Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mystères de Lisbonne

Dans la collection  Les pavés de l’été  prenez votre billet pour Lisbonne.

 

9782749914046FS.gif



Qu’il faille un film pour voir éditer et traduit un classique de la littérature portugaise c’est à la fois navrant et heureux.
Ce livre est le cadeau d’un ami. Un ami qui n’hésite pas à faire voyager un gros livre juste pour vous faire plaisir et assouvir votre soif de lecture, voilà bien un ami véritable !

             

                                                La bande annonce

Le Portugal du XIXème siècle et un début très classique pour un grand livre d’amour et d’aventures : le héros Pedro Da Silva est élevé dans un collège religieux, il est pauvre et ignore tout sur sa naissance « J’étais un garçon de quatorze ans, et je ne savais pas qui j’étais. »
 Un jour « une femme enveloppée dans une cape » entre dans sa vie et le Père Dinis qui jusque là se chargeait de son éducation va peu à peu lui livrer le secret de sa naissance.

 

les mysteres de lisbonne 26.JPG

                               Une multitude de personnages


Dit comme ça, ça n’a l’air de rien mais voilà que s’ouvre des aventures trépidantes.

« avalanche, cataracte d’avanies, de crimes, de désastres inattendus » Ce n’est pas moi qui parle c’est Raul Ruiz dans la préface !
j’avais plus modestement l’intention de parler  d’amour passionné et contrarié,  de fuites en calèches, d’aventures périlleuses, de vengeance, de voyages entre le Brésil, l’Italie et la France.
Tout est là : les personnages rongés par la jalousie et la soif de vengeance, d’ancien libertin converti en bon Père, un enfant illégitime, un pirate. On est emporté de péripétie en coup de théâtre, de révélations en rebondissements.

3028.jpeg

                           Un personnage mystérieux : le Père Dinis


Un roman d’une extraordinaire richesse, où il faut faire une petite liste des personnages parce que sinon on est perdu, un roman ample et riche, qui a le souffle des meilleurs romans de Dumas. On pense forcément aussi à Eugène Sue et ses mystères de Paris dont Camilo Castelo Branco connaissait l’oeuvre. Petit bémol (mais petit vraiment) la traduction qui, faite peut être un peu dans l’urgence pour la sortie du film, est parfois un peu lourde.

04a-porto_05.jpg

Pour d'autres rendez-vous avec la littérature portugaise

 

Le livre : Mystères de Lisbonne - Camilo Castelo Branco - Editions Michel Lafon

Le Film : une très belle adaptation par Raul Ruiz, lisez le billet de Dasola pour en savoir plus.

L’auteur est à la hauteur de ses personnages
Fils naturel d'un père noble et d'une mère paysanne, il est très tôt resté orphelin. Marié à seize ans avec Joaquina Pereira, il connut d'autres passions tumultueuses, dont l'une le mena en prison : celle pour Ana Plácido qui devait devenir sa compagne. Fait vicomte de Correia-Botelho en 1885, pensionné par le gouvernement, il connut cependant une fin de vie des plus pénibles : perclus de douleurs et devenu aveugle, il finit par se suicider.(source wikipédia)

 

Commentaires

  • Moi, quand il y a plus de Trois personnages, je suis perdue... Là, je galère devant "Games of throne".

  • @ juliette : ça ne me gêne pas vraiment sauf si les noms sont difficiles à retenir

  • Je ne connaissais ni le film ni le roman que j'ai vraiment envie de lire après avoir vu et lu ta présentation. Je pense que ça devrait me plaire.

  • @ nadejda : si tu aimes Dumas ou Sue cela te plaira, mais en matière de littérature portugaise je préfère malgré tout Eça de Queiroz

  • Je ne connaissais moi non plus ni le film ni le roman.
    En cherchant un peu j'ai découvert que Arte en avait fait une mini-série diffusée en mai et juin.
    Comme de toute façon je ne regarde jamais la télévision pas la peine de dire que j'ai raté la diffusion!!!
    Je viens de voir que le film passait à Denfert lundi à 17h.....
    Bonne journée

  • @ autourdupuits : j'avais eu l'intention de le voir au cinéma mais la longueur m'avait arrêté, je l'ai vu en DVD mais sur un grand écran et j'ai aimé, Armando a eu la gentillesse de m'envoyer le roman et j'y ai pris du plaisir un peu comme avec les grands romans de Dumas

  • J'ai reculé devant la longueur du film, le livre passerait peut-être mieux. Et puis si tu évoques "les mystères de Paris", difficile de résister.

  • @ Aifelle : même chose pour moi mais l'avis de Dasola était très favorable du coup j'ai mis la main sur le DVD à sa sortie

  • J'ai aimé le film, l'image est belle et poétique... Lirais-je le gros pavé ??? En tout cas je garde les merveilleuses images du film !
    Bon week-end!

  • @ Enitram : un plaisir pour gros lecteur si on peut le dire comme ça !

  • Je vais très peu au cinéma en ce moment mais je retiens le titre du livre!

  • @ mango : on est chacun attiré par son domaine de prédilection, film ou livre

  • Bonjour Dominique, je me suis acheté le roman dès sa parution mais pas encore lu. C'est en effet un peu dommage (mais bon tant mieux) qu'il ait eu fallu la sortie du film et du DVD (maintenant) pour que l'on puisse lire le roman traduit.. Merci pour le lien sur mon billet à propos d'un très beau film qui faut savourer. Bonne journée.

