Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Miniaturiste - Jessie Burton

Un livre phénomène outre-manche cela éveille la curiosité, alors en route pour les canaux et les riches maisons d’Amsterdam au XVII ème siècle.

 

de-hooch-la-cour-d-une-maison-de-delft-1658.jpg

Pieter De Hooch

 

1686 Petronella Oortman vient de se marier, elle a juste 18 ans et son mari est le beau et riche marchand Johannes Brandt, un homme important de la communauté marchande et qui a deux fois son âge.

Elle arrive seule dans sa nouvelle demeure et l’accueil de Marin la soeur de son époux est pour le moins froide et compassée. Marin est une vieille fille prude, rigide et qui n’a aucunement  l’intention de laisser le gouvernement de la maison à Nella.

Deux domestiques seulement dans la maison ce qui est pour le moins surprenant pour un homme de la qualité de Johanne. Cordelia la servante délurée et Otto un homme à la peau sombre comme jamais Nella n’en a vu.

La jeune épouse s’ennuie vite, solitaire, inoccupée et ignorée par son mari sauf lorsque celui-ci lui offre un extraordinaire jouet : une maison miniature stricte reproduction de la demeure cossue des bords du Herengracht.

 

39534153.jpg

La maison de poupée qui a inspiré l'auteur

D’abord vexée par la cadeau Nella commande à un miniaturiste quelques petits objets pour meubler la maison, ils sont de parfaites reproductions mais bientôt les objets arrivent sans qu’elle ne les ait commandés et leur précision semble montrer que celui qui les fabrique connait la maison et même les secrets de ses occupants. Le miniaturiste finit par obséder Nella.

Les liens entre Marin, Nella et les deux serviteurs vont se resserrer, les femmes vont devoir faire face avec courage aux événements qui vont s’abattre sur la maisonnée. Et chacun va se montrer sous un jour plus digne, plus riche que prévu.

 

5592_herengracht.jpg

la courbure d’or de la herengracht

 

C’est vraiment un grand plaisir de se plonger dans ce monde plein de paradoxes que ce siècle d’or à Amsterdam. La prospérité de la ville et de la Compagnie des Indes Orientales, l’enrichissement sans limites des marchands se paient d’un rigorisme religieux qui porte chacun à espionner son voisin, qui oblige chacun à masquer sentiments et à se garder de tout écart de conduite. La liberté n’est qu’apparente. Les entrepôts regorgent de biens odorants, parfumés et savoureux mais le puritanisme condamne les personnes à une vie grise et sans charme et à se nourrir de hareng plutôt que des délices en provenances d’orient.

 

Les personnages de Jessie Burton sont très bien mis en scène, sa puissance d’évocation est grande et l’on a aucune peine à imaginer dans cette maison tout droite sortie d’un tableau de Vermeer.

Nella et Marin sont deux très beaux personnages féminins, l’une par son ouverture d’esprit et son imagination, l’autre par son caractère passionné bien caché derrière un autoritarisme calculé. 

Les rebondissements tiennent le lecteur en laisse et même s’il y a parfois une ou deux longueurs la lecture est très prenante.

Il semble que l’auteur a été comparée à Tracy Chevalier, il y a certes quelques ressemblances mais Jessie Burton me semble un écrivain plus ambitieux.

 

 

 

9782070144228FS.gif

Le livre : Jessie Burton - Miniaturiste - Traduit de l’anglais par Dominique Letellier - Editions Gallimard 2015

Commentaires

  • Un roman historique intriguant, plein de rebondissements... je n'ai jamais lu Tracy Chevalier, mais ce roman me tente plus.

  • la jeune fille à la perle de T Chevalier est un roman sympa mais celui ci est nettement plus ambitieux et j'ai beaucoup aimé

  • La lecture du billet étant à elle seule un régal, je cours acheter le livre!
    Déjà que j'adorais Tracy Chevalier!!!

  • Dominique je suis certaine que ce roman va te plaire

  • Je suis plongée dedans et ne le quitte pas .
    Comme toi je trouve qu'il y a quelques longueurs vite oubliées par les rebondissements

  • oui les petits défauts d'un premier roman où l'auteur cherche à en dire un peu trop mais le plaisir l'emporte largement et aussi la curiosité pour cette société tout à fait paradoxale dans son comportement

  • J'avais été attirée par la couverture et après lecture de ton billet j'ai vraiment envie de le lire car le lieu et la période m'intéresse.

