Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Premier amour - Ivan Tourgueniev

Premier amour - Ivan Tourgueniev - Lu par  Stéphane Freiss - Editions Naïve
premier amour.jpgJ’ai lu très peu de choses de Tourgueniev et la sortie de ce livre audio m’a décidé à faire plus ample connaissance.
L’histoire est simple, Vladimir est un adolescent de 16 ans et il va tomber amoureux fou de Zinaïda qui en a vingt et un et vit dans le domaine d'à côté.
Lui est encore d’une timidité maladive, elle, connaît déjà la vie, elle est belle et sulfureuse et tous les hommes sont à ses pieds.

Ce n’est pas une histoire romantique et un peu guimauve, Vladimir éprouve des sentiments violents, une jalousie sans bornes attisée par la belle Zinaïda volage, coquette et cruelle.C’est une vraie tragédie familiale dont le cadre est la Russie du XIXième siècle.J’ai beaucoup aimé ce récit d’amour contrarié tendre et délicat mais sans mièvrerie, la lecture de Stéphane Freiss est parfaite.

Du coup j'ai fait un petit tour sur la biographie de Tourgueniev par Henri Troyat et il semble que cette histoire soit en grande partie autobiographique.
Le livre a largement été chroniqué sur la blogosphère  : un billet chez Lecture/Ecriture

datcha1.jpg


La datcha musée de Tourgueniev

Commentaires

  • J'ai envie de littérature classique de temps à autres, ce titre pourrait bien ma plaire !

  • @ Kathel : à lire ou à écouter c'est un excellent récit

  • Merci pour le lien ;-)
    Et juste comme je vois ton com', je suis en train de lire un roman d'une auteure finlandaise et figure-toi que Taneli "est un adolescent de 16 ans et il va tomber amoureux fou de" Mona "qui en a vingt" quatre "et vit à côté.
    Lui est encore timide, elle, connaît déjà la vie, elle est belle et sulfureuse et tous les hommes sont à ses pieds." Exactement!

    "Ce n’est pas une histoire romantique et un peu guimauve," Là non plus!

    Comme quoi, on retrouve sans cesse ces thèmes à travers les époques et les contrées. Une de ces histoires éternelles sur laquelle on n'a pas fini de raconter...

  • Merci pour le lien ;-)
    Et juste comme je vois ton com', je suis en train de lire un roman d'une auteure finlandaise et figure-toi que Taneli "est un adolescent de 16 ans et il va tomber amoureux fou de" Mona "qui en a vingt" quatre "et vit à côté.
    Lui est encore timide, elle, connaît déjà la vie, elle est belle et sulfureuse et tous les hommes sont à ses pieds." Exactement!

    "Ce n’est pas une histoire romantique et un peu guimauve," Là non plus!

    Comme quoi, on retrouve sans cesse ces thèmes à travers les époques et les contrées. Une de ces histoires éternelles sur laquelle on n'a pas fini de raconter...

  • Je le note et je l'achèterai bien en audio comme toi, j'aime les textes dits par des comédiens, c'est une autre façon de les aborder.

  • @ Sibylline : Oui de toutes les époques, les sentiments, les émotions, l'âme humaine ne varient pas beaucoup

    @ Aifelle : c'est une bonne lecture faite par ce comédien, 2h d'audition qui passent très vite

  • Toujours tes livres audio !
    J'avais lu Tourgueniev quand j'étais jeune : un bon souvenir mais qui m'a moins marquée que Tolstoï ou Dostoïevski.

  • De tous les textes de Tourguéniev que j´ai lus, le meilleur - et de très loin - est pour moi la nouvelle "Le journal d´un homme trop". Elle est digne du meilleur Flaubert. Ces deux écrivains, d´ailleurs, se connaissaient et s´appréciaient.

  • "Le journal d´un homme de trop" ... Sorry !

  • @ Rosa : depuis maintenant deux ans environ que je me suis essayé aux livres audio j'en écoute très régulièrement, surtout des classiques et mon intérêt de ne dément pas

    @ BOL : merci pour cette référence, je connais peu Tourgueniev, je viens de terminée "Fumée" qui m'a beaucoup plu, je retiens le titre de cette nouvelle, on m'a signalé aussi "nid de gentilhommes" comme représentative de son écriture

  • Je n'ai jamais pu prendre partie entre les auteurs allemands et russes pour la beauté et la pureté de leur écriture. Je connais mal Tourgueniev, beaucoup mieux Dostoïevski, Tolstoï, Gogol, Ehrenbourg ou encore Grossman ... Il serait temps pour moi de me remettre à la littérature russe !

  • @ Nanne : je suis comme toi, Tourgueniev n'est pas un auteur que je connais bien et cette écoute m'a donné fortement envie

  • Bonsoir Dominique, je viens de terminer d'écouter ce livre que j'avais lu il y a quelques années. Je vais commencer l'étranger lu par Mickael Lonsdale. J'aime beaucoup les livres audios, c'est une façon différente d'aborder les oeuvres. par contre, je suis loin d'aprécier toutes les lectures.
    à bientôt
    claude

  • Bonsoir Dominique, je viens de terminer d'écouter ce livre que j'avais lu il y a quelques années. Je vais commencer l'étranger lu par Mickael Lonsdale. J'aime beaucoup les livres audios, c'est une façon différente d'aborder les oeuvres. par contre, je suis loin d'aprécier toutes les lectures.
    à bientôt
    claude

  • @ Claude : les livres audio sont vraiment un plaisir dont je ne lasse pas, écouter les Misérables cet été a été vraiment passionnant

Les commentaires sont fermés.