  • @ dasola : c'est ton avis enthousiaste qui m'a fait acheter le DVD et je ne le regrette pas, le livre apporte l'éternel plaisir de la lecture. La traduction n'est pas mauvaise mais un peu lourde à certains moments

  • C'est le style de roman que j'adorerais lire et que je lirais si je le trouve! J'ai découvert cet auteur lors d'un voyage à Porto et j'ai acheté "Amour de perdition" dans la librairie que tu as mise en photo dans ce billet.
    C'est vrai que Mystère de Lisbonne fait penser à Eugène Sue dont j'ai beaucoup aimé les mystères de Paris.

  • @ Claudialucia : j'ai emprunté la photo à Armando qui est mon fournisseur de livre sur ce coup, chanceuse d'avoir vu cette bibliothèque tout à fait extraordinaire !
    je ne connais cet autre roman mais c'est noté

  • J'ai beaucoup aimé le film et c'est vrai qu'il est regrettable qu'il ait fallu attendre cette adaptation cinématographique pour que le livre soit traduit. On connaît mal la littérature portugaise dont on parle trop peu, je trouve.

  • @ claire-Lise : j'ai fait quelques billets sur des romans portugais et tu peux aussi en trouver sur le site lecture/écriture, c'est une littérature que j'aime beaucoup

  • Je me laisserais volontiers tenter par ce livre... Mais cet été, j'ai déjà pris un billet pour les guerres napoléoniennes, l'incendie de Moscou et la Bérézina, alors ce sera peut-être plutôt pour l'année prochaine!

  • Merci Dominique de nous faire connaître cet auteur portugais et le film.

    Un billet très intéressant.

    Bon week-end

  • @ Alba : littérature espagnole ou portugaise mon coeur balance entre les deux mais finalement j'aime ...les deux

  • J'ai déjà eu l'occasion de chroniquer Les mystères de Lisbonne,le film,et d'en dire grand- bien.

  • @ Eeguab : c'est un billet que j'ai du raté mais on se retrouve pour l'avis favorable

  • Je suis heureux de ton billet ainsi que des commentaires. Je crois que j’ai tout dévoué avec la délicatesse d’un portugais qui est amoureux des pavés de Lisbonne. Oups. Soudain un doute.
    Je crois que tu ne parlais pas de ces pavés là… Je me trompe ?
    Bisous

  • @ Armando : les pavés c'est mon truc depuis ...toujours ...mais surtout depuis mai 1968 le printemps de mes 18 ans alors question pavé je suis au top

  • Oh, je ne savais même pas que le livre existait ! J'ai vu une grosse partie du film grâce à Arte, c'était magnifique. Comme je suis très "pavé", je ne vais pas tarder à me le procurer. Merci beaucoup !

  • @ nathalie : c'est un livre d'été par le côté aventure rocambolesque mais il ne tient pas dans un sac à dos !

  • Comme j'ai beaucoup aimé Amour de perdition, ce livre fait évidemment partie de mes lectures à venir.
    Espérons que la lourdeur de la traduction dont tu fais mention ne nuira pas trop au plaisir de la lecture!

  • @ lali : c'est une traduction à 4 mains et de là peut être la difficulté, en même temps je ne veux pas être trop sévère car cela n'a pas nuit à ma lecture

  • Je n'ai pas vu le film, ce qui est un point positif pour moi, avant de m'attaquer à un livre ! Donc à retenir !

  • @ Annie : alors à l'attaque !

  • Je connais très mal, voire même pas du tout, la littérature portugaise, et c'est bien dommage ! Ce pavé littéraire me rappelle un peu "Le guépard" de Lampedusa pour l'Italie ... Mais c'est juste une impression en lisant ton billet !

  • @ Nanne : oui et non, cela se rapproche plus dans grands feuilletonistes comme Dumas ou Sue, il y a moins d'étude d'une société même si ce n'est pas absent, le roman vaut surtout par une trame romanesque folle un peu à la manière de Monte Cristo !

  • J'ai écouté il y a peu les podcasts de Hors Champs consacrés à Raoul RUIZ ... et j'ai bien envie de découvrir ces Mystères de Lisbonne en film. Peut être pas le courage pour le moment de me plonger dans le pavé. Merci pour ce billet.

  • j ai aime le filmau cine je l ai revu sur Arte, je liraisvolontiers le livre. Un coucou de Vilnius ce qui explique l qbsence d accents

  • @ miriam : heureuse d'avoir de tes nouvelles ...même sans accent...j'attend ton reportage photos avec impatience

  • Tu m'as vraiment donné envie de le lire, en portugais, pour éviter la traduction lourde...Merci

  • @ Lin, pain d'épices et chocolat : en Portugais ! rien ne vaut la VO !

  • Quelle merveille ce roman que j'ai dévoré en Avril, et je m'étais tout autant délécté des 4h26 de film l'hiver dernier qu'on ne voit pas passe, je le confirme ce film est un chef d'oeuvre magnifique par le jeu des acteurs, les décors d'une richesse, une mise en scène aux petits oignons vu la complexité de lier tous les personnages entre eux, à travers les époques.

    Le découpage en épisodes par Arte n'est pas trop réussi à mon goût il a le mérite de rajouter quelques scènes à la version cinématographiques, tu as de vrais amis garde les, je pensais que la blogosphère avait un peu boudé ces Mystères de Lisbonne, ton commentaire fait plaisir à lire, surtout que je ne passais pas sur ce blog par hasard!!!!

  • @ nathalia : un roman superbe et foisonnant et j'ai également aimé ce film qui s'étire sans jamais lasser

Les commentaires sont fermés.