doigt, marginalisées, victimes de discrimination survivent grâce à la mendicité. En quelques 8 ans ces familles ont effectué plus d’une dizaine de voyage entre les deux pays au gré des mesures prises à leur encontre.
Des solutions sont possibles, ainsi certaines familles ont accepté l’aide fournie par l’Office de l’Immigration et de l’Intégration et ont pu obtenir un logement et scolariser leurs enfants.

 

J’ai été très touchée par cette exposition car comme chacun il m’arrive d’avoir des jugements lapidaires et stéréotypés lorsque dans le métro je vois une jeune femme mendier son bébé dans les bras ou des enfants portés un accordéon plus gros qu’eux et tendre la main.

Est ce normal si aujourd’hui dans pratiquement tous les pays d’ Europe  une population est ostracisée au seul prétexte de son mode de vie ? Une expo comme celle là peut aider à changer notre regard et redonner de la dignité à nos relations avec la communauté Rom.

Pour en savoir plus : Le livre de Jean Pierre Liégeois universitaire dont le travail est consacré à cette communauté : Roms au coeur de l'Europe, édité par le Conseil de l'Europe

Emmanuel lecteur de ce blog me transmet une adresse intéressante que je vous livre celle de café Babel
on y trouve des articles sur la communauté Rom, l'occasion d'élargir nos points de vue sur le sujet

 

Commentaires

  • Entendu à la télé :A Vienne (Autriche), le porte parole de la communauté rom s'appelle Rudolf Sarközy...
    Bravo pour ton billet, encore une fois au coeur de l'actualité. Ma région compte peu de roms de Roumanie, mais beaucoup de "gens du voyage" qui ne demandent qu'à vivre paisiblement et sont inquiets de ces coups de projecteurs... Il veulent garder leur façon de vivre en voyageant, même si seulement l'été, et avoir des points de chute décemment installés.

  • @ Keisha : je ne sais pas si je serais aller voir cette expo sans l'actualité, peut être que je ne l'aurais pas repérée
    Sais tu qu'en Roumanie qui essaie en ce moment de nous donner des leçons, vivent 2 millions de Roms tout autant marginalisés que chez nous ( c'est 10 % de la population ! une histoire qui remonte à des siècles mais qu'il serait temps de faire évoluer

  • Bravo pour votre blog que je viens de découvrir. Peut-être que le mien consacré à nos auteurs pourrait vous donner quelques suggestions de lecture?

  • Un billet vraiment d'actualité ! Et qui change des discours sécuritaires qui fleurissent juste avant une rentrée sociale qui s'annonce un peu... chaude...

  • @ Margotte , je ne change pas l'orientation de ce blog mais cette exposition a été l'opportunité pour moi du profiter du livret photos fait à l'occasion de l'expo et surtout de lire le livre "Roms au coeur de l'Europe" qui m'a laissé sans voix car ne n'avais pas conscience du tout de l'importance de cette communauté et de l'importance de l'exclusion qu'elle subit dans TOUS les pays d'Europe, si nous sommes à l'avant scène (il n'y a vraiment pas lieu d'en être fière ) c'est un comportement partagé, les pays bas, l'allemagne, l'angleterre tous les pays d'Europe cherche à faire la même chose "se débarraser d'eux " C'est une image bien sinistre de l'Europe

  • @ Un petit Belge : je vais profiter de cette fin de journée pour paritr en visite chez vous

  • Tu as bien raison, et merci pour ce billet.
    Voilà que tout à coup on les découvre, les expulse, comme s'ils étaient à l'origine de tous les maux de nos sociétés!
    Après eux, qui? C'est vraiment très inquiétant.

  • @ Colo : ça laisse effectivement un arrière goût très désagréable, c'est tellement facile de montrer du doigt une communauté, en France mais aussi ailleurs et puis depuis 20 ans il ne semble pas que la Roumanie ait fait quoi que ce soit pour intégrer ces populations et pas que pour des raisons économiques

  • Hier soir au 20 heures sur la 2 un reportage sur les roms revenus de France ces dernières années, je n'ai pas eu le temps de tout suivre, et ensuite une intervention d'Eric Besson (pas suivie non plus, mais je dois pouvoir rattraper cela sur internet)
    Il y aurait 500 000 roms en Roumanie, plutôt pauvres, marginalisés. (ceci étant, parmi les non roms, ce n'est pas forcément la grande richesse non plus, mais bon, ils ne sont pas exclus)
    Qu'est ce qui empêche de garder les roms en France (je suis la naïve de service, moi je garderais tout le monde, c'est bien comme cela que la France s'est faite au fil du temps, non?), les gamins vont à l'école, ça pourrait évoluer?
    A l'époque où c'est la vogue des camping cars pour les "gadjé", pourquoi les gens du voyage ne pourraient-ils pas garder leur mode de vie? (sachant que beaucoup sont déjà sédentarisés une bonne partie de l'année)

  • @ Keisha : j'ai appris en lisant le livre de JP Liégeois que j'ai acheté suite à l'exposition que cela est compliqué mais pas impossible de trouver des solutions.
    Il dit dans son bouquin que finalement ce peuple est celui qui représente le plus fortement la notion d'Europe puisque pour eux pas de frontières leur appartenance au peuple Rom dépasse largement l'idée de nation, il imagine la possibilité d'une réflexion européenne pour trouver des solutions
    En France pour l'instant cela semble mal parti