  • un très bon roman historique où l'auteur mêle vraiment habilement des destins particuliers et l'histoire d'une société et d'une époque

  • Une époque bien intéressante, richesses pour certains, malheurs pour d'autres. Cette vidéo donne une bel éclairage sur ce choix des miniatures, une bonne lecture m'attend, merci!

  • une belle lecture en effet où la maison de poupée tient une place importante

  • Pfff, encore une pépite! J'ignore si j'aimerais Tracy Chevalier, mais si tu dis que c'est meilleur...

  • la jeune fille à la perle est un bon roman bien romanesque très réussi mais celui ci qui se passe aussi à Amsterdam est nettement plus ambitieux plus abouti et le sujet plus riche

  • Moi, c'est la période que j'aime et le ville d'Amsterdam. Je me régale d'avance !

  • j'ai acheté le livre pour la ville moi aussi et l'époque car j'aime cette période

  • tiens je ne connaissais pas du tout mais ça m'intéresse +++ !

  • un beau roman

  • Une étonnante histoire semble-t-il, riche en rebondissements, ça c'est précieux ; j'avoue qu'en tout premier lieu, je suis attirée par cette superbe maison de poupée et son mobilier... Oh, je me sens incorrigible ! Bises. brigitte

  • une maison de poupée comme j'en ai rêvé enfant ...

  • j'attendais un avis avant de l'acheter, merciiii!

  • je crois que tu peux faire le saut

  • un livre que je mets dans ma liste , j'ai hâte de le lire!

  • un bon cru à mon avis

  • Bonjour Dominique, je viens de me procurer ce roman, je compte bien le lire dès que possible. Moi, c'est l'histoire qui m'attire beaucoup (Tracy Chevalier ou non). Bonne journée.

  • l'histoire est très bien menée, pleine de rebondissements et de surprises

  • Je pensais évidemment à "la jeune fille à la perle" en lisant ton billet ; aimé, sans plus. Si celui-ci est plus ambitieux, je note et je vois qu'Aloïs est emballée aussi, alors il n'y a plus à hésiter.

  • j'ai aimé la jeune fille à la perle mais finalement plus pour le sujet que pour le roman lui même ici la trame romanesque est nettement plus riche même si il y a quelques imperfections de jeunesse pour un premier roman

  • Je suis très intéressée pour l'ambiance, et j'ai croisé de très bons avis. Je pense que je vais craquer ;-)

  • une belle ambiance, pleine d'inattendu

  • Bien sûr je le note ! Ton billet m'a fait plutôt penser aux "heures silencieuses" de Gaëlle Josse. Même époque et même décor... Non ?

  • oui on peut aussi penser à cela mais le récit ici est beaucoup plus dynamiques, les heures silencieuses avaient un côté méditatif

  • C'est original cette histoire de maison miniature, voire assez inquiétant ! Ton billet me donne envie de découvrir ce livre dont je n'ai pas entendu parler....

  • vrai qu'il a un une "inquiétante étrangeté comme disait Freud

  • Ce roman me tente aussi ... le pays, le siècle, l'atmosphère!

  • un bon roman que tu pourrais apprécier

  • ma libraire m'avait donné une plaquette éditée par Gallimard pour présenter ce roman, j'attendais des critiques de lecteurs pour me lancer, c'est parfait. Ce jour-là elle m'avait conseillé Kentucky song, de Holly Goddard Jones, et je n'ai pas regretté mon achat. Bonne Saint Jordi à tous les lecteurs et libraires!

  • merci pour ce commentaire et je note le titre dont vous parlez

  • Je vais le réserver à la bibliothèque, tu en parles tellement bien que j'ai envie de le lire !

  • j'espère que tu y trouveras du plaisir

  • Ma soeur vient de me l'offrir en anglais :-)

  • Bonjour Dominque, j'ai lu ce roman pendant mes trois jours de week-end de 1er mai, j'ai beaucoup aimé. Merci pour ce conseil. Je ne m'attendais pas à tous ces rebondissements. Il y a un peu de fantastique et Amsterdam au XVIIème siècle qui a accueilli les Juifs séfarades a pourchassé les homosexuels et n'était pas tendre avec les gens de couleur, je l'ignorais. Bonne fin d'après-midi.

  • Ton billet est sublime! J'ai bien aimé ce roman.

  • un excellent roman en effet et je partage ton enthousiasme

  • Une lecture que j'avais appréciée.

Les commentaires sont fermés.