  • Un léger aperçu de l'expo sur cafebabel.com : http://www.cafebabel.fr/images/421/voyage-pendulaire-des-roms-au-coeur-de-l-europe/

    @Dominique&Keisha : C'est vrai que le peuple Rrom, pour sa mobilité transfrontalière, est un peu le modèle du citoyen européen ! La France, c'est le moins qu'on puisse dire, ne fait pas preuve de grande tolérance envers un mode de vie qu'elle ne souhaite pas comprendre (son gouvernement du moins). Pire, elle leur fait des promesses non-tenues : dans un article du Monde (papier), ils témoignent ne jamais avoir reçu la somme de 3600 euros promise par le gouvernement français pour lancer leur entreprise en Roumanie... Pour une politique d'intégration, elle est ratée.

  • @ Emmanuel : merci pour le lien et votre commentaire, j'aime bien l'expression "modèle du citoyen européen"

  • Une exposition en plein dans l'actualité en effet. Je rebondis sur ce que tu dis de la situation des Roms en Roumanie. Lors d'un voyage là-bas, j'ai visité un village de Roms et c'était effrayant de voir dans quel état ils étaient abandonnés par l'Etat, qui les obligait à se sédentariser (c'était encore Ceasescu à l'époque). Il m'a bien été précisé partout que les Roumains détestaient les Roms et j'ai retrouvé le même discours en Hongrie. Quand j'ai entendu la réaction d'un ministre roumain, j'ai failli m'étrangler.

  • @ Aifelle : C'est bien d'avoir ainsi un témoignage de première main qui vient tout à fait corroborer les études faites par le Conseil de l'Europe et que j'ai retrouvé dans le livre de Liégeois, il semble en effet qui si la discrimination est plus importante dans les pays d'Europe de l'est c'est tout simplement que les Roms y sont plus nombreux et depuis plus longtemps , ils y ont été victimes de pogroms !!
    j'ai ainsi appris que les Roms ont été "esclaves" dans les grandes familles roumaines jusqu'à la fin du XIX siècle ...cela laisse nécessairement des traces !
    Cela n'excuse en rien l'attitude du gouvernement français mais cela permet de prendre une certaine distance avec les discours politiques des uns et des autres

  • Bravo pour cet article au coeur de l'actualité et l'attention portée à ces destins difficiles qui interpellent vraiment en Europe au XXI è siècle

  • Une exposition que je ne pourrai pas voir parce que je ne suis pas de Lyon, et je le regrette car la situation des Roms et des Tziganes m'intéresse depuis très longtemps ! Par contre, leur situation en Europe centrale est plus que préoccupante, notamment en Roumanie et en Bulgarie, mais pas uniquement. Tu cites L'ouvrage de Jean-Pierre Liégeois qui est très intéressant. Je te conseillerai aussi, si tu veux mieux comprendre leur histoire et leurs problèmes depuis des décennies, le livre "Les Tsiganes en France : un sort à part 1939 - 1946" de Marie-Christine Hubert et Emmanuel Filhol, ainsi que les deux ouvrages de Jan Yoors.

  • @ Nanne : Merci pour ces références pour élargir un peu les lectures, les informations en provenance d'Italie ce matin ne sont pas faites pour réjouir , on a vraiment l'impression qu'une chasse est ouverte, Eva Joly a dit des choses tout à fait justes : pour la première fois depuis la guerre, en Europe, des gens sont poursuivis en raison de leur appartenance à une ethnie particulière ...Scandaleux et effrayant

  • @ Bénédicte : merci pour ce gentil commentaire

  • Décidément ce gouvernement fait des choses de plus en plus honteuses... Un peu soulagée tout de même que de nombreuses voix s'élèvent même au sein de sa famille politique et des instances religieuses contre cet ostracisme intolérable qui a un sale goût de déjà-vu . Je connais peu les us et coutumes de roms et leur histoire détaillée mais cette expo a l'air vraiment intéressante... Mais hélas Lyon est un peu loin.

  • @ Freude : il ne peut pas y en avoir toujours que pour les parisiens :-))))
    c'est aussi pour ça que j'ai mis les références du bouquin de JP Liégeois que l'on trouve en bibliothèque

  • J'ai vu le reportage à la télé, par hasard. Je suis fascinée par les petites communautés, j'ai travaillé près de 20 ans dans une qui a, comme toutes les autres, sa propre langue, ses propres codes, sa propre loi. Pas simple. La situation des femmes rom me touche particulièrement.

  • @ Theoma : manifestement nous sommes nombreux à être touché et en colère contre les mesures indignes qui sont prises; l'opinion, les églises font entendre leur voix et c'est bien
    Dans mon travail il m'est très souvent arrivée de rencontrer des personnes victimes de discrimination et c'est pour moi aussi un sujet sensible

  • Merci pour ce très bel article. Je suis enseignante auprès de la communauté ROM et l'actualité me fait frissonner.

  • @ Mirontaine : depuis ce billet la situation ne s'est pas améliorée du tout et les réactions européennes n'ont pas l'air de suffire

Les commentaires sont fermés.